Les évêques du diocèse, du Concordat de 1802 à nos jours
Mardi 2 novembre 2010 — Dernier ajout jeudi 21 octobre 2010

Mgr Eugène-Ange-Marie Bouché (1882-1888)

Monseigneur Eugène-Ange-Marie Bouché (1882-1888) -  voir en grand cette image

Eugène-Ange-Marie Bouché

Né à Rostrenen, le 7 septembre 1828
Ordonné prêtre le 22 décembre 1855
Nommé évêque de Saint-Brieuc et Tréguier le 20 septembre 1882
Préconisé à Rome le 25 septembre 1882
Sacré dans la cathédrale de Saint-Brieuc le 30 novembre 1882
Est décédé à Tréguier le 4 juin 1888

Armoiries de Monseigneur Bouché -  voir en grand cette image

Armoiries de Mgr Bouché

D’hermine à trois fasces de gueules
qui est de Rostrenen,
au buste de Vierge couronnée
d’argent brochant.

Devises  :
Pro Deo et pro patria
et In charitate et in pace.
(Pour Dieu et pour la patrie
et Dans la charité et la paix)

Bref historique de son épiscopat.

Eugène Bouché fut tiré de sa retraite pour le siège épiscopal de Saint-Brieuc, en septembre 1888.
Parmi les œuvres de son épiscopat, il faut citer la réédification du tombeau de saint Yves dans la cathédrale de Tréguier, la création de l’œuvre de la Cléricature, le rachat de l’École Saint-Charles qui menaçait de disparaître, enfin la restauration de l’antique dévotion à Notre-Dame de Rostrenen.
Il mourut presque subitement, à Tréguier, en cours de visites pastorales, le 4 juin 1888. Il est inhumé dans la cathédrale de Saint-Brieuc. Il était assistant au trône pontifical, comte romain, et chevalier de la Légion d’honneur.