Mardi 2 décembre 2014 — Dernier ajout vendredi 5 décembre 2014

Une année de la vie consacrée en 2015

« Réveillez le monde ! Soyez témoins d’une autre façon de faire, d’agir et de vivre ! » c’est ce que le pape François demandait aux religieux avant de dédier l’année 2015 à la Vie consacrée.

Le Pape François veut que tous les baptisés apprennent à mieux connaitre la vie consacrée, plus exactement les vies consacrées.
Vies consacrées des moniales et des moines qui portent l’humanité vers le Père. Tous les hommes. Tous aimés. Tous en marche. Tous dans le souffle de l’Esprit incognito. Vies consacrées des Congrégations apostoliques, vouées aux multiples besoins du monde : santé, éducation, proximité avec les plus démunis. Et toutes, très largement orientées vers « les plus loin » de la foi. « Si tu savais le don de Dieu et qui est celui qui te parle » (Jn 4, 10).
Vies consacrées - laïques et laïcs - tournées vers les périphéries de la société. Femmes et hommes engagés pour être en priorité présents au monde du travail, de la science, de la culture, de la politique, du loisir, des innombrables associations. Autant de petites lumières qui rayonnent partout comme les votives des Sanctuaires devant Marie, Thérèse de Lisieux et bien d’autres …
"Je voulais vous dire un mot, et ce mot, c’est la joie. Partout où il y a des consacrés, Il y a toujours la joie", confie le Pape François.
Essayons de mieux comprendre la vie des consacrées.
Tous, femmes et hommes, en pleine pâte humaine. "Pour la Gloire de Dieu et le Salut du monde". Elles et eux ont reçu en plein cœur ces paroles souvent entendues à la messe : « Tu nous as choisis pour servir en ta présence ». Nous connaissons tous ces paroles. Elles nous concernent tous. Paroles qui, mystérieusement, ont fécondé le plus profond du cœur de ces femmes et de ces hommes. Ils ont répondu : Me voici !
Dans la vie des consacrés, normalement, il y a le désir d’aller toujours plus fort dans la relation avec le Bien-Aimé. Il y a un TOI dans leur cœur. Un TOI qui se traduit en mission « A cause de Jésus-Christ ». La mission, dit le Pape François, n’est ni une partie de ma vie, ni un moment de (mon) existence. Elle est quelque chose que je ne peux arracher de mon être. Je suis une mission sur cette terre et pour cela je suis dans ce monde. (Exh. Apost. 273)
Accueillir la Joie de Dieu
Joie qui survient comme un don. On ne commande pas la joie. Elle tombe sur vous. Joie d’être demeure de Dieu. « Moi en vous et vous en moi » (Jn 15,4). Car la saveur de la Bonne Nouvelle change le niveau du bonheur. Joie du serviteur « Quand vous aurez fait tout ce qui vous est demandé, dites : nous sommes de simples serviteurs, nous n’avons fait que notre devoir (Lc 17, 10). Joie dans le combat spirituel (Col 1, 24). Chaque jour s’offrir tout entier et devenir « hostie vivante » (Rm 12,1). Joie parce que l’avenir est Christ et que Christ est déjà là, ici et maintenant. Les consacré(e)s sont bien conscients qu’ils sont des pauvres d’un Amour à reconnaitre et des pauvres d’amour à donner. Ils ont besoin de votre regard bienveillant. Ils ont besoin de votre prière.

Sœur Odile Demur Membre de l’Atelier diocésain de la vie consacrée.

Pierre de Couëssin, Délégué diocésain de la vie consacrée.