Les évêques du diocèse, du Concordat de 1802 à nos jours
Mardi 9 novembre 2010 — Dernier ajout jeudi 21 octobre 2010

Mgr Pierre Fallières (1890-1906)

Monseigneur Fallières -  voir en grand cette image

Pierre-Marie Fallières

Né à Mézin (Lot-et-Garonne), le 9 avril 1834
Ordonné prêtre à Amiens le 7 septembre 1856
Nommé évêque de Saint-Brieuc et Tréguier le 28 août 1889
Préconisé à Rome le 30 décembre 1889
Sacré à Pons (Charente-Inférieure) le 23 février 1890
Est décédé à Saint-Brieuc le 11 mai 1906

Armoiries de Monseigneur Fallières -  voir en grand cette image

Armoiries de Mgr Fallières

D’azur au calice d’or.

Devises  :
Zelo zelatus sum
et Sacerdos in aeternum
(J’ai l’amour du zèle
et je suis prêtre pour l’éternité)

Bref historique de son épiscopat.

Pierre-Marie Fallières reçoit la consécration épiscopale le 23 février 1890, dans la chapelle de l’Institution Notre-Dame de Pons, où il avait fait ses études, des mains de Mgr Ardin, évêque de la Rochelle.
Mgr Fallières sera surnommé l’évêque des écoles. Il crée une œuvre quelques mois après son arrivée : la présidence en sera assurée à partir de 1893 par l’abbé Morelle. Il encourage cercles d’études et patronages. Il met en place une coordination diocésaine des œuvres. Placé à la tête d’un diocèse relativement moins fécond en vocations que les autres en Bretagne, il réorganise l’œuvre de la cléricature (1890), fonde l’association catholique en faveur des prêtres pauvres (1902).
On lui doit également la publication d’un nouveau catéchisme et de nouveaux Statuts Diocésains, à la suite d’un synode tenu en 1893. Il joua enfin un rôle dans la réactivation du culte des saints locaux : le pardon de Saint-Brieuc, fondateur du diocèse ; le nouveau tombeau de Saint-Yves, dont il préside la bénédiction (cathédrale de Tréguier, 1891).
Il est mort le 11 mai 1906, à l’âge de 72 ans, et a été inhumé, selon son désir, dans la chapelle de Notre-Dame de la Fontaine, près de l’Oratoire de Saint-Brieuc, qu’il avait magnifiquement restauré.