Mardi 10 mars 2015

Fin de vie, un enjeu de fraternité

Propositions pour aller plus loin dans la réflexion.

Ce 10 mars 2015 commence à l’Assemblée nationale l’examen de la proposition de loi sur la fin de vie. J’invite les catholiques du diocèse à bien s’informer sur ces questions qui concernent ce qu’il y a de plus profond dans la personne humaine. Nous pouvons prier aussi pour ceux qui ont à réfléchir en conscience et à décider, au-delà des clivages politiques. La proposition de loi semble résister à la demande d’euthanasie ou de suicide assisté mais des questions demeurent sur le sens de « la sédation profonde et continue » qui est mise en avant et aussi sur la relation de confiance qui doit demeurer entre les patients, les familles et les soignants. « L’unique intention doit être de soulager la souffrance  » dit Mgr Pierre d’Ornellas, en demandant que l’on développe la médecine palliative. C’est notre présence fraternelle qui est requise pour accompagner des personnes jusqu’au terme de leur vie terrestre. Sachons nous documenter afin d’être sages et clairvoyants pour nous-mêmes et d’entrer dans une conversation raisonnable avec ceux qui nous sollicitent sur ces questions.

+ Mgr Denis MOUTEL
Evêque de Saint-Brieuc et Tréguier

Aller plus loin