Jeudi 8 décembre 2016

Aujourd’hui, le diocèse de Saint-Brieuc fête l’Immaculée Conception de la Vierge Marie

Le 8 décembre marque la fête de l’Immaculée Conception célébrée par l’Eglise catholique dans le monde entier. Dans le diocèse de Saint-Brieuc, plusieurs temps-forts étaient orgalisée. C’était le cas notamment au Sanctuaire Notre-Dame de Toute Aide, à Querrien (La Prénessaye).

La matinée fut ponctuée par la célébration eucharistique présidée par l’abbé Laurent Le Meilleur (curé sur la paroisse de Loudéac) avant la récitation du chapelet en début d’après-midi suivie d’un temps d’adoration du Saint-Sacrement.

Photos à découvrir ici

Messe présidée par
l’abbé Laurent Le Meilleur

« Nous formons une belle assemblée, une Eglise heureuse de se retrouver pour prier le Seigneur par l’intercession de Notre-Dame de Toute Aide. Contrairement à la Vierge Marie, nous pêchons, nous faisons des actes contraires au message du Christ et nous demandons pardon à Dieu. Nous célébrons aujourd’hui la fête de l’Immaculée Conception, c’est une solennité partout à travers le monde dans l’Eglise universelle et dans ce lieu qui nous est cher, dans le Sanctuaire Notre-Dame de Toute Aide, à Querrien.

« Nous rendons grâce à Dieu du don qu’Il a fait à Marie de la préserver du péché. A la lumière de cette fête, voici quelques réflexions pour notre méditation : une réflexion à l’émerveillement devant la fidélité et la bonté de Dieu. Le péché a introduit la peur et la méfiance dans le cœur d’Adam et Eve à l’encontre de Dieu, ce qui n’était pas le cas avant. Cela a introduit une cassure entre les deux. Le péché, c’est l’accusation. C’est Dieu qui a fait la démarche de venir vers nous. C’est Dieu qui nous a aimés en premier. Oui, Marie a tout reçu de Dieu mais il a fallu l’adhésion de sa liberté. Elle a vécu une grâce, elle a accueilli le don. L’humilité, ce n’est pas de se sentir inférieur à l’autre, c’est de se sentir aimer.

« Frères et sœurs, je vous invite à vous rapprocher de Marie. La méfiance est sans doute la blessure la plus profonde de notre cœur. Que la présence de Marie nous conduise vers la confiance absolue en Dieu. Parfois, nous avons été trahis ; parfois, nous avons accusé. Nous avons été blessés. Laissons Marie nous conduire sur le chemin de la confiance.

« Nous sommes invités à dire « oui » à l’appel de Dieu, à notre baptême ; « oui » au synode diocésain, aux orientations pastorales que notre évêque nous partagera à la Pentecôte 2017. Nous avons tous une vocation. Dieu accorde sa grâce mais il y a en retour un « oui » à dire. Beaucoup de chrétiens n’ont pas décidé, portés par les événements. Nous avons une réponse à formuler. Dieu ne nous demande pas de dire « oui je vais réussir », Dieu nous demande de dire « oui ». Quand l’Ange Gabriel dit à Marie « l’Esprit-Saint viendra sur vous », Marie ne répond pas « oui je vais le faire », elle répond « oui je Le laisse faire ».

Chant d’entrée « Couronnée d’étoiles »

Fête de l’Immaculée Conception

Le 8 décembre marque la fête de l’Immaculée Conception. La célébration de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie – située dans les premiers jours de la nouvelle année liturgique et du temps de l’Avent – nous rappelle la destinée unique de cette femme juive, choisie par Dieu. Pour la foi chrétienne, Marie est indissociable de l’enfant qu’elle a porté, Jésus, en qui s’est totalement manifesté le Dieu vivant. Elle est appelée, depuis le concile d’Éphèse (431), « Mère de Dieu ». Selon la tradition catholique, depuis le dogme promulgué par le pape Pie IX, le 8 décembre 1854, elle est déclarée préservée du péché originel dès sa naissance.

>> Plus d’information sur le site de l’Eglise catholique en France <<