Une journée forte en émotions
Jeudi 28 juillet 2016 — Dernier ajout vendredi 29 juillet 2016

JMJ : 3e journée à Cracovie

Aujourd’hui, les jeunes costamoricains ont assisté à leur seconde catéchèse et ont participé à la rencontre avec le Pape François à Cracovie.

Une partie des bretons ont reçu ce matin l’enseignement de Mgr Hervé Gosselin, évêque pour le diocèse d’Angoulême. Alors que sa devise est « Rien n’est impossible à Dieu », ce dernier s’est longuement exprimé sur comment se laisser toucher par la miséricorde ? « Les JMJ ne sont pas une parenthèse dans nos vies. Les catéchèses sont une réponse à tous les drames actuels. De nombreux prêtres sont persécutés dans le monde entier et dernièrement dans le diocèse de Rouen ». Une minute de silence a été respecté en mémoire du Père Jacques Hamel.

Mgr Hervé Gosselin a rappelé que « la miséricorde est valable pour le monde entier et pour chacun d’entre nous. Notre responsabilité, aujourd’hui, est de faire naître en nous quelqu’un. Vous n’avez pas fini votre croissance malgré les apparences ! ».

L’évêque du diocèse d’Angoulême a souligné que personne n’avait demandé à naître mais que « la manière de vivre dépendait de nous. Nous devons porter le désir permanent de croissance ».

Durant la messe, Mgr Hervé Gosselin a insisté sur l’importance de la réconciliation. « Cela permet de tisser du lien dans nos vies. Dieu ne se lasse jamais de nous pardonner. Ne laissez pas le péché infiltrer vos cœurs. Le Pardon est gratuit. Les chrétiens ne sont pas simplement appelés à faire le bien mais aussi à éviter le mal. »

Messe avec Mgr Hervé Gosselin2 -  voir en grand cette image
Messe avec Mgr Hervé Gosselin2
Messe avec Mgr Hervé Gosselin3
Messe avec Mgr Hervé Gosselin3
Messe avec Mgr Hervé Gosselin
Messe avec Mgr Hervé Gosselin

Arrivée du Pape François

Dans l’après-midi, le Saint Père a rencontré les centaines de milliers de jeunes venus l’acclamer. Ce dernier a commencé par remercier tous ceux qui ont rendu possible cette grande fête « pour que nous puissions célébrer ensemble notre foi ». Le Pape François a également remercier Saint Jean-Paul II qui « a permis d’impulser les Journées Mondiales de la Jeunesse ». « C’est Jésus qui nous a convoqués ces belles JMJ. C’est Jésus qui nous dit bienheureux ceux qui savent pardonner et qui ont un cœur plein de compassion, ceux qui donnent le meilleur d’eux aux autres ».

Le Pape François s’est dit souffrir de voir des jeunes au visage triste, « comme si la vie n’avait pas de valeur ». « Des jeunes qui délaissent la vie pour des sensations fortes, qui prennent des voies obscures, ne peuvent qu’interpeler la communauté religieuse. La seule réponse est vivante, c’est Jésus Christ. Le Seigneur nous permet de rêver toujours plus haut. Le plus important n’est pas de ne jamais tomber mais de toujours se relever ».

jeudi 28 juillet -  voir en grand cette image
jeudi 28 juillet
le Pape François -  voir en grand cette image
le Pape François
Arrivée des évêques à Blonia1 -  voir en grand cette image
Arrivée des évêques à Blonia1
Arrivée des évêques à Blonia2 -  voir en grand cette image
Arrivée des évêques à Blonia2
Accueil du pape à Blonia -  voir en grand cette image
Accueil du pape à Blonia