L’annonce de Noël, en compagnie de Fra Angelico
Mardi 20 décembre 2005 — Dernier ajout lundi 20 novembre 2006

Humble servante

Réduction du tableau de l'Annonciation

Humble servante

Quittons maintenant la fresque et de la maison de Marie.

Dans quelle région sommes-nous ? Où donc l’ange est-il envoyé ? Dans une province… la Galilée.

Pas de chance, elle n’a pas bonne presse. Dans un village, Nazareth… bourgade obscure, difficile à repérer sur la carte ! Et nous ne sommes pas au bout de nos surprises : l’ange est entréchez une femme, disons plutôt une fillette d’environ quinze ans, présentée sans qu’il soit question de son père, ce qui est un comble en Orient où les filles doivent obéissance absolue à leur père ! …

Maison

Comment s’appelle-t-elle ? Marie ?… mais il y a au moins sept Marie différentes dans le Nouveau Testament… C’est le nom le plus courant à l’époque…

Elle n’est donc pas célèbre, on ne la remarque pas dans la rue, et quand elle parle de la bassesse de la servante pour dire qui elle est, elle n’en rajoute pas en matière d’humilité, elle a le mot juste : car elle est servante au sens strict, c’est à dire une personne qui n’a ni naissance, ni maison, ni nom, ni généalogie…

Etait-elle belle ?… Ici on ne le dit pas. Vertueuse ?… Ici on n’en parle pas. Marie-servante, image déjà du Christ-serviteur.

L’ange vient donc cueillir cette jeune fille déliée d’attaches, comme une simple fleur des champs, comme une graine apportée au hasard d’un souffle de vent.

Voilà le berceau de l’incarnation : une jeune fille à peine sortie de l’anonymat, à peine silhouettée, comme le suggère cette peinture. Ainsi, Jésus est vraiment « néd’une femme » ordinaire.

Il s’est incorporé en pleine pâte humaine… « Humain » a la même étymologie que « humus ». Terreux. Vraiment le choix de Dieu ne se porte pas du côtédu prestige mais du côté de l’humanitéaux mains nues. En même temps, en choisissant cette jeune fille-là, Dieu nous indique bien quel genre de « Monde Nouveau » il inaugure.

Marie, humble et pauvre est la porte par laquelle le Jour nouveau fait son entrée : temps de la Grâce, du don gratuit, temps du Christ.

Retour
Suite