Mardi 22 novembre 2016 — Dernier ajout mercredi 23 novembre 2016

Retour sur le Spectacle « Charles de Foucauld, frère universel »

Spectacle de Francesco Agnello

Du 14 au 17 novembre 2016, le spectacle « Charles de Foucauld, frère universel » a été joué dans notre diocèse en partenariat avec la Direction Diocésaine de l’Enseignement Catholique et le diocèse de Saint-Brieuc.

2016 marque l’année du centenaire de la mort du Père Charles de Foucauld, et c’est pour cette occasion que la pièce a été créée.

Ce ne sont donc pas moins de 10 représentations que le metteur en scène et musicien, Francesco Agnello et le comédien, Fitzgeral Berthon ont données sur le diocèse, devant près de 2200 personnes.
7 représentations ont eu lieu devant 13 établissements scolaires avec plus de 1600 élèves à Lamballe, Dinan, Quintin, Loudéac, Lannion, Guingamp et Saint-Brieuc.
3 représentations « tout public » ont été jouées en lien avec les paroisses de Loudéac, Lannion et Saint-Brieuc devant 600 personnes.

L’occasion nous a été donnée de découvrir ou de redécouvrir l’itinéraire passionné de cet « homme de Dieu » qui va de la dérive à la rencontre intérieure avec le Christ, de l’éloignement de ses racines à la proximité avec les Touaregs, de la générosité à la confiance dans l’abandon.
Il est une figure exemplaire pour notre monde d’aujourd’hui, par sa vie et son témoignage ; l’Église l’a déclaré « Bienheureux » le 13 novembre 2005.
La mise en scène est simple laissant l’essentiel à la parole et à la musique. L’acteur prend à cœur et à corps le texte et la partition musicale ponctue certains moments, surtout dans les côtés profonds qu’avait Charles dans certaines situations. Le musicien joue du Hang, un nouvel instrument de musique qui nous vient de Suisse. Charles de Foucauld est une vraie rencontre et elle parle au monde. Juste un ambon et un tabouret, l’essentiel est dans le message.

La pièce a été applaudie par tous et en particulier par les lycéens qui ont apprécié la mise en scène, l’implication de l’acteur qui a su, par sa proximité et son jeu de scène faire passer le message de Charles de Foucault. Ils ont pu discuter avec les acteurs à la fin de chaque représentation dans un échange simple et convivial.