Mercredi 5 février 2014 — Dernier ajout lundi 5 mai 2014

3 questions à… Edmée Dahirel, responsable diocésaine du "Pôle proposition de la Foi”

Le service diocésain de catéchèse et de catéchuménat se réorganise sous l’appellation “ pôle proposition de la Foi ”. Pouvez-vous préciser sa nouvelle organisation et ses principales missions ?

Officiellement, nous sommes bien toujours le service de catéchèse et du catéchuménat. D’ailleurs, ce service est récent puisqu’il n’existe que depuis 2012 : nous avons rapproché deux services dans l’élan de la réforme de la catéchèse, qui s’apparente maintenant à une démarche d’initiation chrétienne, prenant modèle sur le catéchuménat. Le catéchuménat est un mot de la tribu ! Cela désigne, depuis les premiers siècles de l’Église, le service qui accompagne des adultes, appelés catéchumènes, vers le baptême.
Nous avons la responsabilité de la proposition de la Foi pour le diocèse. Cette appellation est plus compréhensible par le plus grand nombre.On parle aussi d’annonce de la Foi, pour tous les âges.
Nous sommes une équipe avec des missions diversifiées, soit :
- en rapport avec des étapes de vie et des sacrements d’initiation :

  • petite enfance dans l’espace familial/baptême
  • enfance/première communion
  • adolescence/confirmation
  • et initiation chrétienne des adultes

- soit en rapport avec des lieux du diocèse (accompagnement des zones pastorales de Dinan et Lamballe …)

- soit en rapport à une compétence particulière (pédagogie catéchétique spécialisée pour les personnes en situation de handicap).
Je vous renvoie à la présentation du service sur le site :
Catéchèse et Catéchuménat

Equipe Annonce de la Foi
Equipe Annonce de la Foi
De gauche à droite :
Cathy Courroye - Virginie Mercier - Véronique Perret - Edmée Dahirel - Père Guy Marzin - Jennifer Airault.

Le 8 février, le service propose aux parents et acteurs de l’annonce de la Foi, une journée de réflexion et d’échanges. Quels sont les objectifs de cette journée ?

Nous organisons le 8 février une journée centrée sur les parents. Le premier objectif est des les écouter (il y aura trois témoignages) et de mieux comprendre comment la naissance et l’éducation d’un enfant peut être une opportunité d’ouverture spirituelle et d’accueil renouvelé de l’évangile. C’est ce que développera Marie-Laure Rochette, de l’Institut catholique de Paris, le matin. Une de nos collègues de Quimper missionnée auprès des parents, Elise Bandin-Fayret, complètera cette intervention, en précisant quelles sont les attentes et les soifs des jeunes parents aujourd’hui.
Le deuxième objectif est d’ajuster notre attitude pastorale envers les parents, de la rendre plus bienveillante. En début d’après-midi, dans des ateliers diversifiés, nous évaluerons les propositions faites aux parents, qui vont d’une première annonce de la foi et de l’espérance chrétienne à l’implication des parents dans la catéchèse de leurs enfants, qui exige un accompagnement, voire une formation. Nous espérons alors que parents et acteurs de la pastorale pourront échanger de façon féconde. Marie-Laure Rochette étoffera la réflexion en abordant la mission de l’Eglise envers l’évangélisation des familles.

On ne dit donc plus aujourd’hui “ catéchistes ” mais “ acteurs de l’annonce de la Foi” … Quelles différences, quel changement ?

Les catéchistes existent toujours, bien heureusement ! Ce terme désigne les personnes engagées dans la catéchèse de l’enfance. On assiste toutefois à une diminution du nombre de catéchistes qui s’engagent pour de nombreuses années dans ce service, prenant le temps de se former. Aujourd’hui dans le diocèse, la catéchèse de l’enfance est souvent prise en charge par des parents qui s’engagent pour un temps limité ou qui parfois animent une équipe à tour de rôle. Ils ne se considèrent pas comme des catéchistes. De plus, comme je l’ai expliqué plus haut, la proposition de la foi ne se limite pas à l’enfance : elle s’adresse aux jeunes, aux adultes, dans des lieux très divers (école, mouvement, hôpital …) et des circonstances variées (mariage, baptême, funérailles …).
Dans les formations ou les rassemblements que nous organisons, nous visons donc tous les acteurs de l’annonce de la Foi. Tous ceux qui ont pour mission de transmettre ce trésor que représente la Foi de l’Église, et d’accompagner des personnes vers la rencontre du Christ.

Aller plus loin :