Communauté religieuse
Dimanche 10 décembre 2006 — Dernier ajout lundi 27 août 2012

Communauté de l’Emmanuel

Entretien avec Michel de la Crochais, de Plélan-le-Petit, ancien responsable de la Communauté de l’Emmanuel dans le diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier.

Contacts

Responsables
Bertrand et Marie De Couëssin
tel 02 96 42 08 69
b.decouessin chez laposte.net

L'Emmanuel en Côtes-d'Armor
L’Emmanuel en Côtes-d’Armor

Qu’est ce que signifie l’appartenance à la Communauté de l’Emmanuel pour ses membres ?

2En quelques mots pouvez-vous nous présenter la Communauté de l’Emmanuel ?2

La Communauté de l’Emmanuel s’est constituée en 1976 à partir d’un groupe de prière du Renouveau Charismatique Catholique, fondé en 1972 à Paris par Pierre GOURSAT et Martine CATTA.
La Communauté de l’Emmanuel est une communauté de vie. Ses membres y entrent parce qu’ils ont répondu à un appel de Dieu : vivre ensemble pour servir. C’est la reconnaissance commune de cet appel qui fonde l’unité de la Communauté.

2En quoi consiste cet appel ?2

Paray-le-Monial
Il repose, comme pour beaucoup d’autres communautés nouvelles sur l’expérience de l’effusion de l’Esprit. Les personnes, renouvelées par cette expérience, découvrent ou redécouvrent le sens de leur baptême. Elles ont alors le désir mais aussi la possibilité de le vivre pleinement. À cette expérience viennent s’ajouter des moyens pratiques, marqués par l’intuition de Pierre Goursat. Il insistait particulièrement sur cet enracinement de la Foi dans l’adoration. Cela nous conduit à l’évangélisation et à la compassion, l’amour qui naît du Cœur de Jésus pour tous les hommes, ceux qui souffrent dans leur corps ou parce qu’ils ne connaissent pas Dieu. La compassion est le lien vital entre adoration et évangélisation. Reçue dans l’adoration, elle s’exprime dans l’évangélisation. Voilà ce que nous avons en commun. Il n’est pas possible d’être membre de la Communauté de l’Emmanuel sans le vivre pleinement. Finalement, c’est un appel qui peut être vécu par tout baptisé.

Les membres de la Communauté désirent vivre dans un esprit d’adoration, de compassion et d’évangélisation la réalité de l’Emmanuel : « Dieu avec nous dans la vie quotidienne ».

2En quoi consiste cette vie communautaire ?2

Pierre GOURSAT a imaginé des moyens pratiques pour faire vivre ensemble des personnes selon un mode de vie adapté à notre temps. Ce mode de vie est celui de tout le monde, de gens « normaux » insérés dans la vie professionnelle. Ainsi nous nous réunissons toutes les quinzaines en petit groupe de proximité sans nous choisir les uns les autres. Ce sont les maisonnées. Nous avons également des réunions mensuelles pour prier, partager nos expériences de vie et d’évangélisation et nous laisser enseigner par l’Eglise. Nous sommes donc véritablement une communauté de vie. Un lien très fort nous unit les uns les autres dans la vie quotidienne par ces réunions régulières, par tous les contacts que nous pouvons avoir dans le cadre des services d’évangélisation où nous opérons ensemble.
De plus, chaque membre est encouragé à prendre chaque jour un temps de prière personnelle et à participer à la vie sacramentelle (eucharistie quotidienne, sacrement de réconciliation très régulièrement…) Pour nous c’est essentiel.

Cet appel est adressé à des personnes très différentes, de toutes professions, de tous âges, de tous milieux, de toutes races et dans tous les pays du monde.

2On dit précisément que l’une des originalités de la Communauté de l’Emmanuel est que tous les états de vie y sont représentés. Qu’est-ce qui vous y a conduit ?2

Nous y trouvons aujourd’hui sur six mille membres engagés, envron 190 prêtres et 130 séminaristes, une centaine de célibataires consacrés, un bon millier de célibataires non consacrés, et le reste de gens mariés. L’appel communautaire est commun à tous. Prêtres, consacrés, laïcs, nous sommes tous des baptisés, appelés à vivre réellement notre baptême, à nous transformer dès ici bas pour la vie éternelle, à avoir une place particulière dans l’Eglise et à être témoin du Christ. C’est l’appel à la sainteté que soulignent si bien le Concile Vatican II et la Lettre apostolique de Jean Paul II pour les laïcs. Il est donc normal de trouver au sein de la Communauté des personnes appelées au mariage, d’autres à la vie sacerdotale, d’autres à la vie consacrée. C’est tout à fait représentatif du peuple de Dieu.

2Qu’est-ce que Paray-le-Monial représente pour la Communauté de l’Emmanuel ?2

Dans l’adoration, nous entrons dans la connaissance de cet amour du Cœur de Dieu, Dieu qui en Jésus a pris un cœur d’homme pour nous dire son amour infini. Dans l’adoration, Dieu lui-même continue à révéler l’amour de son Cœur pour ceux qui l’adorent. L’adoration est une réponse de l’homme à ce désir d’amour. Ceux qui adorent le Saint Sacrement ne le font pas seulement pour eux-mêmes mais aussi pour tous les hommes. Ils essaient comme de compenser ce qu’il y a de manque d’amour dans le cœur des hommes pour Dieu en manifestant qu’ils sont là devant Lui pour L’adorer. Par ailleurs, dans ce monde individualiste et éclaté, les hommes sont comme des brebis sans berger. Le Berger, c’est le Christ. Les gens qui viennent à Paray font une rencontre de l’amour de Jésus et en plus, découvrant le Berger, ils rentrent dans la bergerie - c’est à dire l’Eglise.

Paray-le-Monial, c’est le lieu où le Christ est apparu Lui-même à Marguerite-Marie ALACOQUE, une sœur de la Visitation. Par elle, Il a révélé au monde l’amour de son Cœur, l’extraordinaire profondeur de cet amour pour tous les hommes. Il a aussi exprimé sa souffrance que cet amour ne soit pas reconnu.

2Quelle place accordez-vous à Marie dans votre Communauté ?2

Une place centrale. Pour la Communauté, Marie est un modèle. Ce que nous essayons de vivre, je crois que Marie l’a vécu de façon très complète. Marie est celle qui a reçu la première et qui a le mieux compris la révélation de l’amour du cœur de son fils pour tous les hommes. À Cana, c’est elle qui a demandé d’agir pour les hommes. Marie, c’est la foi au quotidien… Elle vivait aux côtés de Jésus sans éclats et sans hauts faits, cherchant simplement à mettre en pratique la parole de Dieu.
Les membres de la Communauté de l’Emmanuel tentent avec leurs limites de faire la même chose.
Entretien avec Daniel Giacobi de la paroisse de Tréguier

2Pour découvrir davantage la Communauté de l’Emmanuel :2

la Vierge de l'Emmanuel -  voir en grand cette image
la Vierge de l’Emmanuel

Responsable diocésain de la Communauté de l’Emmanuel : Daniel Giacobi.