Jeudi 20 mars 2014 — Dernier ajout lundi 3 mars 2014

Chemin de croix des artisans de la fête et des circassiens

« ALLER A LA SOURCE »

Nous entendons dire souvent : « j’ai fait mon chemin de croix sur terre » quand nous avons eu beaucoup de malheurs dans nos vies. Comment vivre le chemin de croix de ceux que nous rencontrons ?
La réponse aujourd’hui : « Allez à la source » !

Nous allons suivre le chemin de croix de Jésus en pensant à cette possibilité.

Comme tout homme qui regarde vers Dieu, Jésus a été préparé pour sa mission par Joseph et Marie durant sa jeunesse. « Quand est venu le temps » Jésus s’est mis en route pour l’accomplir. Sa vie militante va commencer en allant recevoir le baptême de Jean le Baptiste : suivre la tradition (= se convertir, revenir vers Dieu de tout son cœur). Dès le début de son ministère, Il va être confronté à la sclérose des gens de son temps. Toute sa démarche va être de libérer sa vie et celle de ceux qui voudront bien l’entendre. Il va centrer sa vie et sa prédication non sur une écrasante liturgie mais sur la pratique d’une vie en Dieu. Il rappelle sans cesse que Dieu est amour et Il veut que nous soyons debout, porteurs de cette parole libératrice.

1re station : Jésus est condamné à mort.

Seigneur, tu le savais, ceux que tu gênais dans leur vie routinière et pleine de pouvoir et de richesse, ont voulu ta mort, pour l’exemple. Au jardin des oliviers tu as demandé à Pierre, Jacques et Jean de prier avec toi, mais ils ont succombé au sommeil.

Par ton Esprit-Saint, aide-nous à te suivre malgré les difficultés.

2e station : Jésus est chargé de sa croix.

Seigneur jésus, ton supplice a commencé par la flagellation et les évènements t’ont rendu fragile, mais tu dois porter la croix. C’est lourd et les gens autour de toi te conspuent, t’accablent de sarcasmes.

Seigneur, tu vas mourir pour nos péchés. Tu as fait don de ta vie à Dieu et à nous les humains. Que ton geste devienne pour chacun de nous une aide à être plus près de Dieu et de son amour.

3e station : Jésus tombe pour la 1° fois

Seigneur, Tu es épuisé alors la croix pèse trop lourd pour Toi ; oui Tu tombes écrasé, mais Tu te relèves pour aller jusqu’au bout.

Seigneur, nous sommes faibles et nous nous écoutons trop, mais par ton exemple nous nous relevons par ton pardon, ta miséricorde, aide-nous à continuer le chemin.

4e station : Jésus rencontre sa mère

Tu rencontres ta maman car elle est là pour te soutenir, pour t’encourager. Comme cette rencontre doit être pénible et en même temps pleine de cet amour qui vous fait marcher vers Dieu.

Seigneur Jésus, cette rencontre résume une vie où l’amour n’a pas de limites. Accorde-nous de connaître des sentiments aussi forts envers les hommes nos frères et que Marie nous guide dans son amour de mère.

5e station : Simon de Cyrène aide Jésus à porter sa croix

L’épuisement et l’émotion te font défaillir, Seigneur Jésus, et ta faiblesse est telle que tes bourreaux te donnent Simon de Cyrène pour te seconder. Un étranger, un travailleur va t’accompagner sur ton chemin.

Seigneur Jésus, ton peuple t’accuse mais l’étranger est là pour t’aider ; que nos vies soient aussi un soutien pour nos frères étrangers dans les difficultés et ceux qui sont sans papiers.

6e station : Véronique essuie la face de Jésus

Malgré tout tu es pris en compassion par une femme qui veut effacer les outrages et elle essuie ton visage.

Seigneur Jésus, cette femme a été capable de faire ce geste envers toi. Notre monde n’est pas facile pour tes disciples ; soutiens-les dans leurs actions pour un monde plus juste et plus fraternel.

7e station : Jésus tombe pour la seconde fois

Le chemin est vraiment trop long et malgré l’aide de Simon, tu tombes une seconde fois. Tu dois prendre sur toi pour, à nouveau, te lever et continuer.

Seigneur jésus, ton exemple fortifie nos vies afin de dépasser les difficultés de l’existence. Permets-nous de regarder notre monde afin d’y soulager, le plus possible, les échecs et les ruptures. Rends-nous forts.

8e station : Jésus console les femmes de Jérusalem

Sur ton chemin tous ne sont pas contre Toi. Les femmes de Jérusalem sont là pour te dire leur amour, mais loin de te plaindre, tu les consoles. Comme ton cœur est grand, tu voulais que Ta Jérusalem soit un signe d’amour et tu leur dis de tout faire pour y arriver.

Seigneur Jésus, la ville du roi David devait être une cité de paix et de joie ; en ce jour elle a tout perdu.
Que notre Jérusalem céleste soit un signe de renouveau pour notre terre.

9e station : Jésus tombe pour la 3e fois

Non ! c’en est trop, ton corps est épuisé, anéanti et tu tombes pour la troisième fois. Nos péchés sont durs à porter, mais tu vas jusqu’au bout, tu te relèves et tu continues.

Seigneur Jésus quel exemple nous donnes-tu, tu te relèves car ta mission n’est pas encore accomplie. Par ton Esprit-Saint, lui qui fait toute chose nouvelle par nos mains, accorde-nous ta force.

10éme station : Jésus est dépouillé de ses vêtements

Ca y est ! tu n’as plus de chemin à faire, tu es arrivé au Golgotha ; maintenant tes bourreaux se mettent au travail, ils te dépouillent de tous tes vêtements et se les partagent, comme un héritage ou comme un butin.

Seigneur Jésus, tu commences une nouvelle étape et tu te retrouves comme à ta naissance : dégagé de tout ; Tu te donnes à ton Père pour construire ce monde nouveau que tu as prêché durant ces trois dernières années. Puisque tu nous confies ta succession, donne-nous la force d’aller dans le monde apporter ton message d’amour.

11éme station : Jésus est cloué sur la croix

Maintenu par des mains fermes tes bourreaux te fixent sur la croix.

Seigneur Jésus, Toi qui fais se relever bien des infirmes, des paralysés, te voilà empêché de bouger.
Nous qui sommes libres de nos mouvements, accorde-nous de te remplacer sur les chemins de lumière comme Tu le proposais.

12e station : Jésus meurt sur la croix

Avec l’état d’épuisement, Tu as encore à souffrir, mais aussi à donner un dernier message « Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font »

Seigneur Jésus, Tu as dit à la Samaritaine qu’elle aurait une source d’eau vive, mais Toi tu donnes un peu d’eau et de sang. Ta mort nous conduit vers ce partage toujours plus grand, plus fort, afin que la source d’eau vive se répande partout dans le monde et que tous les humains sachent de quel amour Tu les as aimés.

13e station : Jésus est descendu de la croix

Tu as tourné une page, Seigneur Jésus, et à partir de cette page nous devons y ajouter la nôtre. La croix est là sans Toi. C’est pour ouvrir une nouvelle étape, celle du recueillement, de la remise en cause. Tu quittes l’instrument de ton supplice et Tu retrouves Marie et Jean pour un dernier adieu.

Seigneur Jésus, donne-nous le courage de regarder vers Toi, de Te contempler, pas seulement supplicié mais porteur d’espérance. Le don de ta vie ne doit pas être vain, aussi fortifie nos cœurs et nos pensées.

14e station : Jésus est mis au tombeau

On fait vite, le grand shabbat de la pâque va commencer, alors il ne faut pas que la terre d’Israël soit impure. Oui nous te mettons au tombeau, ton dernier refuge, on te cache.

Seigneur Jésus, malgré ta disparition dans le tombeau Tu es avec nous, porteur de la rencontre entre Toi et Ton Père. Que nos cœurs participent à cette rencontre.

15éme station : le tombeau vide

Ta mort nous a bouleversés, Seigneur Jésus, mais nous le savons, Ta Résurrection donne le vrai sens à nos vies puisque tu nous as promis « je vais vous préparer une place ». Cette place est aujourd’hui d’apporter à tous les humains, hommes et femmes, la paix, la justice, le partage : en un mot L’AMOUR à l’image de ton union entre Toi Seigneur Dieu Père Fils et Esprit qui fait notre unité.