Dimanche 24 juillet 2016

JMJ. Au programme aujourd’hui : Eucharistie et rencontre d’intégration

A la veille du départ vers Cracovie, les jeunes bretons ont pu participer à une Eucharistie à Stroze en présence de Mgr Denis Moutel., évêque du diocèse de Saint-Brieuc L’après-midi fut consacré à l’échange, entre parties de football et partage autour d’un feu.

Dimanche matin

« Peut-être bien que, comme les disciples de Jésus, nous ne savons pas prier comme il faut Alors, nous disons avec force : Seigneur, apprends-nous à prier ! », a souligné Mgr Denis Moutel dans son homélie. « Nous devons beaucoup remercier le Seigneur pour la beauté de cet échange de la prière. Quand je prie, je peux dire au Seigneur : Parle-nous et nous pourrons te parler et t’aimer ».

Mgr Denis Moutel -  voir en grand cette image
Mgr Denis Moutel

L’évêque du diocèse de Saint-Brieuc a rappelé que « souvent, nous voudrions changer Dieu (…) mais c’est Dieu qui nous change. La prière fait grandir dans l’amour. Vous qui avez été confirmés, vous le savez, l’Esprit Saint nous met le cœur en mouvement, Il fait grandir, Il réchauffe ce qui est froid, Il unie ce qui est dispersé, Il redresse ce qui est tord, Il nous conseille pour choisir le bien, Il nous apprend à bien regarder les autres comme des frères et des soeurs ».

Messe à Stroze -  voir en grand cette image
Messe à Stroze

Mgr Denis Moutel a également eu une pensée pour les tragiques évènements de ces dernières semaines. « Les attentats ou fusillades de Paris, Bruxelles, Nice, Munich mais aussi Alep et Bagdad nous effraient… Mais nous refusons de nous habituer aux morts et à la violence aveugle. Nous prions pour les victimes et leurs proches. La paix l’emportera. Le Seigneur nous confie la prière et l’action pour la paix ».

Les Bretons avec Mgr Denis Moutel -  voir en grand cette image
Les Bretons avec Mgr Denis Moutel

Durance cette célébration, Alexandre, 18 ans, originaire de Saint-Donan (Diocèse de Saint-Brieuc) a reçu pour la première fois le sacrement de l’eucharistie. La première communion, il l’a prépare depuis trois mois avec un prêtre accompagnateur. « C’était une façon pour moi de m’impliquer davantage dans ma foi. Je suis très ému d’être ici, dans cette église en Pologne. Je suis heureux que mon évêque, Mgr Denis Moutel, soit présent à mes côtés aujourd’hui. Ca me fait un pincement au cœur ».

Dimanche après-midi

Ruche à l'effigie de Saint Ambroise -  voir en grand cette image
Ruche à l’effigie de Saint Ambroise

_ Durant l’après-midi, les jeunes costamoricains ont pu découvrir un musée d’apiculture où une centaine de ruches sont exposées. « Saint Ambroise est le Saint-Patron des apiculteurs. Selon la légende, Ambroise aurait été piqué par des abeilles petit. Sa mère a prié pour son rétablissement. Quand son père s’est approché d’Ambroise, celui-ci a vu que les abeilles ne l’avaient pas piqué, au contraire, elles le nourrissaient. Les abeilles l’avaient choisi », raconte la guide.

S’en est suivi par la suite un match de foot entre Français et Polonais. Deux équipes de garçons s’affrontèrent en premier ; puis deux équipes de filles. Malgré la victoires des Polonais et Polonaises durant ces matchs, c’est bien l’esprit de camaraderie entre Français et Polonais qui l’emporta.

Equipes de garçons -  voir en grand cette image
Equipes de garçons
Equipes de filles -  voir en grand cette image
Equipes de filles

Témoignages

Cela fait aujourd’hui une semaine que les jeunes Costamorcains ont quitté la France pour vivre les Journées mondiales de la Jeunesse. Où en sont-ils aujourd’hui ? Anne-Gaëlle, 20 ans, originaire de Bégard, est venue aux JMJ pour « rencontrer de jeunes catholiques du diocèse de Saint-Brieuc mais aussi du monde entier ». « Les Polonais sont très accueillants, j’aime beaucoup leur façon de vivre leur foi, leur charisme durant la messe et la joie qu’ils partagent au quotidien ».

Pour Justine, 19 ans, originaire de Lannion, celle-ci avait « envie de rencontrer des personnes de pays étrangers ». « Je voulais voir le Pape Français et voir autre chose : d’autres cultures avec des dimensions spirituelles différentes. J’espère que cela va être comme ça la deuxième semaine. Je m’éclate tous les jours, c’est génial ! ».

Voir en ligne : Retour avec KTO sur le pèlerinage vers Grybow