Samedi 4 janvier 2014 — Dernier ajout mercredi 15 janvier 2014

3 Questions au Père Yves Labbé à l’occasion de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens

Le Père Yves Labbé répond aux 3 questions au titre de délégué épiscopal à l’œcuménisme

Comment se présentent, aujourd’hui, les communautés chrétiennes sur notre diocèse ?

Le diocèse orthodoxe russe sous juridiction du patriarcat œcuménique (Constantinople) a 2 paroisses : Dinan/Saint-Brieuc et Lannion/Guingamp. L’Église d’Angleterre se répartit entre 2 pôles : le pays de Rostrenen, pour la paroisse de Bretagne (Ploërmel), le pays de Dinan, pour la paroisse de la Côte d’Émeraude (Dinard). Les protestants se retrouvent en 2 fédé­rations nationales. La Fédération Protestante de France est représentée à travers l’Église Protestante Unie (cultes à Saint-Brieuc et Perros) et l’Église Adventiste du Septième Jour (Saint-Brieuc). Le Conseil National des Évangéliques de France compte 11 Églises de diverses unions, parmi lesquelles 2 pentecôtistes (Saint-Brieuc et Lannion). Situées au nord du département, certaines ont créé des relais locaux, alors qu’existent des communautés pro­testantes totalement indépendantes.

Avez-vous des projets en commun ?

Il n’y a pas de Conseil d’Églises chrétiennes à l’échelle d’une ville, encore moins du dépar­tement. Une concertation plus forte et plus large se dessine toutefois autour de Saint-Brieuc et de Lannion. Les activités œcuméniques sont donc variées et dispersées : prières communes, au-delà de la semaine de l’Unité ; études et services bibliques ; rencontres conviviales, invi­ta­tions mutuelles, informations réciproques, échanges de vie, collaborations de soli­darité… Les initiatives se croisent sans toujours se connaître. Il arrive que notre Église mette des locaux à disposition des autres. Je n’oublie pas la dimension œcuménique de la Communauté du Chemin Neuf (Boquen), ni la journée annuelle des équipes œcuméniques de Bretagne. Fixée à Timadeuc le 10 mai prochain, elle conduira une réflexion sur la place du Credo dans les Églises, avec des intervenants anglican, catholique, orthodoxe et protestant.

Quelle espérance pour l’œcuménisme aujourd’hui ?

C’est avec le concile Vatican 2 que l’Église catholique a pris un tournant œcuménique. Le pape François l’a confirmé dans sa récente exhortation, La joie de l’Évangile, invitant à « recueillir ce que l’Esprit a semé en eux comme don aussi pour nous » (n° 246). Même si beaucoup de chrétiens demeurent en dehors de ce mouvement, les relations se sont pacifiées et les échanges multipliés. On a pu le voir lors des rencontres de Taizé à Strasbourg. L’unité des chrétiens est d’abord à vivre. En même temps, alors que nombre de questions ont été clarifiées, les conséquences tardent à venir et ce retard ébranle l’espérance d’un progrès dans une unité visible de l’Église.

Rassemblement oecuménique - Boquen 2013 - JPEG - 123.2 ko
Rassemblement oecuménique - Boquen 2013

Rendez-vous :

  • 17 janvier à 20h à l’église Saint-Jacques de Perros-Guirec pour un temps de prière
  • 19 janvier à 17h à la cathédrale de Tréguier pour un temps de prière
  • 24 janvier à 20h à l’église Saint-Guillaume de Saint-Brieuc pour un temps de prière
  • 6 février à 20h à la salle paroissiale de la Croix-Baudot à Pleneuf-Val-André pour une conférence avec le P. Jean Massart : ’Les confessions de foi et l’unité des chrétiens

Lire aussi :