Ecole diocésaine des catéchètes
Vendredi 14 mai 2010 — Dernier ajout mercredi 14 septembre 2016

La relecture

Si la relecture s’avère très profitable dans le cadre de la prière en regardant de près la manière dont j’ai été touché par Dieu, elle s’avère également très profitable dans le vécu personnel en le mettant en synergie avec ma vie de foi.

L’objectif premier de la relecture est de cueillir les fruits de l’Esprit dans ma vie humaine et spirituelle.

Que veut dire « RELIRE ? »

Un simple coup d’œil général sur le passé ? Une introspection de soi ? Une auto critique ? Un besoin de se rassurer ou un désir de se rendre coupable pour tel ou tel acte manqué ?

Relire, c’est d’abord et avant tout se poser, comme je m’installe dans un fauteuil pour lire un bon bouquin ou pour regarder un bon film.
La différence est que ce bon bouquin ou ce film c’est ma vie et que je m’installe face à moi-même et devant Dieu. Il est donc nécessaire de prendre du temps au milieu des multiples activités comme Marie au pied de Jésus.

Relire, c’est entrer dans un récit d’une manière renouvelée, dans ce qu’il a de plus inédit dans ses moindres rouages, ses contours et ses articulations.

Relire c’est faire mémoire. C’est faire le récit d’un événement en racontant avec les lunettes du présent ce qui a jalonné une tranche de ma vie. Alors, comme une toile de maître dévoile progressivement son trésor et sa pauvreté, la relecture met en lumière les richesses et les limites d’un événement que j’ai vécu.

Un regard à distance permet d’objectiver une parole, une action, un comportement. Mais relire sa vie c’est bien plus que cela, c’est porter au regard de soi, d’un autre (l’accompagnateur ou un groupe) et surtout de Dieu cette tranche de vie. C’est alors entrer avec d’autres dans une dynamique de communion et de consentement à l’événement. Arriver à partager en profondeur sur un événement quel qu’il soit, est le signe que la confiance a chassé la peur. Partageant avec d’autres, j’accepte de me laisser interpeller et déplacer par leur parole. Je participe ainsi à la construction de l’Eglise

Relire c’est ainsi me laisser visiter par l’Esprit Saint par la médiation de la Parole de Dieu puis par celle des autres. Je demande alors de me laisser toucher et conduire par l’Esprit qui tisse subtilement la trame de ma Vie faisant ainsi toute chose nouvelle. Relire, c’est reconnaître l’Esprit à l’œuvre dans ma vie.

Conditions pratiques pour une bonne relecture

* Avoir du temps devant soi et le prendre !
* Être si possible au calme : choisir un lieu retiré, propice à la prière et à la méditation
* Prendre avec soi de quoi écrire et une Bible.