Mercredi 23 mars 2016 — Dernier ajout vendredi 25 mars 2016

Messe chrismale : un temps d’écoute et de foi au cœur de la miséricorde

Hier, à l’occasion du Mardi Saint, les prêtres des Côtes d’Armor se sont réunis durant l’après-midi avant de se rendre à la cathédrale Saint-Tugdual à Tréguier, en vue de participer à la célébration de la messe chrismale présidée par Mgr Denis Moutel.

La procession entre dans la cathédrale de Tréguier -  voir en grand cette image
La procession entre dans la cathédrale de Tréguier

Près de 130 prêtres ont répondu présents à l’échange qui a précédé la messe, à Pommerit-Jaudy, échange durant lequel deux intervenants ont pris la parole : Sœur Anne-Marie, de la communauté des Augustines de la Miséricorde de Jésus ; et Père Jean-Louis Souletie, prêtre et enseignant à l’institut catholique de Paris. En introduction, Mgr Denis Moutel a eu une pensée pour les victimes des attentats de Bruxelles survenus le matin-même. Ces attentats « marquent notre conscience, ils nous terrifient. Ils touchent l’Europe à nouveau mais aussi tant de pays en Afrique et au Proche-Orient » ; rappelant également le message du Pape François qui « dénonce cette violence aveugle ». Pour se relever de ce tragique événement, l’évêque du diocèse de Saint-Brieuc a appelé les chrétiens, durant cette Semaine Sainte, à ne pas se « laisser dominer par la peur à être attentifs à ceux qui souffrent ».
Mgr Denis Moutel est revenu également sur son déplacement à Lourdes, où se tenait l’Assemblée plénière de la Conférence des évêques de France, déplacement marqué par les affaires de pédophilie qui touchent actuellement le diocèse de Lyon. Celui-ci a eu une pensée pour « toutes les personnes qui n’ont pas pu parler avant de leur souffrance destructrice subie durant leur enfance ou adolescence. L’Eglise a beaucoup fait mais sans doute pas encore assez. Cela nous rend participants d’une humilité obligée », a-t-il déclaré. « Je dois le dire avec force de la part des évêques : nous réaffirmons que nous sommes à l’écoute des victimes. Cette souffrance ne peut connaître de prescription », a conclu Mgr Denis Moutel.

Mgr Moutel a pris en exemple les catéchumènes -  voir en grand cette image
Mgr Moutel a pris en exemple les catéchumènes

Aimer et se sentir aimé

Dans le cadre du Jubilé de la Miséricorde, comme l’a souhaité le Pape François, Sœur Anne-Marie est intervenue afin de témoigner de sa joie d’avoir rencontré le Christ. « Peu à peu, le Seigneur m’a fait découvrir sa miséricorde. C’est un amour infini qui nous fait exister mais qui nous dépasse aussi ». Pour Sœur Anne-Marie, l’expérience de la miséricorde passe, notamment, par, une disponibilité « autant que possible » auprès de chacun. Celle-ci dit avoir appris la toute-puissance de la miséricorde de Dieu auprès d’adultes en situation de handicap. « Nous avons besoin d’aimer et de nous sentir aimés. La miséricorde est dans la vérité des relations, des paroles et des attitudes », explique-t-elle. « ‘Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés’, voilà la citation parfaite de la miséricorde ».
Dans un second temps, Père Jean-Louis Souletie a également pris la parole afin de placer, lui aussi, la miséricorde au cœur de son intervention. « Dès les années 1960, Jean-Paul II affirmait que ‘la miséricorde était l’essence du christianisme’. Il ne peut pas y avoir d’attitude pastorale sans que celle-ci soit ancrée dans la miséricorde », explique-t-il. Pour le Père Souletie, douter d’un Dieu miséricordieux conduit toujours à la stérilité. « L’église doit être un lieu de miséricorde où tous peuvent se sentir aimés et encouragés. On attend que les baptisés aient la même liberté du Christ : il ne s’agit pas d’être simplement dans la compassion mais d’aller librement à l’encontre des autres ».

Trois Huiles furent consacrées durant la messe chrismale -  voir en grand cette image
Trois Huiles furent consacrées durant la messe chrismale
La Messe Chrismale reçoit cette appellation car c’est au cours de cette célébration que l’Huile des malades, l’Huile des catéchumènes et le Saint Chrême sont consacrés. Ces huiles servent tout au long de l’année pour la célébration des sacrements (sacrement des malades, baptême, confirmation, ordination). Samedi prochain, des catéchumènes recevront le baptême à l’église Saint-Nicolas à Loudéac (20h30), en présence de Mgr Denis Moutel. Cette célébration se tient dans la nuit du Samedi Saint au Dimanche de Pâques. Appelée « veillée pascale » ou « Vigile pascale », les chrétiens célèbrent le passage des ténèbres à la lumière, la victoire du Christ sur la mort.

Documents à télécharger

Vos témoignages