Samedi 12 juillet 2014 — Dernier ajout mercredi 23 juillet 2014

Pèlerinage en Terre Sainte avec les catéchistes et l’enseignement catholique du diocèse

Mardi 15 juillet, Croire au Christ ressuscité

Rencontre avec Mgr Shomali au Patriarcat latin de Jérusalem. Un échange très intéressant sur la situation actuelle des chrétiens à Jérusalem.

De Gethsémani au Golgotha :
Nous sommes descendus silencieusement vers le Jardin des oliviers pour entrer progressivement dans la méditation de la Passion du Christ : « entré en agonie, Jésus priait avec plus insistance » Luc 22

Nous nous sommes imprégnés des paroles du Notre Père au Carmel du Pater, admirable prière que Jésus nous a laissée, exigeante prière puisqu’elle nous engage à vivre en cohérence avec ce que nous demandons, admirable prière qui nous introduit dans la tendresse de Dieu. Quelques uns parmi nous ont pu même dire la prière en breton.

L’après-midi, temps de méditation avec le texte du chemin de croix suivie d’une marche silencieuse dans quelques rues de Jérusalem. Des moments forts où chacun a su respecter l’autre dans sa démarche de foi mais aussi l’accompagner sur le chemin.
Ensemble, nous avons célébré la Résurrection au Saint-Sépulcre dans la chapelle des croisés dédiée à Marie Madeleine.

Demain, nous poursuivrons notre Pèlerinage en Terre Sainte qui nous ramènera sur les routes du Diocèse De Saint-Brieuc et Tréguier.

Brigit LR

Lundi 14 juillet, Monter à Jérusalem

En cette fête du 14 juillet, nous avons laissé les drapeaux et les défilés pour nous rapprocher des hommes et des femmes qui vivent à Jérusalem.
Jérusalem pour les juifs : nous nous sommes rendus au Mur Occidental pour assister à une Bar Mitzva, rite de passage important dans la vie d’un jeune garçon juif ; le Mur Occidental est un vestige du second temple de Jérusalem, il représente un lieu le plus sacré pour les juifs en raison de sa proximité avec le saint des saints, un haut lieu du judaïsme où l’on vient prier.
Jérusalem pour les chrétiens : nous nous sommes rassemblés dans l’église du Saint-Sépulcre, lieu de la mort et de la résurrection du Christ, elle est le sanctuaire de la foi chrétienne. « Quelle joie quand on m’a dit : nous irons à la maison du Seigneur ! » psaume 121

L’après-midi, nous avons marché en silence au mémorial de Shoah à Yad Vashem : ce mémorial dédié aux souvenirs des martyrs et aux héros de la Shoah protège le souvenir des six millions d’hommes, de femmes et d’enfants tués pendant la seconde guerre mondiale parce qu’ils étaient juifs.

Nous avons vécu la célébration de l’eucharistie au monastère d’Abu Gosh après avoir entendu le témoignage du frère Olivier qui nous a rappelés l’importance de la rencontre qui permet de détruire les murs.
Une journée riche par ces rencontres, par ces temps de silence mais aussi par ces temps de célébrations.

Dimanche 13 juillet 2014

Ce Dimanche matin à Bethléem nous avons rejoint la Basilique de la Nativité et visité le cloître dans lequel se tient la statue de St-Jérôme. Celui-ci fit la traduction de la Bible en latin : « la Vulgate » et ce travail s’est accompli dans les grottes à côté de la grotte de la Nativité.
Nous avons eu la joie de célébrer la messe avec la communauté de l’Eglise Ste-Catherine : messe en arabe mais vrai partage et découverte de l’universalité de notre liturgie, des chants…
Enfin, nous nous sommes recueillis à la grotte de la Nativité, ce qui fut un moment fort pour chacun !
Nous sommes retournés chez les soeurs de St-Vincent de Paul visiter leur crèche qui accueille des enfants abandonnés dès leur naissance.
En soirée, nous avons gagné Jérusalem pour notre dernière étape de trois jours !
Nous avons regardé de loin la ville afin de prendre quelques repères donnés par notre « rabouna Jean » (père Jean Le Rétif). C’est par la Porte de Jaffa que nous y sommes entrés en rejoignant un nouvel hébergement : le patriarcat grec catholique. Là, l’archevêque Jules–Joseph nous a chaleureusement accueillis. Déjà, nous avons visité le St Sépulcre : lieu fort en mémorial ! lieu saint par les événements traversés par le Christ ! lieu de prière pour les heureux pèlerins que nous sommes !

Cathy et Yves C

Samedi 12 juillet 2014

Notre groupe est parti de bonne heure de Jéricho pour Massada : le trajet en car à travers le désert de Judée nous a permis de prendre du temps pour offrir notre journée au Seigneur puis pour méditer à partir de textes de Paul Baudiquey « le désert est la boussole du cœur ».
Nous sommes montés en téléphérique pour visiter longuement la forteresse d’Hérode Le Grand sous 38°C. Nous avons traversé à nouveau le désert de Judée pour nous rendre à Bethléem, occasion d’approfondir des textes bibliques de circonstance :

  • 1 Samuel 24 : David coupe le pan du manteau de Saül
  • Genèse 19 : Comment Loth a quitté Sodome avec ses deux filles avant la destruction de la ville
    et autres textes …
    Nous avons partagé l’eucharistie dans une grotte du Champ des Bergers
    Enfin nous avons été très touchés par le témoignage poignant d’une sœur libanaise de St-Vincent de Paul sur les conditions d’accueil des enfants abandonnés.

Michel C

Vendredi 11 juillet 2014

Nous poursuivons notre pèlerinage en Terre Sainte : la ville de Jéricho avec un temps de méditation à l’ombre du grand sycomore, le Jourdain, baptême de Jésus suivie d’une démarche personnelle, la Mer Morte avec baignade pour ceux et celles qui le désirent Qumran, lieu où ont été découverts les célèbres manuscrits de la Mer Morte : le monastère des Esséniens. Nous terminons la journée par la célébration de l’eucharistie dans l’église de Jéricho.

Demain, nous prenons la direction de Massada, haut lieu de la résistance juive avant la destruction de Jérusalem. Nous dormirons à Bethléem. Nous restons unis à chacun de vous par la prière.

Brigitte Le Roux

Jeudi 10 juillet 2014

Un bonjour chaleureux des pèlerins costarmoricains en Terre Sainte.
Nous venons de vivre deux jours en Galilée, à Nazareth d’abord puis au Mont Thabor, avec une montée sous une grosse chaleur !
Aujourd’hui, nous étions au bord du lac de Tibériade à la suite de Jésus.
Il est beau d’écouter la Parole du Seigneur sur les lieux mêmes où les disciples l’ont reçue.

Le groupe vit bien ensemble. Nous sommes naturellement tenus informés des tristes événements qui se déroulent en ce moment en Terre Sainte. Les responsables du groupe sont en relation avec le Consulat de France à Jérusalem : notre groupe est connu et suivi ; nous nous sentons vraiment en sécurité. Demain, vendredi, nous partons vers Jéricho et la Mer Morte mais nous ne descendrons pas dans le sud d’Israël pour l’étape qui était prévue à Arad, dans le désert.

Notre prière porte toutes les personnes qui souffrent ici, mais nous n’oublions pas le diocèse et ceux qui nous ont confié leurs intentions.
Le groupe des pèlerins se joint à moi pour vous dire notre amitié et l’union de notre prière.

+ Denis Moutel
évêque de Saint-Brieuc

Voir aussi :

Vos témoignages

  • Brigitte 17 juillet 2014 14:58

    « Jérusalem, Jérusalem, toi qui tue les prophètes et lapide ceux qui te sont envoyé… » Ni lapidée, ni tuée, mais heureuse, heureuse d’avoir fait ce pèlerinage, heureuse d’avoir mis mes pieds sur les pas du Christ et des premiers disciples, heureuse d’être témoin à mon tour, fière d’être chrétienne et catholique, fière d’avoir pris malencontreusement un bain à Tibériade, rayonnante des rencontres amicales ou émouvantes posées sur mon chemin, rayonnante de la joie du Christ, « soleil du matin de pâques », émue d’avoir grimpée au Golgotha, et d’avoir reçu l’eucharistie au Saint Sépulcre, épanouissement historique sur les lieux de Qumran et Massada ; impressionnée par la maîtrise du père Jean Le Rétif concernant la Palestine et son histoire, satisfaction d’avoir cheminée avec notre père évêque bienveillant et enthousiaste, pasteur infatigable, nous conduisant dans notre quête spirituelle en toute simplicité et sympathie, merci à Isidore pour la qualité de l’hébergement et des repas. merci à toutes et tous de m’avoir écouté, salué, parlé, merci d’avoir été là avec moi sur cette terre Sainte !

  • bernard 15 juillet 2014 08:35

    merci des reportages quotidiens, nous sommes avec vous par la pensée.Prenez bien soin de vous en ces temps troublés.

  • Grâce au programme qui m’a été donné, je vous suis « à la trace » et vous accompagne chaque jour, par la prière et la Parole de Dieu , sur les chemins et dans les lieux qui ont construit et conforté notre Foi. Comme il est bon de se trouver au bord du lac en compagnie d’une foule immense ….. monique LM