Vendredi 20 mars 2015 — Dernier ajout vendredi 20 février 2015

Chemin de Carême - 5e dimanche

Les documents suivants peuvent servir de base pour une réflexion avant la messe de Carême ou pour tout autre réunion. [1]

Chemin de la Croix - 13e station -

Jésus est remis à Marie, sa mère

La Vierge Marie l’avait reçu de Dieu.
Et d’elle, il avait reçu son humanité.
Elle avait vécu le temps de Noël.
Elle vivait le temps de la Passion.
Elle avait accompagné Jésus à chaque étape importante.
Elle vivait avec lui le dernier passage.
Elle le recevait dans ses bras, mort de la mort humaine, mais c’était pour l’offrir au Père qui donne la Vie éternelle.
Notre Dame de la Nativité.
Notre Dame des Douleurs.
Notre Dame de la Vie.

Voyez le grain qui meurt !
Aucun regard ne l’aperçoit.
Mais notre cœur peut deviner dans le pain du partage
Sa présence

13e station
13e station
Jésus est remis à Marie, sa mère

L’Heure de Jésus fut aussi l’Heure de Marie, sa Mère.
Elle était là au pied de la croix,
Comme elle fut là au matin de l’annonciation, et à la fête des noces à Cana.
Elle était là, silencieuse et consentante.
Elle était là, accompagnant de son amour et de son offrande, celui qu’elle avait reçu de Dieu comme Fils …
Elle nous demeure présente et, avec nous, elle prépare tous les passages.
Elle nous apprend l’offrande et la louange.
Elle est notre Mère !

Chemin de la Croix - 14e station -

Jésus est mis au tombeau

Jésus disparaît à nos yeux.
La terre semble l’avoir enfermé, à tout jamais, dans le silence.
Mais ce silence parle déjà plus fort que la mort.
Et dans la Nuit de Pâques éclatera la nouvelle :
« Il est ressuscité Celui qu’on avait cloué / »
Le jour de l’Ascension, les apôtres le verront disparaître à nouveau, mais, cette fois, dans l’immensité de l’Amour de Dieu, son Père.
Il nous a montré le chemin, et sur ce chemin, il nous attend et nous accompagne.

Qu’il vienne notre Dieu !
Qu’il rompe son silence.
(Psaume 49)

14e station
14e station
Jésus est mis au tombeau

La vie donnée de Jésus et son Sang versé disparaissent à nos regards sous la pierre du tombeau.
La terre reçoit en son sein le grain du semeur.
Il s’enfonce au cœur même de la détresse humaine, jusque dans la nuit des enfers et sa désespérance.
Personne, encore, ne le sait.
Mais déjà germe au jardin de Gethsémani, sous la pierre du Calvaire,
La terre nouvelle qui naît à nouveau de la main de Dieu.

Chemin de la Croix - 15e station -

La Résurrection

Ils courent vers le tombeau vide !
Le soir de l’arrestation, ils avaient fui.
Le lendemain, ils s’étaient dispersés.
Ce matin de Pâques, ils courent et se rassemblent.
La Nouvelle éclate et, comme une traînée de poudre, se répand ; tellement inattendue et si neuve.
Comme une Création Nouvelle ; une Re-Création.
Le tombeau est ouvert ! Il est ressuscité celui qu’on a cloué.
Il est ressuscité Celui qui est descendu jusqu’au séjour des morts.
La pierre du tombeau se brise sous la poussée de l’Amour.

15e station
15e station

Aujourd’hui, c’est Pâques !
Que s’ouvrent les portes de nos cœurs et de nos maisons.
Que s’éclairent les visages et que germe la Paix
Que les armes enfin se taisent.
C’est la pâque, le « Passage » du Seigneur !
Que la foi éclaire les yeux des aveugles.
Que les sourds entendent la Parole !
Que soient pardonnés les péchés … le nôtre et celui du monde.

La Nouvelle de cette nuit ! elle a le visage de la Vie, de l’Espérance.
Elle a ce Visage… malgré tout ce qu’autour de nous nous entendons et voyons :
bruits de guerre et catastrophes de toutes sortes, procès … l’homme abîmé, sans avenir à courte vue humaine.
C’est notre « passion » qu’il nous faut vivre au jour le jour.
La « Passion » du Christ qui continue … à travers le temps, illuminée, désormais, par l’Espérance pascale.
C’est comme une naissance ! tout est donné ; mais tout est à vivre et à transmettre à notre humanité souvent si désemparée.

Jamais les chrétiens, conscients de leur foi n’ont oublié cette Nuit-là.
L’Événement, l’unique Événement qui sauve le monde.
L’Évènement lumineux que nos yeux humains si perçants qu’ils soient, n’ont pu en saisir le moment.
Seuls les yeux illuminés du cœur en ont vu les signes et les fruits.
C’est dans le témoignage des témoins et dans la lumière de l’Amour qu’il nous est donné de reconnaître Jésus, le Ressuscité.
Seul l’Amour est plus fort que la mort.
Et il n’est pas étonnant que, dans la lumière de la Nuit pascale, sur les bords du lac de Tibériade Jésus, par trois fois pose à Pierre la seule question qui engage l’avenir de chacun :
« Pierre m’aimes-tu ? »

[1Ils ont été réalisés en 2014 par une paroissienne de Pleudihen : Annie Galhaut ; mais sont applicables à toute paroisse qui souhaite les utiliser.
Les livrets sont illustrés par des photographies des quatorze stations du Chemin de Croix de l’église de Pleudihen auquel est ajoutée une quinzième station représentant celle du « Chemin de Croix dans la montagne » à Lourdes.

Pour information ce temps de réflexion a précédé la messe dominicale des cinq dimanches de carême à l’église Notre Dame de Pleudihen de 10h00 à 10h30. Les livrets étaient distribués (avec les photos en noir et blanc) aux personnes qui participaient au temps de réflexion et de méditation.

Ressuscité 13e station 14e station

Documents à télécharger