Mercredi 8 février 2017

Bénis le Seigneur !

Dans un contexte général, où les médias pointent ce qui va mal, il est bon d’élargir son regard et, chaque jour, de faire attention à ce qui va bien, ne serait-ce que dans les petites choses de la vie. Avoir un cœur « large et généreux » comme celui de notre créateur qui m’encourage à « Bénir » : (dire du bien ) au lieu de pointer la « petite bête » ou ce qui va de travers.

Bénis le Seigneur, ô mon âme, bénis son nom très saint, tout mon être !
Bénis le Seigneur, ô mon âme, n’oublie aucun de ses bienfaits !
Psaume 22,1,2


Que tout mon être te bénisse Seigneur !

Bénis sois-tu par mon corps
qui me rend présente et active
dans ce monde qui est ta création !
Bénis-sois tu par mes mains qui créent et qui rencontrent !
Bénis-soi tu par mon intelligence et mon imagination
qui me permettent de comprendre et d’être !

Bénis soi tu par tout ce que tu m’as donné
et qui me fait exister
Que tout ce que je fais
et tout ce que je possède
te bénisse !

Bénis-sois-tu pour ta présence au cœur de mon cœur
au cœur de mon corps,
toi l’hôte discret et fidèle,
au dedans de moi !

Bénis sois-tu pour tu ce que Tu es et ce que tu fais dans ma vie !

Alberte

Exerce-toi à la Bénédiction

Rouge gorge - Photo AD
Rouge gorge - Photo AD
  • Observe autour de toi, dans ton cadre familier, ce qui est bien et bon. Mets-le en valeur quand tu sens que tu es triste. Ouvre grandes tes fenêtres, aère ta maison, ta chambre ! Fais un beau bouquet d’hiver avec des branches aux formes élégantes. Repose-toi quand tu te sens fatigué !
  • Quand tu réalises que tu te lèves du pied gauche, rends hommage à ce que tu es aux yeux de ton créateur : décide de sourire, de parler ! Ne te replie pas sur toi : ouvre-toi en faisant quelques mouvements larges de respiration.
  • Si tu sens que tu as tendance à maugréer en toi-même contre une personne, un collègue, un ami, rappelle-toi quelque chose qui te plaît en lui : telle parole, tel bon moment ensemble. Si tu le rencontres, trouve quelques paroles de reconnaissance ou d’encouragement !
  • Immerge-toi dans la nature proche, aussi souvent que tu le peux : Ralentis le rythme, marche lentement. Ouvre les yeux, regarde autour de toi les arbres, les plantes, tel beau monument. Écoute et observe les oiseaux ! Laisse monter en ton cœur une prière de bénédiction pour le Seigneur et sa création !