Lundi 29 février 2016

Visite pastorale de Mgr Denis Moutel dans la zone de Paimpol-Plouha

Dimanche 28 février 2016

Programme de la journée

Ce dimanche matin 10h45, messe de clôture de la visite pastorale. L’église Notre de Dame de la Bonne Nouvelle est comble. L’assemblée dominicale est composée de toutes les générations du bébé en poussette jusqu’aux arrière grands-parents. Tous, sont là pour rencontrer le Christ qui se donne sous la forme du pain consacré. Ils sont là aussi pour entendre la Parole de Dieu. Aujourd’hui la liturgie du 3éme dimanche de carême nous propose la parabole du figuier selon St Luc.


Extrait de l’homélie de Mgr Moutel :
C’est une ambiance de catastrophe qui ouvre l’Évangile de ce jour en Saint Luc. Deux drames qui frappent des personnes. L’un est lié à la violence des hommes, c’est Pilate qui a fait massacrer des galiléens, on ne sait pas combien. On se rappelle bien sûr combien ces violences barbares perdurent dans notre monde. Mais l’autre événement est encore plus incompréhensible puisqu’il s’agit d’un accident, l’effondrement d’une tour à Siloe, qui avait sans doute frappé fortement les esprits ; on se rappelle même que 18 personnes avaient trouvé la mort.
La question du mal est ainsi posée, comme elle se pose toujours. Mais Jésus se démarque très fortement des réponses qui sont traditionnellement apportées et qui traînent encore dans nos têtes. Il y a bien une raison, disons-nous dans notre besoin d’explications. Alors, ces gens-là ont péché ou bien ils sont innocents mais ils payent pour les autres. C’est alors la double peine puisqu’on en rajoute au malheur en croyant trouver de très mauvaises explications. Jésus est très clair : croyez-vous qu’ils soient de plus grands pécheurs que vous ? Pas du tout, dit-il à deux reprises. Jésus se distingue fortement des cultures de son temps : le mal n’est pas la rétribution du péché et Dieu ne rajoute pas à la souffrance des hommes.
Cette nouveauté est déjà présente au livre de l’Exode quand Moïse reçoit les confidences de Dieu, la manifestation de sa présence aimante pour son peuple : « J’ai vu la misère de mon peuple, qui est en Égypte … je suis descendu pour le délivrer ».
Envoyé par le Père qui aime les hommes, Jésus va les aimer, nous aimer, jusqu’au bout. Il s’engage contre le mal et nous appelle à lutter contre toutes les formes de souffrance en nous efforçant, partout où nous sommes, de servir les personnes et de soutenir leur dignité. Et c’est la fameuse parabole du figuier, il faut bêcher autour du figuier et lui mettre du fumier.
  • Bêcher pour aérer notre terre, pour quelle soit visitée par le souffle de Dieu …
  • Bêcher pour desserrer les angoisses des agriculteurs, dont le travail n’est pas rémunéré à sa juste valeur.
  • Bêcher et travailler, dans les associations caritatives, les aumôneries des hôpitaux et
    maisons de retraite pour soutenir l’espérance des personnes malades ou âgées.
  • Bêcher et travailler la terre pour apporter aux enfants et aux jeunes ce qui est nécessaire aux jeunes pousses, à la croissance de leur conscience et de leur liberté.
  • Bêcher et travailler en notre paroisse … avec le temps, avec confiance. Nous ne
    sommes pas maîtres des fruits, ni du temps de la récolte. Mais Dieu nous donne le temps, le temps de la conversion, le temps d’aimer nos frères et sœurs, le temps d’espérer.
    Mais notre engagement, notre travail de la terre que Dieu aime, ne porte son fruit que s’il est porté dans une relation de confiance en Dieu, qui travaille déjà, qui œuvre et qui agit.
    C’est pourquoi, j’ai été heureux que nous commencions nos journées par la prière et le commentaire de la Parole de Dieu.
    + Denis Moutel
    évêque de Saint-Brieuc et Tréguier

Avant l’envoi, Annette, Caroline et Pierre-Marie, reçoivent des mains du Père Evêque, leur lettre de reconnaissance, comme membre de l’Équipe d’Animation Paroissiale.

Samedi 27 février 2016

Programme de la journée

La dernière journée de visite pastorale à Plouha commence par la prière des Laudes suivie de catéchèse. Des têtes nouvelles, c’est samedi, se joignent à la petite assemblée qui a accompagné notre évêque dans la prière du matin depuis mercredi.
9h30. C’est l’heure de la rencontre avec des professionnels du tourisme (gîtes, chambres d’hôtes) à Plouharmor. L’évêque demande ce que les personnes attendent en venant chez eux, si les convictions religieuses des hébergeurs sont visibles (signes ostentatoires dans les logements) . A Noël dans un gite, une crèche avec des personnages de 80 cm de haut est admirée même par les Paimpolais. Le père évêque fait quelques références aux paroles du pape sur la maison commune exprimé dans Laudato Si.
Ensuite direction les salles du Centre d’Accueil Paroissial où a lieu la rencontre avec les paroissiens, qui sont presque toutes des paroissiennes, engagés dans la proposition de la foi. L’éventail est large : Préparation au baptême des bébés ou enfants d’âge scolaire ; éveil à la foi des 3-7ans ; catéchèse des enfants en élémentaire ; accompagnement des ados vers la Confirmation ; équipe de catéchèse des adultes. Après avoir écouté les différents acteurs, Mgr Moutel rappelle : « Chaque catéchiste ne peut pas envisager de proposer la foi aux enfants avant que lui même ne se soit confronté au credo. Il faut trouver les mots justes dans nos propositions de foi. La foi ce n’est pas seulement un savoir cérébral, ça vise à rencontrer Jésus le Christ, fils de Dieu. Le travail est déjà commencé par l’Esprit Saint avant notre intervention et est continué après nous. »

13h00 L’évêque répond à l’ invitation à déjeuner des sœurs filles du Saint Esprit qui vivent en communauté à Pludual. Il y retrouve également les sœurs de la Providence de Pléhédel.
Retour au C.A.P de Plouha pour s’entretenir avec les membres des équipes liturgiques, d’art floral, d’entretien et les chorales. « Veillez à ce que les liturgies soient belles en vous répartissant les différents services. Qu’il y ait de la coordination entre vous. Que les chants soient bien choisis en fonction des textes, un chant ne peut remplacer le psaume, que les lectures soient audibles par tous (qualité de la sono, du lecteur). Évitez que les derniers ajustements de la cérémonie se fassent dans le chœur ou autour de l’autel. Mgr Moutel demande qu’il soit fait appel au silence et au recueillement quelques instants avant le commencement de la cérémonie. »
Vient la réunion avec l’équipe de préparation au mariage sur la communauté pastorale Paimpol-Plouha.
18H00 Messe communautaire à l’occasion de la fin de la visite pour la paroisse de Plouha. La grande église est bien remplie, les fidèles ont répondu à l’appel de leur curé Eric Leforestier. Au court de la messe, premier scrutin pour Marie une adulte qui sera baptisée le jour de Pâques en cette église. Les jeunes présentent à l’assemblée les réflexions que leur ont inspiré les tweets du pape François ( cf soirée du 26 ). Avant l’envoi, Michèle reçoit sa lettre de reconnaissance comme membre de l’équipe d’Animation Paroissiale, des mains du Père Évêque.

Vendredi 26 février 2016

Programme de la journée

Après la prière des Laudes et le temps de catéchèse à l’église, Mgr Moutel se rend au presbytère de Plouha où l’attend l’équipe épiscopale. La matinée du vendredi est habituellement réservée à la vie du diocèse.
Midi repas pris avec les résidents de la maison St Joseph un des deux EHPAD de Plouha .
13H30. En route pour la résidence Henri Terret de Lanvollon. Le Foyer de vie accueille des personnes en situation de handicap psychique stabilisé. Ses 30 habitants n’ont plus ou pas d’aptitude au travail mais bénéficient d’une autonomie suffisante pour participer à des activités quotidiennes et ont la capacité à s’intégrer à la vie locale.
15H15. EHPAD An Héol. C’est l’heure de la messe mensuelle, la soixantaine de participants sont heureux d’accueillir Monseigneur l’évêque comme ils disent. Après l’office la rencontre se poursuit autour d’un café.
Après une brève mais dense rencontre avec les responsables et quelques enseignants des établissements catholiques de la paroisse de Plouha, en route pour la salle Shelburn de Pludual.
18H00 La grande soirée du vendredi commence.
Première partie : rencontre avec les jeunes. Ils appartiennent au MEJ, au MRJC, à L’Aumônerie,les Scouts, mouvements implantés sur le secteur de la communauté pastorale Paimpol-Plouha. La soirée commence par le visionnage du clip "Nous sommes" du groupe Hopen. Puis les participants chantent et gestuent "Nous te louons Saint Esprit". Attablés par petits groupes les jeunes d’âge différents prennent connaissance de 14 photos accompagnées de leur twitt tirées du livre "Messages du pape François". En voici quelques exemples :
Parfois on peut vivre sans connaître ses voisins : ce n’est pas vivre en chrétiens .
Ne perdons jamais l’espérance ! Dieu nous aime toujours, même avec nos erreurs et nos pêchés. Parfois nous nous fermons sur nous même. Seigneur, aide nous à aller vers les autres, à servir les plus faibles.
Le manque d’équité est la racine des maux sociaux.

Les jeunes débattent, échangent, donnent leurs impressions aidés par les animateurs . Mgr Moutel passe de table en table, il aident les jeunes à développer leurs idées ; ensuite chaque tablée présentera ses réflexions à l’ensemble. A l’issue de cette présentation notre évêque fait la synthèse de ce qui a été dit ; la soirée des jeunes se termine par un temps de prière conclu par le chant "Pèlerin d’un jour".
Seconde partie : rencontre tout public.
La moyenne d’âge des participants venant de nos 2 paroisses a sensiblement augmenté. L’abbé Gérard Nicole anime la réunion. Nous entendons en premier 3 témoignages :
Jackie nous parle de sa conversion. Issue d’une famille "qui bouffait du curé" comme elle dit, elle est saisie par sa rencontre avec Jésus. Elle nous explique son chemin dans le catéchuménat et son aboutissement lors son baptême au cours de la veillée pascale.
Olivier présente le Kleub ; association d’une cinquantaine de chefs d’entreprise, qu’ils soient issus de l’artisanat, du commerce, de l’industrie ou de l’agriculture. Cette association a en effet pour vocation de faciliter les échanges professionnels dans le principe de la gratuité, de la convivialité, et la solidarité.
Noëlle nous parle du chantier d’insertion de Lanvollon. Un tremplin pour l’emploi.
C’est d’abord d’accueillir un public en difficulté afin de lui permettre de retrouver une dynamique de travail et d’y travailler son projet professionnel avec l’encadrement technique et l’animateur socioprofessionnel.
La soirée se termine par un jeu de questions-réponses auquel Mgr Moutel y répond sans détour et de façon précise.

Jeudi 25 février 2016

Programme de la journée

Après les Laudes et le temps de catéchèse Mgr Moutel prend la route de Ploubazlannec : visite des serres de tomates qui constituent un des éléments importants de la zone légumière de la région de Paimpol.
De retour au presbytère, c’est le moment de la rencontre avec tous les prêtres et le diacre résidant sur la communauté pastorale Paimpol Plouha. Ces échanges se poursuivront lors du repas.

Début d’après midi, notre Evêque prend le chemin des écoliers : direction la petite école du Sacré Cœur de Pléhédel. Après l’accueil, les enfants présentent leurs réalisations dans le domaine de la catéchèse assurée par Sœur Sophie, Françoise et Sabine. L’attention de l’évêque est attirée, entre autre, par la représentation de la Semaine Sainte sous forme de tableaux en trois dimensions réalisés à l’aide de papiers, cartons et autres matériaux de récupération. Les 2 enseignantes Annabelle et Léa prennent en charge l’enseignement de la culture chrétienne. Un échange à bâtons rompus s’établit sur des sujets très différents : Pourquoi appelle-t-on l ’église de résidence de l’évêque une cathédrale ? Pourquoi portez-vous un anneau à la main droite ? … A son tour Mgr Moutel interroge les enfants sur leurs projets de vie : quel métier voulez-vous exercer plus tard ? Les réponses fusent.
La visite d’une heure se conclue par un chant plein d’espérance « Allez porter ma joie au monde ». Avant poursuivre sa visite sur la paroisse de Plouha, Mgr Moutel s’entretient avec les parents sur le sujet brûlant qui les préoccupe : la fermeture programmée de l’école à la rentrée prochaine. Moment plein d’émotion.
L’évêque de Saint Brieuc et Tréguier avait souhaité rencontrer les élus locaux et départementaux . Ce fut fait dans la salle des fêtes de Lanloup. Le dialogue s’est engagé sur la vie locale « Quels sont les points d’attention prioritaire que vous portez dans vos communes ? La laïcité comment la vivez-vous ? Comment vivez-vous votre engagement auprès des populations dont vous êtes les élus ? »
18h15 C’est l’heure de la messe dans la magnifique église classée de Lanloup. Notre évêque salue les paroissiens de Plouha et dit sa joie de les rencontrer et de partager avec eux .
20H30 Le monde de la santé.
Professionnels (médecins, pharmaciens, personnels soignants) et bénévoles (aumônerie de l’hôpital, équipe présence fraternelle, hospitaliers de lourdes, ligue contre le cancer) ont répondu à l’invitation du diacre Jean-Claude Lemercier qui anime cette réunion.
La soirée commence par le témoignage de Mr Jean-Yves Herviou président de L’Adapei-Nouelles Côtes d’Armor. Ensuite chaque participant expose succinctement son action dans son domaine et s’il le désire pose une question à notre évêque.
« La bonne santé d’une société se voit à l’attention qu’elle porte aux personnes fragiles » nous dit Mgr Moutel pour lancer le débat. Les problèmes liés à la contraception, à l’avortement, la place des handicapés, des personnes âgées, font l’objet de la discussion. La fin de vie, le passage de la mort, l’euthanasie sont évoqués .
La conclusion revient à notre évêque : « Les personnes malades, fragilisées, doivent demeurer dans la famille humaine et non pas être mis à l’écart. Les jeunes, comme les personnes handicapées ou âgées, ne doivent pas être exclus de notre société » ; nous nous quittons après un instant de prière.

Mercredi 24 février 2016

Programme de la journée

Le 2e jour débute par la prière de Laudes, suivie de la messe. A la fin de celle-ci Mrg Moutel s’adresse à l’assemblée, assez nombreuse à cette heure matinale, pour un temps de catéchèse portant sur l’évangile du 2e dimanche de carême.
9H30 - Rencontre avec les associations caritatives implantées sur les 2 paroisses . Chaque intervenant présente les activités de l’association sur l’aide apportée aux demandeurs. Un constat commun s’impose : La pauvreté gagne du terrain, la population demandeuse d’aide évolue ; plus de femmes seules avec enfants, plus de jeunes en détresse.
La matinée se poursuit par la pastorale des funérailles. Quel cheminement proposez-vous aux familles en deuil pour qu’elles passent du rite à une expression de foi ? Quelles sont vos démarches pour la préparation de la cérémonie avec les familles ? Quel est la place du prêtre ? Du guide de la prière ?
Chacun donne son ressenti, fait part de son expérience. Conclusion du Père Évêque « C’est un visage de L’Église que l’on présente à l’occasion des obsèques ».
La pose déjeuner a permis la rencontre avec les directeurs et quelques enseignants des établissements catholiques de Paimpol.
En début d’après midi rencontre avec les bénévoles de l’aumônerie de l’hôpital de Paimpol, temps de prière avec quelques patients du service des soins de suite et de réadaptation.
16h00 - Rencontre avec les membres des équipes du MCR .Les participants font part du contenu de leur rencontre mensuelle : un temps de prière, un temps de réflexion sur le thème proposé par le national : Qu’est-ce-que l’Église pour vous ? Un temps de convivialité clôture chaque rencontre.
17h00 - Le Père Évêque enchaîne par une réunion de travail avec les 2 EAP.
La journée se termine par la rencontre avec le monde rural dans la petite commune de Tréméven (368 habitants).
Cette soirée fait découvrir toute la richesse des animations culturelles(UTL), conviviales (Mix Café), citoyennes (Forum Citoyen) proposées sur la communauté de communes Lanvollon-Plouha. Trois Agriculteurs du secteur nous parle avec passion de leur travail, mais aussi de leurs questionnements à propos de la crise qui secoue actuellement la profession.

Mardi 23 février 2016

Programme de la journée

C’est par une visite au marché de Paimpol que Mrg Moutel a pris contact avec les habitants de la communauté pastorale de Paimpol-Plouha. « Du mardi 23 au dimanche 28 février, je serai chez vous pour une visite pastorale. C’est pour moi l’occasion d’aller à la rencontre du plus grand nombre » nous avait il écrit en ce début d’année 2016.
Ensuite notre évêque est allé visiter une exploitation agricole " traditionnelle " dans la commune de Plounez où il a déjeuné avec le couple d’agriculteur.
L’après midi s’est poursuivi par la rencontre avec les élèves et l’enseignante d’une classe au collège St Jo à Paimpol.
De retour au presbytère, où il résidera pendant la visite pastorale, Mrg Moutel a rencontré les responsables des associations des chapelles de nos 2 paroisses qui œuvrent à l’entretien et à la restauration de ce patrimoine culturel et cultuel, légué par nos prédécesseurs dans la foi.
Cette première journée de visite pastorale s’est achevée par la rencontre avec des agriculteurs de Goudelin. Notre évêque a rendu visite à un éleveur de porcs et à un producteur de lait.
« En pleine crise du monde agricole cette visite correspond à ma mission de proximité auprès des personnes, dont le travail n’est actuellement pas rémunéré comme il le devrait. La dignité des personnes est en jeu,et là, on est dans la vocation de l’Église ». Il a annoncé qu’il se rendrait avec une quinzaine d’évêques de toute la France, au salon de l’agriculture, à Paris lundi 29 février. « C’est un lieu emblématique. On a rien à revendiquer, mais on souhaite s’approcher des agriculteurs, leur dire qu’ils ont un beau métier. »

article Visite Pastorale de Mgr Moutel sur la zone pastorale de Paimpol-Plouha

Vos témoignages

  • bernard 27 février 2016 10:42

    Bravo pour la relation de cette visite pastorale, c’est passionnant et très intéressant de voir le Pasteur diocésain à la rencontre de tous.
    Bon séjour en Go ëlo, et attention à la houle en allant à Bréhat

  • marion 25 février 2016 19:03

    bonne visite
    bravo
    amitié
    marion