Jeudi 13 janvier 2011 — Dernier ajout lundi 17 juillet 2017

Archives diocésaines de Saint-Brieuc et Tréguier

1790 - 2000

1790-2000 – 410 ml [1]
[+ registres de catholicité : 420 ml]

Contacts

Archives diocésaines de Saint-Brieuc et Tréguier
Maison Saint-Yves
81 rue Mathurin Méheut - CS 44224 -
22042 Saint-Brieuc cedex 2
tel 02 96 68 12 70
fax 02 96 68 12 80
archives chez diocese22.fr

Consultation : sur rendez-vous

Introduction

Les archives du diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier désignent l’ensemble des archives du culte catholique postérieures à 1790 émanant tant de l’administration épiscopale que des paroisses, auquel s’ajoutent les papiers privés des prêtres et les fonds des mouvements et œuvres catholiques.
Le service des archives de l’évêché n’existe à proprement parler que depuis une période relativement récente, mis en place sous l’épiscopat de Mgr Kervéadou (1961-1976), par le chanoine Jacques Raison du Cleuziou. On ne peut cependant ignorer que le fonds documentaire actuellement disponible à l’évêché est le fruit d’une longue tradition de conservation d’archives qui remonte au début du XIXe siècle.

Portrait de Mgr Bouché, Evêque de Saint-Brieuc et Tréguier (1882-1888) - Photographie, vers 1885. -  voir en grand cette image
Portrait de Mgr Bouché, Evêque de Saint-Brieuc et Tréguier (1882-1888) - Photographie, vers 1885.

Sous le Concordat, la gestion des documents produits par l’administration épiscopale relève du secrétariat de l’évêché, lequel est composé de trois – voire quatre – ecclésiastiques, dont un secrétaire général auquel est confiée la responsabilité des archives. De la même manière, les archives paroissiales sont aussi une préoccupation épiscopale. Ainsi, parmi les instructions de l’ordonnance publiée dans l’ordo de 1839, il est demandé qu’un « inventaire exact des archives et anciens écrits de la paroisse, imprimés ou manuscrits », soit dressé selon des modalités très précises [2] .

Mais la Séparation des Églises et de l’État bouleverse les habitudes mises en place sous le régime concordataire. En 1906, Mgr Morelle, nouvellement sacré évêque du diocèse (1906-1923), est expulsé de son évêché. Cette expulsion entraîne aussi l’éviction du secrétariat et par la même la dispersion des archives. Propriété privée, la Maison des Chapelains de la Basilique de Notre-Dame d’Espérance accueille le secrétariat et sert provisoirement d’entrepôt pour les archives.

Sanctuaire Notre-Dame d'Espérance de Saint-Brieuc - Image pieuse, 1897. -  voir en grand cette image
Sanctuaire Notre-Dame d’Espérance de Saint-Brieuc - Image pieuse, 1897.

Il faudra attendre 1909 et l’acquisition d’une nouvelle maison épiscopale pour que le secrétariat se réorganise. Dès lors, à partir de 1910, le titre de « secrétaire-archiviste » apparaît dans l’annuaire diocésain. C’est d’abord le P. Jean Heurtel (1881-1940) qui assume ce rôle, auquel lui succède le P. Jean Duchesne (1893-1943), tous les deux ayant la particularité d’avoir effectué une partie de leurs études au Séminaire Français à Rome. Reste qu’à l’époque, les deux prêtres assurent en priorité les tâches administratives du secrétariat. En 1943, le P. Raison du Cleuziou (1915-2004) succède à Jean Duchesne, après avoir suivi, pendant une année écourtée par la guerre, les cours de l’École vaticane de Paléographie et d’Archivistique. Toutefois, comme ses prédécesseurs, ses diverses responsabilités au secrétariat ne lui permettront pendant longtemps de consacrer aux archives que des moments creux.

Programme du concours de gymnastique organisé par le patronage La Penthièvre de Lamballe, 1946. -  voir en grand cette image
Programme du concours de gymnastique organisé par le patronage La Penthièvre de Lamballe, 1946.

C’est donc sous l’impulsion de Mgr Kervéadou que s’est véritablement constitué le service des archives de l’évêché. Dès le début de son épiscopat, le nouvel évêque est en effet très attentif à l’administration et à la conservation des biens d’Église. Prenant conscience de la valeur historique inestimable mais menacée que représentent les archives, il décide au début des années 1970 de détacher plus particulièrement à cette tâche le chanoine du Cleuziou. Jacques Raison du Cleuziou est issu d’une « lignée d’érudits » : Alain, son père, est notamment connu pour ses ouvrages et travaux concernant l’histoire de la Bretagne. Passionné très jeune par l’histoire, le P. du Cleuziou devient membre de plusieurs sociétés savantes, dont la Société d’émulation des Côtes-du-Nord, au sein de laquelle il est d’abord élu secrétaire général, puis président en 1969 ; il publie trente cinq études dans les mémoires de cette société entre 1949 et 1999. À la fin de l’année 1972, le P. du Cleuziou emménage, en qualité d’archiviste, dans une pièce de l’évêché qui servait de débarras, après avoir transmis à un de ses confrères ses fonctions de secrétaire. Rapidement, Mgr Kervéadou le charge d’une mission importante. Suite à une coopération établie entre l’évêché et les Archives départementales dans le but d’assurer la préservation des archives paroissiales [3] , le chanoine est chargé d’entreprendre en compagnie de M. Toupin, alors conservateur au département, des tournées périodiques dans les paroisses afin de recueillir les documents qui sont en péril et mettre en dépôt aux archives du département les papiers et registres antérieurs à la Révolution. Leur visite des presbytères durera près de trois années que le chanoine prend soin de rapporter, avec son souci du détail, dans deux cahiers manuscrits. Mais en raison de son ampleur, cette entreprise ne peut être menée totalement à son terme. Elle est reprise quelques années plus tard, sous la conduite d’Alain Droguet, alors directeur des Archives départementales.

Extrait d'une ordonnance de Mgr Caffarelli, premier Evêque concordataire du nouveau diocèse de Saint-Brieuc (1802-1815). -  voir en grand cette image
Extrait d’une ordonnance de Mgr Caffarelli, premier Evêque concordataire du nouveau diocèse de Saint-Brieuc (1802-1815).

Parallèlement à cette action d’envergure, le chanoine s’attache à organiser de manière formelle les archives au sein de l’évêché. Pour l’essentiel, il classe les documents conformément au cadre de classement proposé par l’Association des Archivistes de l’Église de France, tout en respectant le travail de ses prédécesseurs qui auront eu soin de traiter l’ensemble des registres produits par le secrétariat de l’Évêché. Surtout, il rédige des inventaires analytiques de certaines séries, y ajoutant parfois de petits commentaires fort utiles pour la mise en perspective des documents. Côté aménagement, le chanoine du Cleuziou se heurte à de nombreuses difficultés, car la demeure épiscopale n’est pas appropriée pour accueillir et conserver correctement l’ensemble des archives du diocèse. Entre 1970 et 1995, plusieurs salles sont créées ou transformées en magasins de conservation plus ou moins bien équipés. Mais ces aménagements successifs ne peuvent dissimuler la réalité : l’évêché manque cruellement de locaux de conservation dignes de ce nom pour son patrimoine écrit. Plutôt sédentaire, « homme de bureau » comme il se définissait lui-même, le chanoine du Cleuziou était d’une érudition remarquable. Dès lors, inévitablement, sa passion pour la recherche et ses échanges avec les historiens se confondaient parfois avec ses fonctions d’archiviste. En témoigne l’importante correspondance qu’il a laissée, où sa droiture intellectuelle apparaissait dans ses jugements toujours nuancés. En témoignent également ses nombreuses études publiées dans le bulletin diocésain, portant essentiellement sur l’histoire religieuse locale à l’époque du Premier Empire et sur l’hagiographie bretonne (notamment la vie ancienne de saint Guénolé). Après avoir passé plus d’un demi-siècle au service de l’évêché, dont près de la moitié consacrée aux archives diocésaines, le chanoine du Cleuziou se retire en 1997.

Lui succède l’abbé Talbourdet. Historien de formation (il fut professeur d’histoire au Petit Séminaire puis Centre Jean-XXIII à Quintin pendant 29 années), secrétaire de Mgr Kervennic puis de Mgr Fruchaud et en même temps rédacteur du bulletin diocésain, Gaston Talbourdet accepte à l’heure de sa retraite de prendre la responsabilité des archives, à condition d’obtenir l’aide d’un jeune salarié. Yves-Marie Erard est embauché en novembre 1997. Dans un souci de mettre à disposition des chercheurs un matériau susceptible de les aider dans leurs travaux de recherche, l’idée naît d’entreprendre la rédaction de guides historiques et chronologiques des deux siècles du nouveau diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier. Neuf volumes sont ainsi produits entre 1997 et 2007 qui forment une documentation à usage interne fort précieuse pour appréhender l’histoire du diocèse depuis le Concordat. En 1997, à l’occasion du réaménagement pastoral qui institue 70 cures au lieu des 416 précédemment existantes dans le diocèse, Mgr Fruchaud (1992-2010) ordonne un inventaire des biens immobiliers et mobiliers de l’ensemble des anciennes paroisses. Yves-Marie Erard commence alors à visiter les presbytères. Mais faute de place à l’évêché pour recevoir l’ensemble des archives repérées, il choisit de ne pas récupérer systématiquement les documents, mais plutôt de sensibiliser les responsables des paroisses à ce patrimoine écrit en leur prodiguant quelques conseils pour en assurer la bonne conservation dans des lieux et avec des moyens appropriés. Pour en connaître la teneur, la réalisation d’un catalogue des archives paroissiales de la période concordataire et de la première moitié du XXe siècle est entreprise.

Durant les années 2000, plusieurs fonds particulièrement importants sont versés à l’évêché : les archives du sanctuaire de Notre-Dame d’Espérance de Saint-Brieuc sont récupérées dans le clocher de la basilique, les registres et archives de l’ancien Grand Séminaire font également l’objet d’un dépôt, tout comme les papiers de certains mouvements catholiques, en particulier le M.R.J.C. et l’A.C.O.(en 2006, du fait de la vente de la Maison diocésaine (autrefois Maison des Œuvres), une enquête est menée auprès des mouvements et œuvres catholiques qui occupaient les lieux ; elle aboutit à la collecte de près de 80 mètres linéaires de documents).

Ecole Notre-Dame de Nazareth (en Plancoët) - Aquarelle, vers 1895. -  voir en grand cette image
Ecole Notre-Dame de Nazareth (en Plancoët) - Aquarelle, vers 1895.

Autre préoccupation majeure : la communication et la mise en valeur de documents dont l’intérêt ne saurait être méconnu des chercheurs. Afin d’en rendre la consultation plus facile, l’accent est mis sur l’informatisation des fonds, la numérisation de certaines archives et la mise en ligne des inventaires.

Source importante pour l’histoire locale, le fonds des archives conservé à l’évêché représente avant tout plus de deux siècles du « fait religieux » dans le diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier.

Présentation des archives

Archives classées pour l’essentiel selon le cadre de classement proposé par l’Association des Archivistes de l’Église de France. Quelques modifications y ont cependant été apportées. Les registres du secrétariat de l’évêché produits pendant la période concordataire forment un tout organique : une série CD a donc été introduite qui respecte le fonds et permet de retrouver aisément la pensée et les méthodes des différents collaborateurs qui se sont succédé au secrétariat de l’évêché au cours du XIXe siècle.

Séries AA et BB – Ancien Régime et Révolution – 5 ml

Ancien Régime : Bulle de Canonisation de Saint-Yves (1347) – archives du Chapitre de Saint-Brieuc – quelques pièces disparates, en particulier : Papier et mémoire des miracles survenus au sanctuaire de Querrien, paroisse de la Prénessaye, (1652-1653) – registres de conférences ecclésiastiques du XVIIIe siècle.
Révolution : registre des actes de l’évêque constitutionnel Jacob ; quelques registres de catholicité clandestins (1790-1803).

Série CD – Ordinaire – 10 ml

Les registres composant ce fonds sont le principal témoignage des actes de l’évêque et de ses collaborateurs au cours de la période concordataire ; ils forment l’ossature des archives de l’évêché pour le XIXe siècle : registres consignant les actes de l’ordinaire (nominations, ordinations, transferts du clergé…), registres consignant les demandes de dispenses à Rome et les réponses, registres consignant la correspondance avec les ministères, la Préfecture et les autorités locales.

Série A – Relations avec le Saint Siège – 4 ml

Rapports quinquennaux des visites ad limina (1857-1997) – conciles – synodes des évêques – assemblées extraordinaires.

Série B – Relations interdiocésaines – 17 ml

Rapports de l’Assemblée plénière de l’épiscopat français – rapports avec les services épiscopaux – dossiers de la Région apostolique de l’Ouest.

Série C – Organisation territoriale du diocèse – 2 ml

Érection et modifications des paroisses et de leurs délimitations – réaménagement pastoral (1996-1997).

Série D – Personnels – 24 ml

Dossiers des évêques de Saint-Brieuc – dossiers des membres du clergé.

Série E – Magistère épiscopal – 7 ml

Synodes diocésains – conseil épiscopal – conseil presbytéral.

Série F – Discipline diocésaine – 15 ml

Registres consignant les procès-verbaux des visites épiscopales – rapports des desservants à l’occasion des visites canoniques – rapports dits « extraordinaires » : état du diocèse ; état du personnel au moment du Concordat ; état des immeubles au moment de la Séparation, etc. – rapports décanaux.

Série G – Sacrements et pastorale liturgique – 6 ml

Administration des sacrements – liturgie et musique sacrée – police du culte – travaux d’élaboration du propre diocésain – dossiers des pardons et pèlerinages diocésains – dévotions et fêtes particulières.

Série H – Formation du clergé – 14 ml

Examens du clergé – programmes des conférences ecclésiastiques – retraites spirituelles du clergé – fonds du Grand Séminaire de Saint-Brieuc.

Série J – Monde scolaire et enseignement – 22 ml

Affaires générales concernant les écoles : petits séminaires, collèges, écoles primaires – rapports de l’évêché avec les établissements du diocèse, en particulier les Petits Séminaires de Tréguier et Plouguernével, l’école Saint-Charles de Saint-Brieuc, les Cordeliers de Dinan.

Série K – Apostolat et œuvres – 16 ml

Mouvements d’Action catholique – mouvements de jeunesse – œuvres de piété – œuvres missionnaires.

Série L – Temporel – 19 ml

Finances et comptabilité – biens immobiliers - entretien des édifices diocésains – construction d’églises nouvelles – commission d’Art Sacré.

Série M – Rapports avec l’autorité civile – 7 ml

Dossiers concernant essentiellement la période concordataire : mise en application du Concordat, nominations de curés, traitements ecclésiastiques, dossiers de demandes de vicariats, affaires concernant les fabriques.

Série P – Paroisses – 120 ml

Il s’agit d’archives (principalement de la période concordataire et de la première moitié du XXe siècle) déposées par les paroisses du diocèse et qui ont trait à l’organisation pastorale et spirituelle, ainsi qu’à l’administration temporelle. Les paroisses suivantes y sont représentées :

Allineuc – Andel – Bégard – Belle-Isle-en-Terre – Bonen – Bourseul – Brélidy – Buhulien – Camlez – Caurel – Cavan – Coatascorn – Coëtlogon – Coëtmieux – Collinée – Confort-Berhet – Corseul – Créhen – Dolo – Duault – Eréac – Erquy – Etables – Evran – Glomel – Gommenec’h – Gouarec – Hénanbihen – Hénansal – Hengoat – Jugon – Kéraudy – Kerbors – Kergrist-Moëlou – La Bouillie – La Malhoure – La Poterie – La Roche-Derrien – Lamballe –Lancieux – Landébaëron – Landéhen – Lanfains – Langourla – Languenan – Laniscat – Lanloup – Lannebert – Lannion – Lanrelas – Lantic – Lanvallay – Lanvellec – L’Armor-Pleubian – Laurenan – Le Bodéo – Le Faouët – Le Gouray – Le Loscouët-sur-Meu – Le Moustoir – Le Quillio – Lescouët-Gouarec – Lescouët-Jugon – Lézardrieux – Locarn – Maël-Carhaix – Maroué – Matignon –Meslin – Moncontour – Morieux – Mûr – Nazareth – Noyal – Paule – Pédernec – Penguily – Penvenan – Perret – Plaintel – Plancoët – Plélan-le-Petit – Plélauff – Plénée-Jugon – Pléneuf-Val-André – Plestan – Plestin-les-Grèves – Pleubian – Pleudaniel – Pleumeur-Gautier – Plévin – Ploézal – Plorec-sur-Arguenon – Plouagat – Ploubezre – Plouëc-du-Trieux – Plouézec – Plouguernével – Plouguiel – Plouisy – Ploulec’h – Ploumilliau – Plounévez-Quintin – Plouzélambre – Pluduno – Plufur – Pommerit-Jaudy – Pontrieux – Pouldouran – Prat – Quemper-Guézennec – Quemperven – Quintenic – Rospez – Rostrenen – Rouillac – Runan – Saint-Aaron – Saint-André-des-Eaux – Saint-Brandan – Saint-Brieuc, Sainte-Thérèse – Saint-Caradec – Saint-Clet –– Saint-Gelven – Saint-Gilles-du-Méné – Saint-Gilles-les-Bois – Saint-Igneuc – Saint-Jacut-du-Méné – Saint-Jouan – Saint-Julien – Saint-Laurent de la Mer – Saint-Maden – Saint-Martin-des-Prés – Saint-Méloir-des-Bois – Saint-Michel de Plélan – Saint-Michel-de-Glomel – Saint-Michel-en-Grève – Saint-Potan – Saint-Quay-Portrieux – Saint-Rieul – Saint-Ygeaux – Sainte-Tréphine – Servel – Sévignac – Tramain – Trébeurden – Trébrivan – Trébry – Trédarzec – Trédrez – Tréduder – Treffrin – Trégastel – Trégenestre – Trégomar – Trégomeur – Trégon – Trégrom – Trémargat – Trémel – Tréméreuc – Tréméven – Tressignaux – Tréveneuc – Trézélan – Troguéry – Vildé-Guingalan – Yvias – Yvignac.

Cette série est à compléter par la Correspondance des paroisses , sur cette même période, renfermant d’une part la correspondance générale, de l’autre les questions concernant les fondations et l’administration des biens.

Concernant les fonds conservés en paroisse, certains ont fait l’objet d’un inventaire analytique lors des visites des presbytères ou maisons paroissiales organisées par le Service des Archives. Cet inventaire qui permet notamment de localiser les documents est disponible sur simple demande . Les paroisses suivantes y sont représentées :

Binic – Bobital – Boquého – Bothoa – Bréhat – Bringolo – Broons – Brusvily – Canihuel – Coatréven – Corlay – Dinan – Gausson – Goudelin – Guingamp – Hémonstoir – Hénon – Illifaut – Kerfot – Kérity – Kerpert – La Ferrière – La Prénessaye – Langast – Languédias – Lanrivain – Lanvollon – Le Fœil – Le Haut-Corlay – Le Hinglé – Le Légué – Le Vieux-Bourg – Léhon – Loguivy-de-la-mer – Louannec – Loudéac – Mégrit – Merdrignac – Mérillac – Merléac – Minihy-Tréguier – ND du Guildo – Paimpol – Perros-Guirec – Pléguien – Pléhédel – Plémet – Plérin – Plessala – Ploubalay – Ploubazlanec – Plouguenast – Plouha – Plounez – Plourhan – Plourivo – Pludual – Plumieux – Quessoy – Quévert – Quintin – Ruca – Saint-Agathon – Saint-Barnabé – Saint-Brieuc, Cathédrale – Saint-Brieuc, Saint-Michel – Saint-Carné – Saint-Cast – Saint-Connec – Saint-Gildas – Saint-Gouéno – Saint-Guen – Saint-Hervé – Saint-Jacut de la mer – Saint-Launeuc – Saint-Nicolas du Pélem – Saint-Vran – Trébédan – Tréguier – Trémeur – Trémorel – Tressaint – Trévé – Trévron – Uzel.

Série BP – Bulletins paroissiaux – 50 ml

Belle collection (néanmoins lacunaire mais susceptible de s’enrichir) de bulletins imprimés par les paroisses. Elle est à compléter par les séries conservées aux Archives départementales des Côtes-d’Armor.

Série R – Religieux et Instituts séculiers – 11 ml

Relations de l’évêché avec les ordres et congrégations d’hommes et de femmes. L’évêque étant supérieur de la plupart des communautés féminines du diocèse, les dossiers concernant ces dernières sont les plus importants.

Série S – Œcuménisme – 1 ml

Église réformée de France – Religions non chrétiennes.

Série Y – Iconographie – 15 ml

Collection d’affiches et quelques plans. À noter : 135 dessins originaux de Carl Küchelbecker pour les vitraux de la basilique Notre-Dame d’Espérance à Saint-Brieuc (1855-1862). Cartes postales, photographies, images mortuaires, images pieuses.

Série Z – Documentation historique et fonds particuliers – 25 ml

Notes et travaux d’érudits, en particulier une documentation réunie par les PP. Gleyo et Salliou sur le culte de saint Yves, les Mémoires du chanoine Hervé-Julien Lesage, les écrits du P. Raison du Cleuziou. La liste des fonds personnels conservés à l’évêché est la suivante :

Ecclésiastiques

Augustin Auffret – Henry Bars – Bernard Bouché – Pierre-Marie Bourdonnec – Alexandre Carlo – André Chevalier – Les Frères Collin – François Daniel – Jules Gadiou – Malo de Garaby – Jean-François Gleyo – Yves-Marie Goasdoué – Louis Guillo-Lohan – Jean-Louis Helliet [4] – Jean Kerlévéo – François Laouénan – Louis Le Floc’h – Jean-Gabriel Le Gofury – Mathias Le Groing de la Romagère – Hervé-Julien Le Sage – Louis Mahé – Alexis Presse – Paul Prud’homme – Jacques Raison du Cleuziou – Alain Saliou/Yves Gleyo (culte de Saint-Yves) – Jean-Baptiste Souchet – Armand Vallée – Yves-Marie Villiers de l’Isle Adam.

Laïcs

Louis Massignon – Marie-Paule Salonne – Mathias-Auguste, comte de Villiers de l’Isle-Adam.

Série ANDE – Sanctuaire Notre-Dame d’Espérance de Saint-Brieuc – 22 ml

Archiconfrérie Notre-Dame d’Espérance : statuts, registres des associés (XVIIIe-XIXe siècles – dont les archives de la congrégation des marchands et artisans, pour l’Ancien Régime), comptes-rendus des réunions – pèlerinages hors diocèse – œuvres et dévotions diverses nées autour de l’Archiconfrérie.

Registres de catholicité – 420 ml

Communicables dans un délai de 100 ans.

Quelques points importants

Règles de communicabilité

Les archives sont consultables uniquement sur rendez-vous.
La salle de lecture comporte deux places. Photocopieuse sur place. Images numériques autorisées.

Nom de l’archiviste

Archiviste : Yves-Marie Erard (depuis 1997).

Instruments de recherche

Gaston Talbourdet, Yves-Marie Erard, Guides historiques et chronologiques de deux siècles d’histoire du nouveau diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier, Service des Archives de l’évêché de Saint-Brieuc, 9 volumes, 1997-2007 – inventaire analytique des archives diocésaines anciennes (1802-1960) – catalogue des archives paroissiales (XIXe – 1re moitié du XXe siècle) – fichier biographique des prêtres du diocèse (base de données, XIXe siècle) – index des nécrologies des prêtres du diocèse et index des articles sur les paroisses réalisés à partir de la Semaine religieuse et de la Vie diocésaine (1867-2005).

Sources complémentaires

Dépôts complémentaires

Archives départementales des Côtes-d’Armor : série G, 20 G (paroisses), H, V. Dépôts des fonds des P. Auguste Lemasson et Jean Kerlévéo.

Bibliothèque du collège Saint-Joseph de Lannion (responsable M. Jean-Yves Marjou) : fonds du P. Helliet.

Bibliographie

  • Charles Berthelot du Chesnay, Les prêtres séculiers en Haute-Bretagne au XVIIIe siècle, Rennes, PUR, 1984, 660 p.
  • René Durand, Le département des Côtes-du-Nord sous le Consulat et l’Empire (1800-1815), Rennes, Oberthur, 1925-1926, 2 vol.
  • Jules Henri Geslin de Bourgogne, Anciens évêchés de Bretagne, histoire et monuments, Paris, Dumoulin, 1855-1879, 6 vol.
  • Samuel Gicquel, Prêtres de Bretagne au XIXe siècle, Rennes, PUR, 2008, 310 p.
  • François Le Douarec, Le Concordat dans un diocèse de l’Ouest. Monseigneur Caffarelli et le Préfet Boullé, Paris, Alsatia, 1958, 180 p.
  • Auguste Lemasson, Manuel pour l’étude de la Persécution Religieuse, dans les Côtes-du-Nord, durant la Révolution Française, Rennes, Oberthur, 1926-1928, 2 vol.
    « Le diocèse de Saint-Brieuc pendant la période révolutionnaire. Notes et documents – Conférences ecclésiastiques de 1892 », Saint-Brieuc, Prud’homme, 1894-1895, 3 vol.
  • Georges Minois, La Bretagne des prêtres en Trégor d’Ancien Régime, Brasparts, Beltan, 1987, 344 p.

Les archives sont complétées par une bibliothèque historique qui regroupe une collection d’ordos (à partir de 1804, incomplète) et d’annuaires (à partir de 1860), de Semaine Religieuse (1867-1963) puis de Vie Diocésaine (1963-2005), d’ouvrages historiques, de monographies, de revues d’histoire locale et de travaux universitaires. On trouve également une documentation imprimée relative à l’hagiographie locale.

[1ml = mètres linéaires

[2« Ordonnances et avis de Mgr l’Évêque de Saint-Brieuc », Ordo 1839, pp.36-37.

[3« Au sujet des archives des paroisses », Vie diocésaine, n°18, 22 septembre 1972, p. 311-312

[4Fonds Jean-Louis Helliet, conservé à la Bibliothèque du collège Saint-Joseph de Lannion. Né à La Méaugon en 1860, l’abbé Jean-Louis Helliet était féru d’histoire locale ; il a laissé un ensemble volumineux de travaux manuscrits sur l’histoire du diocèse, en particulier le pays breton. La Bibliothèque des livres rares et anciens du collège Saint-Joseph de Lannion conserve 17 volumes reliés de ses manuscrits sur les 30 que celui-ci a produits.