Les chroniques de Mgr Moutel

On ne va quand même pas commenter les JMJ sans parler du pape François. Il arrive ! Dès lundi prochain 22 juillet à 16h00 (21h00 heure française).
Il l’avait redit le jour de la fête des Rameaux :
« Chers amis, moi aussi, je me mets en roue dès aujourd’hui avec vous, sur les traces de Jean-Paul II et de Benoît XVI … J’envisage avec joie d’aller en juillet prochain à Rio de Janeiro. Je vous donne rendez-vous dans cette grande ville du Brésil. Préparez-vous … les jeunes doivent dire au monde qu’il est bon de suivre Jésus, de marcher avec lui ».

Pendant ces journées en diocèse, avant de faire route pour Rio, l’accent est mis sur la rencontre, mais pas n’importe comment, avec un esprit de service. Il y a aura des moments pour aider, rendre un service, écouter des personnes dans un quartier.

Au Brésil, Dieu est assez facilement appelé dans les conversations. La foi s’exprime sans crainte et sans façon, et avec les gestes, le rythme et la musique qui vont avec.

« La célèbre statue du Christ Rédempteur qui surplombe la belle ville de Rio de Janeiro sera un symbole éloquent pour ces XXVIII ème JMJ : ses bras ouverts sont le signe de l’accueil que le Christ rédempteur réservera à tous ceux qui viendront à lui et son cœur représente l’immense amour qu’il a pour chacun d’entre vous ».
Ce sont les mots de Benoît XVI dans le message qui invitait à préparer les JMJ.

Partir … Oui c’est le jour J du départ vers le Brésil pour de nombreux jeunes pèlerins : ils seront 5400 français en tout, la deuxième délégation européenne. Ce soir, un peu après 22h00, je m’envolerai depuis l’aéroport Charles de Gaulle pour rejoindre Sao Paulo avec 55 jeunes bretons. Certains portent des (...)