Les évêques du diocèse, du Concordat de 1802 à nos jours
Mardi 23 novembre 2010 — Dernier ajout lundi 15 novembre 2010

Mgr François Kervéadou (1961-1976)

Monseigeur Francois Kerveadou (1961-1976) -  voir en grand cette image

François-Louis-Marie Kervéadou

Né à Guiscriff (Morbihan), le 3 mai 1910
Ordonné prêtre à Vannes le 25 juillet 1935
Préconisé évêque de Saint-Brieuc et Tréguier le 19 janvier 1961
Sacré dans la cathédrale de Vannes le 6 mars 1961
_ Intronisé à la cathédrale de Saint-Brieuc le 12 mars 1961.
Démissionnaire en 1976
Est décédé à Malestroit (Morbihan) le 8 janvier 1983.

Armoiries de Mgr Kervéadou

Armories de Monseigneur Kervéadou -  voir en grand cette image
Au premier d’azur, à l’étoile d’or.
Au second, de gueules
à l’hermine passante au naturel,
colletée de la cravate flottante d’hermines.
L’écu moderne est disposé sur la hampe
d’une croix celtique posée en pal :
il est surmonté du chapeau héraldique
aux cordons terminés par six houppes.

Devise :
Gratia et Veritas
(Grâce et Vérité)

Bref historique de son épiscopat.

Mgr Kervéadou est l’évêque du IIè concile du Vatican. Père conciliaire puis membre du conseil pour l’application de la Constitution sur la liturgie, Mgr Kervéadou applique avec conscience et fidélité les réformes conciliaires.

En 1969 et 1970, il convoque un synode dont les sessions ne furent pas continuées. Il est le témoin attristé de la crise des séminaires et du clergé ; tandis que du côté des œuvres catholiques et des mouvements de jeunesse, le climat se détériore…

Après une période « mouvante », l’abbaye de Boquen est confiée, en 1976, par le P. abbé de Lérins, aux sœurs de Bethléem.

Toutes ces épreuves, ajoutées aux séquelles d’une très dure captivité de quatre ans en Silésie, ne permettent pas à Mgr Kervéadou de porter plus longtemps le poids de sa mission. Épuisé, il remet au Saint-Père, en 1976, le mandat reçu de Rome en 1961. Il quitte alors l’évêché et se retire à la Communauté des Augustines de Malestroit où, après une retraite souffrante de 6 ans, il meurt le 8 janvier 1983. Ses obsèques sont célébrées à la cathédrale de Saint-Brieuc le 11 janvier. Selon son désir, il est inhumé dans l’abbatiale de Boquen, près de dom Alexis.