Dimanche 20 juillet 2014 — Dernier ajout dimanche 1er février 2015

Colonie « Théophile » 2014

à la Ville Davy à Quessoy

Pour la 1re année, la Pastorale des jeunes en lien avec le service de catéchèse à proposé une colonie pour les enfants de 7-12 ans au Lycée de la Ville Davy à Quessoy.

50 enfants se sont retrouvés avec une dizaine d’animateurs pour vivre une semaine de colo « Théophile ».

Des activités manuelles, des grands jeux, des veillées, des balades ont jalonné la semaine de ces jeunes colons, dans une ambiance joyeuse, comme le montre le reportage photos…

Une première édition qui a remporté un grand succès et qui ne demande qu’à se poursuivre l’année prochaine…

Ci-dessous, une journée à la colo, relatée par Cathy Courroye, du service de catéchèse du diocèse :

Vendredi 18 juillet 2014 - Une journée à la Colo Théophile.

Ce matin, les animateurs ont senti que les enfants sont un peu fatigués, ils prennent alors leur petit déjeuner un peu plus tard au réfectoire de La ville Davy à Quessoy. S’en suit la répartition des services par équipe de 5 puisqu’il y séjourne 10 adultes pour 50 enfants !

Les « corvées » s’exécutent dans la bonne-humeur et accompagnées…

Avec un chant bien entrainant porté par la guitare de Nicolas, c’est le rassemblement autour du père Olivier sous un soleil matinal : le temps d’un enseignement sur « le Pardon » à partir de La Parole de Zachée. Le prêtre raconte la Parole aidé de deux enfants qui miment les déplacements des personnages.« Oui, en rencontrant Jésus, l’Amour de Dieu est rentré dans la vie de Zachée ». « Pardonner, ce n’est pas oublier mais cela suscite réparation .Par le pardon, le Seigneur nous guérit peu à peu ».

Le père Olivier explique le sacrement du pardon… et des questions surviennent : « Et si on oublie ses péchés ? » « Est ce que cela arrive quelqu’un qui ne pêche pas ? »

« -Oui, Marie ! » répond un jeune chrétien du groupe. L’idée est développée et le catéchète précise que Jésus aussi, grâce à Dieu, n’a jamais péché mais porté le péché des hommes.

Après ce temps de catéchèse, les enfants se répartissent dans des ateliers d’expression très diversifiés : certains feront en plein air des fusées à eau ! D’autres, des collages d’icônes sur bois.

Certains feront le dessin au cadre magique et d’autres s’amuseront par la pratique de jeux d’expression théâtrale avec le plaisir de se déguiser.

Un bon repas est le bienvenu dans un self où chacun se responsabilise ! Ce midi, il y a des frites et de la mousse au chocolat sans oublier la pastèque ! C’est très bon !

Le temps calme propice à la digestion se déroule dans les dortoirs ou à l’ombre des arbres par équipe.

Certains font alors du courrier ou un peu de lecture. L’occasion de dialoguer avec les adultes est permise. Les animateurs favorisent l’expression tout en s’assurant de ce qui va moins bien ou de ce qui va bien. C’est un temps de « rechargement des batteries » dans la confiance.

Un temps libre avant le rassemblement pour un grand jeu collectif : les enfants jouent et sont détendus dans un parc très agréable.
Sur le thème des « Minimoys » s’organise un jeu par équipes de 5 : les animateurs sont habilement déguisés dans une ambiance du film que les enfants semblent tous connaître !

Chaque équipe va récupérer des indices pour découvrir le personnage manquant à savoir le grand-père ! Les enfants sont bien occupés à rechercher leurs mots dans différents endroits du parc en pénétrant aussi la petite forêt ombragée qui longe le Parc !

L’apothéose de la fin du jeu sera de découvrir au bout d’un grand « tunnel » construit dans une salle le personnage manquant, à savoir « le grand-père. » C’était royalement joyeux !

Le goûter bien mérité s’est pris à l’ombre des arbres !

Une veillée était promise comme un temps « qui change la vie » , veillée sur le thème du pardon annoncée dès le matin.

Témoignage :

Passant ainsi la journée au milieu de ce grand groupe de 50 enfants et 10 animateurs j’ai été touchée par le dynamisme et la motivation de l’équipe d’accompagnement : leur bienveillance attentive à la sécurité des enfants autant qu’à leur bonne entente facilitant le bien-être de chacun, chacune. J’ai admiré la bonne alternance des activités ludiques, spirituelles, catéchétiques, manuelles et physiques, collectives et individuelles. J’ai vu et rencontré des enfants heureux et expressifs ! Ils m’invitaient à rester à la veillée ! Ils étaient aussi très fiers de me montrer « leurs petits trésors de foi » qu’ils vont avoir à cœur de rapporter dans leur maison.

A l’écoute des enfants, les animateurs, jeunes chrétiens engagés autour d’un séminariste et des pères Guillaume de Montgolfier et Olivier Gravouille ont accompagné une vie de foi au quotidien tout en respectant l’expression des enfants pendant cette semaine au vert dans le cadre agréable de la ville Davy à Quessoy !

Ils reçoivent ce samedi la visite de notre évêque Mgr Denis Moutel, à la joie de tous ! Quelle chance pour ces enfants !

Ainsi« la colo Théophile », un temps de partage pour les 7-12 ans qui, dans une ambiance de détente, permet la rencontre avec Jésus.

Une toute première sur notre diocèse à soutenir et encourager !