Diaconat permanent
Mardi 20 mai 2014 — Dernier ajout lundi 26 mai 2014

Décès de M. Tanguy de Rochebouët

Tanguy de Rochebouet - 1er diacre du diocèse est décédé -

Mercredi 21 mai 2014 en l’Église du Fœil
Tanguy de Rochebouët

Tanguy de RouchebouëtLe Diaconat est l’un des fruits renouvelé du Concile Vatican ll. Dans la constitution dogmatique « Lumen Gentium ’’ les Pères de l’Eglise rétablissent l’importance des diacres dans la vie de l’Eglise « pour servir le Peuple de Dieu dans la » diaconie « de la liturgie, de la Parole et de la Charité, en communion avec l’évêque et son presbytérium ».
Cette restauration du diaconat est définie « comme un degré propre et permanent  » dans la structure ecclésiale.
« Le diaconat pourra être conféré, à des hommes mûrs, même mariés ! … » Cette proposition sera adoptée par le pape Paul Vl.

Tanguy de Rochebouët fut le pionnier de cet état de vie dans le diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier. Il a travaillé avec le Père Gaston Hillion le temps de discernement et de la formation.
C’est le 17 octobre 1982, à l’âge de 56 ans, en la Basilique de Quintin que Tanguy, père de six enfants et avec l’aide et l’assentiment de son épouse Marie Thérèse, est ordonné diacre permanent par Monseigneur Kervennic.

À l’époque, représentant en aliment pour bétail, il rencontrait les agriculteurs et les éleveurs de Bretagne : avec eux il partageait les crises répétées du monde paysan et il entendait les nombreux drames des familles surendettées. Sa mission première fut de continuer d’être un témoin attentif, au nom de l’évêque et de l’Église diocésaine.

Il a été très investi dans l’Hospitalité Diocésaine Notre-Dame de Lourdes et pendant de très nombreuses années ; la retraite venue, le couple vivra plusieurs mois, chaque année, à Lourdes et le reste au Fœil.
En accord avec l’évêque de Lourdes et celui de Saint-Brieuc, Tanguy forme brancardiers et accompagnateurs de groupes à vivre dans ce Sanctuaire marial et à leur faire découvrir toute la spiritualité qu’ils auront à transmettre aux personnes qui viennent chercher aide, Espérance et réconfort dans toutes les épreuves de la vie. Marie Thérèse, de son côté assure des responsabilités aux piscines des malades.
Visiteur de prison, Tanguy sera l’un des initiateurs de la création d’une Maison d’accueil pour les familles de détenus qui attendent le temps du parloir, à proximité de la Maison d’arrêt de Saint-Brieuc.
Il a aussi participé à la catéchèse des adolescents au Lycée Jean XXlll de Quintin.
Elles sont nombreuses les familles qu’il a accompagnées pour le sacrement du mariage ou du Baptême. Il pouvait y témoigner de sa Foi et de sa vocation de » serviteur ".

Jusqu’au bout il s’est montré solidaire et attaché à la fraternité des diacres. Malgré sa maladie, il tenait à être présent auprès de l’évêque lors de la messe Chrismale du mardi saint pour renouveler la force de son engagement au service de l’Église et du monde.