Samedi 26 septembre 2015 — Dernier ajout lundi 28 septembre 2015

Louise de Quengo (1584-1656) a été inhumée une seconde fois

Mercredi 24 septembre 2015

Denis de la Barde (ecclésiastique français qui fut évêque de Saint-Brieuc), en 1656, l’évêque de l’époque à Rennes était Charles-François de La Vieuville, on peut supposer qu’il ait procédé à l’inhumation au couvent des Jacobins de Louise de Quengo, dame de Bréfeillac, épouse de Toussaint de Perrien.

359 ans plus tard, Denis Moutel, évêque de Saint-Brieuc et Tréguier, procède à la célébration d’une messe de sépulture à la mémoire de la défunte en l’église Saint Pierre de Tonquédec puis à l’inhumation de Louise de Quengo au cimetière, terre de ses ancêtres ou son frère avait acquis le château en 1636, entouré de ses descendants dont le comédien Guillaume de Tonquédec.

Après le mot d’accueil du maire de Tonquédec Monsieur Jean-Claude Le Buzulier et la présentation de Louise de Quengo par le Général Pierre de Tonquédec, Mgr Moutel entouré des prêtres de la paroisse et de 2 dominicains venus de Rennes, la cérémonie religieuse commença, priante et chantante accompagnée par les chorales de Tonquédec, Plouaret et Pluzunet sous la direction d’Alix de Sainte-Foy.

Dans son homélie, Mgr Moutel s’est interrogé sur "ce corps de chair et de sang habité par l’amour, la vie, la souffrance aussi sans doute". "Qui saura sa douceur, qui connaîtra son désir, sa faim de justice", a-t-il dit de celle qui s’était réfugiée dans le couvent des Jacobins à Rennes après le décès de son époux.

Hasard du temps, en effet, la « momie du couvent des jacobins » comme on la nomme à été découverte lors de fouilles archéologiques préventives sur le site du couvent des jacobins sur l’emplacement du futur palais des congrès de Rennes, enfermée dans un sarcophage en plomb sur lequel était déposé un reliquaire abritant le cœur de son mari, Toussaint de Perrien, la défunte était revêtue d’un habit complet de religieuse : bonnets, cape, robe de bure, chasuble, mules … « c’était admis au XVIIe siècle, pour les bienfaitrices des ordres religieux, même si il n’était pas religieux » nous dit Mgr Denis Moutel.

Ouest-France : Louise de Quengo. La noble dame enterrée une seconde fois à Tonquédec http://www.ouest-france.fr/louise-de-quengo-secondes-obseques-tonquedec-direct-3709744

Le Télégramme : Quatre siècles surgit de terre http://www.letelegramme.fr/bretagne/quatre-siecles-surgis-de-terre-22-09-2015-10782613.php

Voir en ligne : Wikipédia : Louise de Quengo (1584-1646)

Vos témoignages