Jeudi 6 mars 2014 — Dernier ajout mercredi 5 mars 2014

Chemin de croix avec saint François d’Assise

Saint François d’Assise pleura souvent en songeant aux plaies du Christ, signes de l’amour débordant du Fils de Dieu pour chacun. Les stigmates qu’il recevra exprimeront son désir de s’unir à Jésus. Les premiers frères mineurs encourageront la mémoire « en actes » de la Passion du Seigneur en refaisant en pensée et avec cœur le chemin parcouru du prétoire au Golgotha. Marchons nous aussi sur les traces du Christ pauvre et humble. Brûlants d’amour pour Lui et désirant nous conformer davantage à Lui, nous le contempleront dans l’anéantissement de la Croix, trône de miséricorde. Portons dans notre prière les souffrances des hommes d’aujourd’hui.

Première Station : Jésus est condamné à mort

« Pilate leur livra Jésus pour qu’il soit crucifié. Ils se saisirent de Jésus. » (Jn 19, 16)
« Bienheureux le serviteur qui n’est pas prompt à s’excuser, et supporte humblement la honte d’être réprimandé pour une faute qu’il n’a pas commise. » (Admonition 23)

Deuxième Station : Jésus est chargé de la croix

« Et Jésus, portant sa croix, sortit en direction du lieu dit Le Crâne (ou Calvaire), qui se dit en hébreu Golgotha. » (Jn 19, 17)
« Frère Léon, supposons que mourant de faim, accablés de froid, nous frappions encore pour qu’on nous ouvre, et que le portier nous jette à terre dans la neige et la boue, et nous frappe Si nous supportons avec joie tous ces maux, injures et coups, pendant que nous devons supporter et porter en toute patience les peines du Christ béni, ô frère Léon, écris que là est la joie parfaite » (Fioretti)

Troisième Station : Jésus tombe pour la première fois

«  Et tombé sur ses genoux, il priait » (Lc 22, 41)
« Tous les frères auront soin de ne jamais se troubler ni s’irriter à cause du péché ou du mauvais exemple d’autrui. Mais de leur mieux, ils viendront en aide spirituellement au coupable. Car, ce ne sont pas les bien-portants qui ont besoin du médecin, mais les malades. » (1re Règle)

Quatrième Station : Jésus rencontre sa mère

« Des femmes qui l’avaient suivi de Galilée, étaient là et parmi elles, Marie, sa mère » (Mc 15, 40)
« Quand tu vois un pauvre, c’est le miroir du Christ et de sa mère pauvre, qui t’est présenté devant les yeux. Pareillement, dans les malades, considère les infirmités qu’il a lui-même prises sur lui » (Leg.Major)

Cinquième Station : Simon aide Jésus à porter la croix

« Comme ils sortaient de la ville, ils rencontrèrent un homme de Cyrène nommé Simon. Ils le contraignirent à porter la croix avec Jésus  » (Mt 21, 7, 32)
« Bienheureux l’homme qui, selon ce que lui permet sa propre faiblesse, soutient son prochain autant qu’il voudrait être soutenu par lui dans un cas analogue. » (Admonition 18)

Sixième Station : Une femme essuie le visage de Jésus

«  Mon visage s’est enflé à force de pleurer, et mes paupières sont noyées de larmes. » (Job 42, 8)
« Que les frères ne résistent pas au méchant, mais si on les frappe sur une joue, qu’ils tendent l’autre. Qu’ils montrent par leurs œuvres, l’amour qu’ils se portent entre eux, ainsi que le dit l’apôtre :
N’aimons point de parole et de bouche, mais en actes et en vérité. » (1re Règle)

Septième Station : Jésus tombe une deuxième fois

« Poussé rudement, j’ai été renversé pour que je tombe et le Seigneur m’a soutenu » (Ps. 117,13)
« Seigneur, tu nous as fait à ton image et à ta ressemblance. Tu nous as placés dans le paradis. Et nous, par notre faute, nous sommes tombés. » (1re Règle)

Huitième Station : Jésus parle aux femmes de Jérusalem

« Une foule le suivait et parmi elle, des femmes. Celles-ci pleuraient et se lamentaient sur lui. » (Lc 23, 27)
Frère, en méditant chaque jour sur les exemples d’humilité du Fils de Dieu, j’en retire tant de douceur et de consolation que, même si je vivais jusqu’à la fin du siècle, il ne me serait nullement nécessaire d’entendre lire ou méditer d’autres écritures que celle-ci : « Mon âme n’a pas voulu être consolée. » (Legenda Antique)

Neuvième Station : Jésus tombe pour la troisième fois

«  Ils arrivèrent au lieu qu’on appelle Golgotha » (Mt. 37, 33) « Et s’avançant un peu plus loin, il tomba face contre terre priant. » (Mt. ; 26, 39)
Serais-tu le plus beau et le plus riche des hommes, et ferais-tu même des miracles, au point de chasser les démons, tout cela se retourne contre toi, tu n’y es pour rien et il n’y a rien là dont tu puisses tirer gloire. Mais ce dont nous pouvons tirer gloire, c’est de nos faiblesses, c’est notre part quotidienne à la croix de Notre Seigneur Jésus-Christ. » (5e admonition)

Dixième Station : Jésus est dépouillé de ses vêtements

« Ils lui donnèrent à boire du vin mêlé de fiel. Puis ils partagèrent ses vêtements, en tirant au sort.  » (Mt. 27, 34-35)
« Quand tu vois un pauvre, tu dois considérer celui au nom de qui il vient, le Christ qui a voulu revêtir notre pauvreté et notre faiblesse. La pauvreté et la faiblesse de ce pauvre sont comme un miroir sur lequel nous devons observer la pauvreté et la faiblesse que Jésus a supportées dans son corps pour le salut de l’humanité. » (Legenda Antique)

Onzième Station : Jésus est cloué sur la croix

« Ils ont percé mes mains et mes pieds. Ils ont compté tous mes os » (Ps 21, 28) « Ils le crucifièrent, et avec lui, deux voleurs, l’un à sa droite, l’autre à sa gauche » (Jn 19, 18)
« O homme, ce ne sont pas les démons qui ont crucifié le Christ, c’est toi, qui, avec eux, l’as crucifié et le crucifies encore en prenant plaisir au vice et au péché. » (5e admonition)

Douzième Station : Jésus meurt sur la croix

« Quand Jéus eut pris le vinaigre, il dit : tout est accompli. Et inclinant la tête, il rendit l’esprit. » (Jn 19,30) « Près de la croix, se tenaient sa Mère, Marie Madeleine et le disciple qu’Il aimait  » (Jn 19,25)
« La volonté du Père fut que son Fils béni et glorieux, qu’il nous a donné et qui est né pour nous, s’offrit lui-même, par son propre sang, en sacrifice et en victime sur l’autel de la Croix. Non pour lui-même, par qui toutes choses ont été faites mais pour nos péchés. Il nous laisse un exemple afin que nous suivions ses traces. » (Lettre à tous les fidèles)

Treizième Station : Jésus est descendu de la croix

« Joseph d’Arimathie prit le corps de Jésus, et l’entoura de bandelettes avec des aromates selon la manière d’ensevelir en usage parmi les Juifs ». (Jn 19, 40)
« Sainte Mère de Dieu, douce et belle, prie pour nous le Roi livré à la mort, ton Fils, notre Seigneur Jésus Christ, pour que par sa clémence et par la puissance de sa sainte Incarnation et de sa Mort, il nous accorde le pardon de nos péchés. » (Prières à la Vierge Marie)

Quatorzième Station : Jésus est déposé dans le tombeau

« Or, il y avait dans le lieu où Jésus avait été crucifié un jardin et dans ce jardin un sépulcre neuf. Ce fut donc là qu’ils déposèrent le Sauveur. » (Jn 19, 41-42)
« Nous te rendons grâce parce que, comme tu nous as créés par ton Fils, tu as voulu nous racheter de notre captivité par sa Croix, son Sang et sa Mort. Et nous te rendons grâce parce que ce même Fils reviendra dans la gloire de sa Majesté pour dire à ceux qui t’auront reconnu, adoré et servi dans la pénitence : Venez les bénis de mon Père, recevez le Royaume qui vous a été préparé dès l’origine du monde. » AMEN (1re Règle)

1926631 10202168801716584 792007444 n

Texte proposé par les sœurs franciscaines missionnaires de Marie

Voir aussi :