Mouvement présent dans le diocèse
Vendredi 30 avril 2010 — Dernier ajout jeudi 29 janvier 2015

FCPMH : Fraternité Chrétienne des Personnes Malades et Handicapées

Renseignements sur la FCPMH dans le diocèse.

Contacts

Fraternité chrétienne des personnes Malades et Handicapées (FCPMH)
Maison du Diocèse
7, rue Jules Verne
22000 SAINT BRIEUC
tel 02 96 68 13 65
fcpmh22 chez orange.fr

Permanence  : lundi et mercredi après midi.

Responsable diocésaine
Edith Bruneau
tel 02 96 01 06 32

Accompagnateur spirituel
Luc Rey, diacre
tel 02 96 78 45 71

Qu’est-ce que la FCPMH ?

Téléchargez la présentation -  PowerPoint - 3.1 Mo
Téléchargez la présentation
La maladie et le handicap ne sont pas des excuses pour nous débarrasser de la responsabilité de construire un monde meilleur. Nous ne serons pas jugés sur notre handicap mais sur notre mission et notre action

La FCPMH est un mouvement d’Action Catholique. Depuis l’origine, elle existe à partir de la force de l’amitié fraternelle et le souci d’évangélisation. En celle-ci, les Personnes Malades chroniques et Handicapées physiques, sont les premiers apôtres de leurs frères.

Aujourd’hui présente dans le monde entier, reconnue en 2000, à Rome, par le Conseil Pontifical pour les laïcs, comme « Association Privée Internationale de Fidèles »

Un peu d’histoire

Pere Francois -  voir en grand cette imageFondateur de la FCPMH, le Père Henri François impressionne par son parcours difficile de santé, mais bien plus encore, par sa détermination et sa foi… Il aurait pu se replier sur lui-même… Il aurait pu accuser Dieu… Au contraire, la maladie a creusé son cœur, et en a fait un apôtre… Quel mystère !

Né le 8 mai 1897, dans la Meuse, il sera très tôt frappé par la tuberculose. Il en souffrira jusqu’à sa mort en 1986. Prêtre du diocèse de Verdun, ordonné en toute hâte « pour qu’il puisse célébrer quelques messes avant de mourir », il deviendra l’apôtre des Personnes Malades et Handicapées. Toute sa vie et son ministère seront l’écho de la Parole de Jésus au paralytique : « Lève-toi, et marche ! »

Bien modestement, il fondera, avec quelques paroissiens, la Fraternité Catholique des Malades en 1945 à Verdun. Son but : « que chaque membre soit acteur de sa propre vie, et qu’il prenne conscience de sa responsabilité et de sa mission, dans la société comme dans l’Église… Cultiver une spiritualité de résurrection plutôt que de résignation ».

« Rompre l’isolement… Susciter des gestes de fraternité… Lutter contre la mentalité d’assisté… Croire dans les possibilités de chacun… » répétait le Père François. Et il ajoutait : « Tu es un vivant. Lève-toi, et marche… Va à tes frères et sœurs, avec cet amour puisé dans le Christ… Notre Dieu est le Dieu de la Vie !… Alors vivez ! »

Germaine RenaultDans notre diocèse c’est en août 1948 qu’à l’appel à un pèlerinage à Notre-Dame de Toute-Aide à Querrien que Germaine Renault hospitalisée à Loudéac invite avec ses amis hospitalisés, les malades du sana de Plémet un article dans le journal, ils attendaient 100 personnes, ils se sont retrouvés à plus de 500. En 1951 l’évêque, Monseigneur Coupel, par une lettre officielle créait le Mouvement Fraternité Catholique des Malades de Saint Brieuc, et nommait un aumônier jeune prêtre malade, l’Abbé Loisel.

Fonctionnement du mouvement :

La Fraternité fonctionne à travers des équipes de base, pour un partage de vie, une réflexion, l’écoute de la parole de Dieu et la prière. Dans un esprit fraternel de confiance, de joie et d’espérance, elle développe des liens d’amitié par des visites, des lettres, des mails, des journées d’amitié, des rencontres.

« Si je dois vivre avec mon handicap qui nécessite un combat pour l’assumer, il en est encore un plus pénible : l’isolement, le handicap social, être jugé, réduit à l’étiquette de handicapé par le regard du valide. Comment changer ce regard ? »

La Fraternité dit : « On ne s’en sort pas tout seul, tu es vivant, lève-toi et marche »

Edith Bruneau -  voir en grand cette image L’équipe diocésaine, dont Édith Bruneau est la responsable (photo de gauche), joue un rôle d’animation du mouvement, propose le thème d’année, rassemble les équipes de secteur, édite un bulletin trimestriel, elle est garante de l’association départementale.

Christiane Morin -  voir en grand cette imageL’équipe provinciale dont la responsable est Christiane Morin (photo de droite), est le lien entre les diocèses et l’équipe nationale.

L’équipe nationale, une équipe d’aumônerie, un bulletin national « De tous à tous »
La Fraternité se trouve en lien de partenariat et en communion d’Église avec les groupes de Pastorale santé.

« Seuls, nous nous reconnaissons fragiles ; en communauté, nous grandissons ensemble. Comme le Christ, osons porter un regard de confiance et d’espérance sur l’autre pour devenir vraiment des frères ».

Notre actualité :

Les 7 équipes de base dans le diocèse se réunissent pour un partage de vie, ou chacun tient une place particulière, car chacun porte des richesses insoupçonnées, chacun est appelé à être acteur, à prendre des responsabilités, à s’engager au service des autres ou chacun se laisse interpeller par l’Évangile. En fraternité nous vivons l’amitié, c’est essentiel.

Renseignez-vous ! Venez nous rejoindre ! ne vous repliez pas sur vous-même !

Documents à télécharger