Mardi 1er juin 2010

La Tente de la Rencontre à Ste-Marie des Vallées

La Tente de le Rencontre s’est posée dimanche 11 avril en la paroisse Sainte-Marie des Vallées, à Cesson-Saint-Brieuc.

Nous, les membres réguliers, disponibles ce dimanche, avons été fraternellement accueillis à la célébration eucharistique dominicale. Ne célébrait-on pas la Divine Miséricorde ?

Nous nous sommes ensuite acheminés vers la Maison diocésaine rue Jules Verne. En toute simplicité, le pique-nique de chacun a garni la table pour tous. Et nous sommes là, quelques trente personnes, heureuses de se re-connaître, de s’échanger… Et comme dans l’Évangile, il y eut des restes à re-ceuillir, à re-partager.

Le programme de l’après-midi nous a particulièrement saisis : avec quel intérêt, quelle attention notre assemblée a reçu :

  • d’abord le témoignage de Françoise Tanguy, responsable de la Maison d’accueil des familles de détenus : le tact, le respect avec lesquelles Françoise accueille, accompagne les membres de ces familles, quelle que soit leur situation de détresse, leur désarroi.
  • puis celui d’Élisabeth Sokel, visiteuse de prisonniers depuis 15 ans, son art de la « visite » qu’elle assure régulièrement dans la discrétion souhaitée.
  • enfin pour terminer, celui de l’aumônier de la Maison d’arrêt Roland Allouis, soucieux de manifester à chaque détenu par son regard respect et confiance ; il nous a dit simplement, fraternellement, comment il est lui-même « évangélisé » par ce qu’il voit, entend… perçoit en ces regards, en cette attente d’hommes blessés.

Qualité de présence. Qualité de conversation, d’échange… de silence aussi.

Vers 16 h, nouvelle marche pèlerine vers l’église de Cesson. Nous nous remettons à nouveau à l’écoute de l’évangile de ce dimanche : le Seigneur ressuscité « visitant » à deux reprises la communauté de ses disciples ; il avait une toute autre résonance.

Un bref échange en petits groupes nous a introduits dans une prière de louange, de bénédiction.

Vers 17 h, chacune, chacun est reparti, nourri de fraternité, heureux d’avoir eu part à la béatitude de celles et de ceux qui croient, à partir de ce qu’il elur est donné de voir et d’entendre, là où les tient la mission confiée.

La communauté des religieuses de l’évêché
Membre de la tente de la Rencontre