Lundi 4 juillet 2016

Journée diocésaine des familles : « Le petit enfant est capable de prier et d’intérioriser »

Chaque 1er dimanche de juillet est consacré aux familles dans le diocèse de Saint-Brieuc. La Pastorale de la famille et le service de catéchèse ont invité parents et enfants à partager une journée placée sous le signe de la convivialité en présence de Mgr Denis Moutel. Ce fut également l’occasion de présenter le projet pédagogique « Cadeaux de Dieu », un nouvel outil au service de l’éveil à la foi en famille, en paroisse et à l’école.

Marche de 5 km

La matinée fut consacrée à une marche dans la forêt près du Sanctuaire de Notre-Dame de Toute Aide à Querrien (La Prénessaye). A mi-parcours, les familles ont été invitées à fabriquer des fleurs en papier exposées en façade la Porte Sainte. « Dieu nous accueille comme nous sommes », a rassuré Isabelle Gosselin, co-responsable diocésain de la Pastorale de la famille. « C’est une porte ouverte parce que Dieu nous aime ! », s’est exclamé un enfant. Avant d’arriver sur le site du sanctuaire marial de Querrien, Isabelle Gosselin a demandé aux familles de prendre un temps de silence. « Qu’avons-nous entendu ? », a-t-elle demandé aux enfants. « Les oiseaux dans les arbres ! Le vent dans les feuilles ! », ont répondu ces derniers. « C’est Dieu qui nous fait ce cadeau. Il faut savoir s’arrêter pour l’apprécier », souligne Isabelle Gosselin. « Aujourd’hui, le temps est devenu un luxe ».

Cadeaux de Dieu

Après la marche, les familles se sont regroupées autour d’Isabelle Gosselin. « Aujourd’hui est une journée « cadeaux ». Le premier est celui de vivre cette journée tous ensemble. Nous avons la chance d’avoir des bras et des jambes qui nous ont permis d’arriver jusqu’ici ». « Le premier des cadeaux que nous avons reçu est la foi comme un trésor ». Celle-ci s’est adressée aux parents concernant la transmission de la foi. « Le petit enfant est capable de prier et d’intérioriser ». A travers l’univers du jeu, « il leur est plus facile d’intégrer la vie de Jésus et de l’Ancien Testament ». Une partie de l’après-midi fut consacrée à la découverte de cette boîte de jeux. Pour Stéphanie, maman de trois enfants, « c’est bien qu’il y ait des jeux que les enfants connaissent déjà, comme les petits chevaux. Ce sont des jeux accessibles à tous, que l’on soit chrétien ou non ».

Amoris Laeticia

« Cette lettre s’adresse à tous : aux jeunes mariés, aux célibataires consacrés, aux personnes vivant un veuvage… Nous avons tous une appartenance familiale », a souligné Mgr Denis Moutel. « La joie de l’amour ne vaut pas que pour les personnes mariées mais pour tous ceux qui veulent rendre l’autre heureux ». Le Saint Père était attendu sur la question des personnes divorcées. L’Eglise doit accueillir et accompagner toute personne quel que soit son histoire ». Mgr Denis Moutel a souligné qu’« il était important de savoir se dire merci, pardon et s’il te plaît en famille. Ce ne sont pas seulement des mots de politesse, ce sont des mots de paix ! ». Celui-ci a rappelé qu’il « n’y a pas de famille idéale mais des familles avec des histoires, qui chutent et qui se relèvent. La miséricorde, c’est quand le grand amour de Dieu vient au-devant de notre très grande détresse ».