Publié le vendredi 1er avril 2011

Jumelages de pardons

Dans le cadre des jumelages de pèlerinages religieux recommandés par le Conseil des Conférences épiscopales d’Europe (CCEE) , cette année le pèlerinage de Notre-Dame de la Clarté à Perros-Guirec sera jumelé avec celui de la ville d’Echternach au Luxembourg.

Echternacher Springprozession Ces deux pèlerinages ont une histoire qui s’est croisée au moment de la Révolution française, un peu avant que le Luxembourg soit annexé par les Français sous le nom de département des Forêts (du 1er octobre 1795 à 1814). En 1790, l’abbé Fañch Le Couëdic, natif de Perros-Guirec, vicaire général de Mgr Augustin-René-Louis Le Mintier, évêque du diocèse de Tréguier jusqu’à cette année-là, s’était réfugié dans la ville d’Echernach au Luxembourg où il fut impressionné par la grande « Echternacher Springprozession », la « Procession dansante d’Echternach » qui parcourt la ville sur un pas de polka. Elle a lieu tous les mardis de Pentecôte. De retour en France en 1814, il relata son expérience dans son ouvrage « De la procession d’Echternach [1] »

Saint Willibrod, patron du Luxembourg -  voir en grand cette image L’origine de cette procession très populaire est religieuse et elle attire beaucoup de monde dont de nombreux évêques. Certaines sources font remonter ses origines tard au Moyen Âge. Saint Willibrord (patron du Grand Duché du Luxembourg) tout comme saint Jean et saint Veit qui étaient censés avoir des liens avec les maladies nerveuses, les crampes (épilepsie) étaient invoqués pour aider les personnes atteintes. Ils sont souvent mis en rapport avec l’origine de cette procession dont on espérait qu’elle portait secours aux malades du système nerveux, et qu’elle les préservait de cette maladie.

Une délégation du diocèse de Luxembourg avec sa musique emmènera les pèlerins sur le parcours habituel la veille du pardon de Notre-Dame de la Clarté, avant le « tantad [2] » du soir. La procession de la Clarté sera donc entièrement faite en « sautant » comme à Echternach.

Pèlerinage de la Clarté -  voir en grand cette imageIl est prévu qu’une délégation de la paroisse de Perros-Guirec se rende à Echternach à la Pentecôte 2011 avec un bagad, mené par le penn-sonneur Hugues Peskebel. La procession d’Echternach se déroulera selon l’habitude de la Clarté, bombardes et binious en tête, suivi des statues de la Vierge et des saints, ainsi que des bannières des relais ; un fest-noz est prévu le soir autour de la basilique St-Willibrod.

Pour plus de renseignements, écrire au Comité de Jumelage.


© baggenckv - Créé le : 16 avril 2008

Pour aller plus loin

Mise à jour du 4 avril 2011

La Procession dansante d’Echternach au Luxembourg existe bien, elle est effectivement très populaire et se déroule le mardi de Pentecôte dans toute la ville. Saint Willibrod est bien le patron du Grand duché et est invoqué à cette occasion.

Si Mgr Le Mintier fut bien évêque du diocèse de Tréguier jusqu’en 1790 (il se réfugia en Angleterre et y mourut en 1801), il n’a jamais eu de vicaire général appelé Fañch Le Couëdic, personnage inventé pour la circonstance et qui donc n’a rien publié.

Naturellement et c’est peut-être dommage, il n’est pas question de jumeler ces pèlerinages et nous n’aurons pas le plaisir de pérégriner sur l’air de la Echternacher Springprozession dans les rues de la Clarté. Il n’est pas prévu non plus – a priori ! - de délégation bretonne à Echternach à cette occasion.

Quant à Hugues Peskebel, à notre connaissance il n’y a pas de sonneur de ce nom à Perros-Guirec, et même si la saint Hugues tombe le 1er avril, Peskebel veut dire justement… poisson d’avril !

Lien sur cette procession sur le site du diocèse de Luxembourg :
http://willibrord.cathol.lu/-Procession-dansante-.html

[1Abbé Fañch Le Couëdic, De la procession d’Echternach, 1815, Archives départementales des Côtes d’Armor (A.D. 22).

[2Feu de joie, en breton. Traditionnellement, la veille au soir du pardon un « tantad » est allumé sur le Tertre de la Clarté.