Dimanche 2 août 2015

Eglise en Côtes d’Armor n° 8 - août 2015

Edito :
La Vierge Marie, atout cœur !
“Marie, cependant, retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur” (Lc2,19). Ce petit verset de l’évangile de saint Luc a toujours attiré mon attention : tandis que nous est raconté l’événement merveilleux de la naissance du Sauveur,
fils de Marie et Fils du Très-Haut, voilà une confidence sur la vie intérieure de la Vierge Marie.

Calendrier de Monseigneur Denis Moutel
voir article Calendrier de Mgr Denis Moutel

Synode sur la famille

Vieillesse et fin de vie
Le synode de 2014 s’est penché avec attention sur les conditions actuelles de vie
des familles. Par contre, il a été constaté avec étonnement qu’il n’y a pas un mot
sur la vieillesse et la fin de vie. Il paraît difficile, lorsque l’on va débattre sur la
vocation et la mission de la famille, de faire l’impasse sur une période essentielle
de l’existence.

Événement

L’Irlande, sur les pas de saint Patrick
Du 8 au 15 juillet, 22 pèlerins du diocèse ont visité l’Irlande sur les pas de saint Patrick. Visite en images de ce pèlerinage diocésain. (voir l’article et les photos Irlande : Sur les traces de Saint Patrick

Zoom

Chrétiens en monde rural : treize participants du diocèse au congrès national
Un congrès est toujours un moment important dans la vie d’un mouvement. Celui
des Chrétiens en monde rural – qui s’est tenu du 14 au 16 mai, à Hazebrouck – a
tenu ses promesses. Il a réuni plus d’un millier de participants pour proclamer “les
chemins des possibles”, un texte issu d’une démarche participative engagée sur
deux ans.

Cahier détachable : Le programme des formations 2015-2016

La formation est un besoin permanent pour un chrétien : besoin de formation
initiale pour celui qui veut découvrir la foi chrétienne ou la faire découvrir à ses enfants ; besoin d’approfondir tout au long de la vie, au gré des questions, des engagements dans l’Église et dans la société.
Après avoir suivi une formation, les personnes disent être transformées, non seulement par l’acquis de connaissances mais aussi par les temps de rencontre, de partage, de prière et de convivialité. Entrer en formation, c’est s’accorder du temps pour soi, pour comprendre le monde, pour se ressourcer et approfondir sa foi…
Les différents services diocésains vous offrent des propositions variées.
Certaines peuvent rejoindre le plus grand nombre … tels une conférence et un
parcours sur l’écologie, dans la suite du travail sur le “Bien Commun” engagé en
2014, en résonance avec l’actualité de la publication de l’encyclique Laudato Si du
pape François et de la conférence sur le climat qui se tiendra à Paris.
D’autres propositions permettront d’approfondir sa relation au Christ, d’acquérir
des compétences pour pouvoir partager sa foi ou de se former pour un service
en Église.
Prenez le temps de regarder ce livret comme une invitation qui s’adresse à vous.
N’hésitez pas à appeler le service de formation pour plus de renseignements, faites
connaître ces propositions autour de vous …
Vous courez sans doute souvent après le temps … C’est une bonne raison
pour vous arrêter et prendre du temps pour vous, pour vous ressourcer, pour
“fortifier en vous l’homme intérieur”, pour vivre une expérience spirituelle…
La responsable du Service diocésain de formation
Régine Chardonnet

Des mots de la liturgie

La participation
“La mère église désire beaucoup que tous les fidèles soient amenés à cette
participation pleine, consciente et active, aux célébrations liturgiques qui est
demandée par la nature de la liturgie elle-même et qui est, en vertu de son baptême,
un droit et un devoir pour le peuple chrétien”
(Constitution sur la liturgie, n°14).
Cette demande du concile, bien reçue dans les communautés chrétiennes, suppose
que chacun comprenne ce dont il s’agit lorsqu’on évoque la participation active des
fidèles.

Mémoire

Il y a 150 ans, le couronnement de Notre-Dame d’Espérance (2e partie)

Prions pour eux

Filles du Saint-Esprit
Sœur Anne-Marie Couloigner (Jean-Pascal), 80 ans, le 17 juillet, à Saint-Brieuc

Filles de la Divine Providence
Sœur Theodora Maria Hubertina Van Appeven (Sœur Maria), 85 ans, le 20 juin, à Sittard (Pays-Bas)
Sœur Marcelline Hippolyte (Sœur Saint-Germain), 95 ans, le 30 juin, à Créhen

Frères de l’Instruction chrétienne
Frère Pierre Lamandé 88 ans, le 17 juillet, à Josselin

Il nous a quittés : Abbé Joseph Lec’hvien (1919-1945-2015)
Joseph Lec’hvien était né à Ploubazlanec, le 5 mai 1919.
Il fut ordonné prêtre le 24 février 1945.
En 1970, il devint recteur de Kergrist-Moëlou et Trémargat.
Il se passionnait pour la traduction de la Bible en breton, avec le concours de son ami érudit l’abbé Pierre Le Gal, directement à partir de l’hébreu. Il reçut
d’ailleurs, en 1988, le prix Xavier de Langlais, pour la qualité de sa traduction.
Il prit sa retraite en 1998, d’abord au presbytère de Loguivy de la Mer puis en 2005, au foyer logement de Tréguier. Mais il restait toujours disponible, tant
que la santé le lui permit, aux sollicitations des curés de Paimpol ou de Tréguier.
Entré au Cèdre à la fin du mois d’avril, il ne sera resté que deux mois avec nous, mais nous gardons de lui le témoignage d’un homme de conviction, solide,
fidèle, sans ostentation, et d’un grand courage pour affronter un mal qu’il savait irrémédiable. Jusqu’au bout, il a travaillé sur ordinateur à traduire en breton la lettre du pape François sur la miséricorde.
Que cette miséricorde lui soit acquise et qu’il jouisse maintenant du repos éternel promis aux bons serviteurs.
Extrait du mot d’accueil de l’abbé Maurice Sauvé prononcé le 3 juillet au Cèdre.