Lundi 27 mai 2013

Fête de la Trinité

Cathédrale, le 26 mai 2013.

Homélie prononcée en la Cathédrale à l’occasion de la fête de la Trinité 2013 par Michaël Levacher.

Pv 8, 22-31 ; Ps 8 ; Rm 5, 1-5 ; Jn 16, 12-15

« Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit » 

Les paroles que nous prononçons chaque fois que nous faisons le signe de croix. (peut-être un peu trop machinalement ?)
La Trinité : 1+1+1=1 ≠ une équation mathématique ; impossible à résoudre avec notre petite tête, aussi performante soit-elle.
La Trinité : un mystère* à découvrir avec le cœur : un mystère d’Amour à contempler, à vivre, qui se dévoile progressivement au fil de nos rencontres, prières, célébrations, services … joies et aussi épreuves.
Mystère = quelque chose, quelqu’un que nous n’aurons jamais de découvrir, de comprendre. Le mystère sera toujours plus grand, au-delà de ce que nous en saisirons (et heureusement pour nous !)
Mystère de la Sainte Trinité :

  • Un seul Dieu, trois personnes : c’est à la fois unique ! inexplicable ! génial !
  • Dieu n’est pas solitaire, il est trinitaire ! il est Relation.

Fête de la Trinité : fête de famille, la fête de la famille de Dieu : Père, Fils et Saint-Esprit. Tous les trois sont également Dieu, ils appartiennent tous les trois à la même famille. Regardons, contemplons-les de plus près.

  1. Dans la famille « Dieu », je demande le Père.
    Dieu le Père est Créateur
    Qu’est-ce ça signifie pour moi, croire en Dieu le Père ?
    Je suis créé « à l’image et la ressemblance de Dieu », je ne suis pas le produit du hasard, je suis un être vivant, libre, créé à un moment donné dutemps, un être humain voulu et aimé depuis toujours et pour toujours par Dieu.
  2. Dans la famille « Dieu », je demande le Fils.
    Dieu le Fils, Jésus Christ, est notre rédempteur, notre sauveur.
    Qu’est-ce que cela signifie pour moi, croire en Jésus Christ Fils de Dieu ?
    Je suis sauvé ; en Jésus Christ, je suis sauvé, pardonné, réconcilié avec Dieu si j’accepte de lui faire confiance, de mettre ma foi en lui. (« Nous sommes ainsi en paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus Christ, qui nous a donné la foi  » Rm 5, 1). Je suis sauvé. Cela signifie que même lorsque je me crois perdu, nul, incapable … Dieu en Jésus Christ me révèle, me rappelle que je vaux plus, plus que mes bêtises, mes péchés, que l’autre vaut plus, bien plus que les jugements que je peux porter sur lui.
    Le Christ, est pour nous chrétiens la Sagesse de Dieu (cf. 1re lecture), il témoigne que notre vie n’est pas insignifiante, mais qu’elle a un sens.
  3. Dans la famille « Dieu », je demande l’Esprit.
    L’Esprit Saint est Donneur, diffuseur de l’Amour du Père et du Fils, de l’Amour qui unit le Père au Fils, de l’Amour qui circule sans cesse entre le Père et le Fils dans la communion de l’Esprit Saint.
    « L’amour de Dieu a été répandu dans nos cœurs par l’Esprit Saint qui nous a été donné. » (Rm 5, 5)
    Qu’est-ce cela signifie pour moi, croire en l’Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie ?
    L’Esprit est comme notre « coach intérieur », il est là pour nous aider à développer nos talents, nos potentialités, nos capacités d’aimer. Si nous avons besoin d’un coach, cela signifie que nous sommes sur cette terre en apprentissage (en stage) d’amour, en chemin vers la sainteté.
    « L’Esprit Saint, l’Esprit de vérité vous guidera vers la vérité tout entière, … il reprendra tout ce qui vient de moi pour vous le faire connaître. » (Jn 16).
    Dans l’Esprit, nous pouvons être certain d’avoir notre meilleur conseiller pour grandir dans l’amour et dans la ressemblance de Dieu (être divinisé), pour avancer sur le chemin de la sainteté (≠perfection), pour devenir l’être unique, la personne que Dieu t’appelle à être.
    L’Esprit Saint sanctifie, irrigue, met en relation, divinise …
  4. Dans la famille « Dieu », je demande les autres enfants.
    Nous sommes enfants de Dieu ! Ce n’est ni une impression, ni un rêve, ni un sentiment, c’est une vérité ; c’est la vérité qui nous est révélée intérieurement par l’Esprit Saint, la vérité sur laquelle nous pouvons fonder notre existence.

« Je te baptise au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit  »
Les paroles prononcées le prêtre ou le diacre au jour de notre baptême.
« Je te baptise au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit »
= Tu es plongé dans cet Amour infini, éternel, qui unit le Père au Fils dans l’unité, dans la communion de l’Esprit Saint.
Un peu comme des poissons qui auraient été tenus hors de l’eau, nous ne pouvons pas subsister longtemps hors de cet Amour, notre « milieu naturel » ; nous sommes des êtres faits par Amour et pour l’Amour.
= Par le baptême, cette chance t’est offerte d’entrer, de nager, d’aller et de venir dans le mystère de Dieu, cette chance inouïe de connaître et de découvrir l’Amour pour (et par) lequel tu es créé.
« L’amour de Dieu a été répandu dans nos cœurs par l’Esprit Saint qui nous a été donné. » (Rm 5, 5)

Hors cet Amour (absolu, fidèle, définitif), nous vivotons.

Au nom du Père, je suis pour la Vie,
Au nom du Fils, ma vie a un Sens,
Au nom du Saint-Esprit, ce sens c’est l’Amour.