Les évêques du diocèse, du Concordat de 1802 à nos jours
Mercredi 20 octobre 2010 — Dernier ajout jeudi 21 octobre 2010

Mgr Mathias Le Groing de la Romagère (1817-1841)

Monseigneur Mathias Le Groing de la Romagère (1756-1841) -  voir en grand cette image

Mathias Le Groing de la Romagère

Né à Saint-Sauvier (Allier), le 5 décembre 1756
Ordonné prêtre en 1786
Nommé en 1817 à l’Evêché de Saint-Brieuc
Préconisé le 23 août 1819
Sacré évêque de Saint-Brieuc le 19 octobre 1819
Est décédé le 19 février 1841.

Armoiries de Mgr Le Groing de la Romagère

Armoiries de Monseigneur Le Groing de la Romagère -  voir en grand cette image

D’argent à trois têtes de sanglier
arrachées de gueules,

Devise  :
Aper, non asper
(fort « comme un sanglier », mais non féroce)


Bref historique de son épiscopat

L’œuvre de reconstruction et d’éducation entamée par Mgr Caffarelli se poursuit avec Mgr Mathias Le Groing de la Romagère (1819-1841), rescapé des pontons de Rochefort. Apôtre mais impulsif, ce qui explique la démission de l’efficace J.-M. de La Mennais de son poste de vicaire général. Ses opinions semi-gallicanes le mettent en porte-à-faux avec le « jeune clergé ». Cependant, réouverture du petit séminaire de Plouguernével (1822). Fondation (1821) à Saint-Quay-Portrieux, des Filles des SS. Cœurs de Jésus et de Marie ; en 1826, à Créhen, des religieuses de la Divine Providence ; en 1828, à Broons, des Filles de Ste-Marie de la Présentation, pour ne citer que les fondations de droit diocésain. Fondation d’une école de sourds-muets par l’abbé Garnier.
D’une grande charité, il alla porter son réconfort aux populations de Paimpol et de Bréhat lors de l’épidémie de choléra dans son diocèse en 1832.
Il mourra en février 1841 à l’âge de 85 ans, après soixante ans de sacerdoce, et vingt-deux d’épiscopat. Il est inhumé dans la cathédrale de Saint-Brieuc.