Mercredi 20 avril 2016

Je suis la porte

Avec Saint Jean, il est bon de contempler la personne du Christ Berger qui appelle à la liberté, telle une porte par laquelle on peut passer, aller et venir !

« Moi, je suis la porte. Si quelqu’un entre en passant par moi, il sera sauvé ; il pourra entrer ; il pourra sortir et trouver un pâturage. » Jean 10,10
Passage vers une chapelle en bord de mer. Photo AD
Passage vers une chapelle en bord de mer. Photo AD

Seigneur Jésus, tu es un Dieu d’Ouverture.
En toi, rien n’est jamais fermé, figé.

Tu m’invites à passer par toi,
quand, seule, je ne sais plus bien
vers où me diriger.

Tu m’accueilles telle que je suis,
Mais tu ne m’enfermes pas.
Tu es un Dieu de Liberté.

Façonne-moi à ton image :
Qu’en moi, et chez moi,
L’accueil et l’hospitalité
soient premiers !
Comme toi, le Dieu de la Fraternité !

Alberte}}}

Petits exercices « d’ouverture »
Porte ouverte sur le jardin - Photo AD -  voir en grand cette image
Porte ouverte sur le jardin - Photo AD
  • Quand tu as un grand moment à passer chez toi, ouvre grandes tes fenêtres pour laisser passer l’air nouveau et la lumière !
  • Prends l’habitude d’accueillir avec simplicité et bienveillance celui ou celle qui frappent à ta porte !
  • Décide de « faire un passage », « d’ouvrir une porte » à quelqu’un que tu as peut-être classé, jugé, éloigné : tends la main, pose une question, fais une invitation : un mail, un coup de fil, une visite. Encourage ceux avec qui tu vis et travailles à faire de même !
  • Ne capture pas les personnes à qui tu rends service, qui te demandent de l’aide ou un conseil ! Comme le Christ, laisse-leur une porte de sortie, respecte leur chemin !
  • Quand tout te semble fermé, bloqué sur ta route, ouvre-toi à ton Seigneur ! Passe par lui pour retrouver la paix et l’élan pour chaque jour !