Lundi 10 décembre 2012

Décès de Monseigneur Jacques Jullien, archevêque de Rennes de 1985 à 1998.

Nous apprenons ce lundi 10 décembre 2012, le décès de Mgr Jacques Julien, ancien archevêque de Rennes, survenu dans sa 83e année. Nous disons notre profonde sympathie et notre communion de prière à ses proches, à Mgr Pierre d’Ornellas et Mgr Nicolas Souchu, et à l’ensemble des fidèles du diocèse de Rennes.

Ardent dans son ministère épiscopal et courageux dans sa maladie, il nous a marqués par son rayonnement. Nous rendons grâce à Dieu pour la vie donnée et le ministère de Mgr Jacques Jullien dans le diocèse de Rennes et dans l’ancienne région apostolique de l’Ouest.

Mgr Denis MOUTEL participera à ses obsèques, qui seront célébrées le vendredi 14 décembre à 10h30 à la Cathédrale Saint Pierre de Rennes. Il invite les diocésains de Saint-Brieuc et Tréguier à s’unir par la prière, particulièrement au cours de l’Eucharistie célébrée ce jour-là dans nos paroisses et communautés.

L’archevêque émérite de Rennes, Monseigneur Jacques Jullien est décédé dans la nuit de dimanche 9 décembre à lundi 10, des suites de la maladie de Parkinson.

Monseigneur Jacques Jullien
Monseigneur Jacques Jullien

Monseigneur Jullien était né le 7 mai 1929 à Brest. Il avait été ordonné prêtre pour le diocèse de Quimper et Léon le 3 avril 1954.

Professeur de Théologie morale au grand séminaire de Quimper de 1957 à 1969. Pendant cette période il sera marqué par la première session du Concile Vatican II en 1962. Il avait accompagné comme expert son évêque Mgr Fauvel. En 1969 il devient curé de la paroisse Saint-Louis à Brest où il restera jusqu’en 1978. C’est jean Paul II qui le nomme évêque de Beauvais le 12 novembre 1978. Il restera dans l’Oise jusqu’en 1984. Il rejoint alors sa Bretagne natale où il devient archevêque coadjuteur du cardinal Paul Gouyon à qui il succède le 15 octobre 1985.

Au sein de la Conférence des Evêques de France il a présidé la commission pour la famille et le bureau d’études doctrinales.

Peu adepte de la « langue de buis », comme il lui est arrivé de le dire, ce spécialiste des questions militaires a tout de suite tranché avec ses prédécesseurs par sa liberté de ton notamment sur les sujets de société. Mgr Jacques Jullien a participé aux débats nationaux ou internationaux via de nombreux livres ou articles.

En avril 1996, la maladie l’avait contraint à demander à Rome un coadjuteur puis à demander sa démission. C’est Mgr Saint Macary qui fut nommé et qui lui succéda en septembre 1998.

Il était en résidence de retraite chez les Petites Sœurs des Pauvres à Rennes.

Voir le dossier sur le site du diocèse de Rennes

Il est possible de venir se recueillir près du corps de Mgr Jacques Jullien à la Maison Diocésaine de Rennes de 9h à 12h puis de 13h30 à 18h, jusqu’à jeudi.

Une veillée de prière aura lieu jeudi 13 décembre à la cathédrale Saint-Pierre de Rennes de 20h à 21h.

La célébration de ses obsèques aura lieu le vendredi 14 décembre à 10h30, à la Cathédrale Saint-Pierre de Rennes.