Jeudi 31 décembre 2015

L’Église en Afrique … j’y crois ! Je donne …

Dimanche 3 janvier 2016 - Fête de l’Épiphanie et quête pour les Églises d’Afrique

Aujourd’hui, l’Église célèbre l’Épiphanie, c’est-à-dire la manifestation du Christ à l’humanité tout entière à travers la visite hautement symbolique des Mages. Cette manifestation du Christ au monde doit encore s’élargir par le travail missionnaire de l’Église comme de chacun de ses membres. En ce jour, l’Église nous invite particulièrement à nous tourner vers nos frères et sœurs d’Afrique et à soutenir les diocèses de ce continent par la prière et un geste de partage.

Aide aux Églises d’Afrique

Cette quête pontificale a été créée en 1888 par le cardinal Charles Lavigerie. Le Pape Léon XIII a institué en novembre 1890 une Journée Mondiale de l’Afrique, le jour de l’Épiphanie, et a demandé, qu’à cette date, une quête soit réalisée.
Elle est faite chaque année en France, Allemagne, Belgique, Espagne, Pologne et Roumanie.
Désormais, cette quête de l’Épiphanie a pour but « de promouvoir et de développer toutes activités ‘‘d’assistance et de bienfaisance’’ en faveur de l’Église Catholique en Afrique ».
En 2014, 220 diocèses dans 28 pays d’Afrique, dont Madagascar et des Îles de l’Océan Indien ont bénéficié du partage de la quête de l’Épiphanie faite dans tous les diocèses de France. Pour beaucoup de diocèses d’Afrique cette aide substantielle est très attendue : en Afrique en 2015 le nombre de catholiques a augmenté de 34% alors que la population n’a augmenté que de 1,9%.

En 2016, les Églises d’Afrique espèrent toujours notre soutien.

Deux proverbes africains, comme de brèves paraboles :
« Si le balafon est bon, il appelle ses danseurs » (Mali et Burkina Faso) : si on voit les chrétiens heureux de vivre ensemble, cela donne envie d’être chrétien.
« Les dents et la langue se querellent mais se réconcilient. » (Mali et Burkina Faso) : si on a opté pour la fraternité en Christ et le « vivre ensemble », il faut savoir se réconcilier.

Documents à télécharger