Lundi 12 mai 2014

Pour l’espoir et par amour

Disponible à la bibliothèque diocésaine

J’ai la faiblesse de penser que je ne suis guidé, en commençant à écrire ces lignes, ni par l’orgueil ou par l’égoïsme. Aussi. avant toute autre chose. avant même d’entrer dans le détail. me paraît-il important et nécessaire de placer ce récit sous le signe de la demande de pardon.

Pour l’espoir et par amour
Jean-Claude Tétu
204 pages, 15 €

Couverture du livreQuatrième de couverture
J’ai la faiblesse de penser que je ne suis guidé, en commençant à écrire ces lignes, ni par l’orgueil ou par l’égoïsme. Aussi. avant toute autre chose. avant même d’entrer dans le détail. me paraît-il important et nécessaire de placer ce récit sous le signe de la demande de pardon.

J’ai. le lecteur le constatera, fait de la prison. J’ai été condamne pour avoir, alors que j’étais directeur d’une importante agence bancaire, abusé de personnes âgées, plus vulnérables que d’autres, et dont j’avais l’entière et absolue confiance Certaines de ces personnes ont, par ma faute, perdu les fruits d’une vie de labeur. Aujourd’hui encore il m’arrive de me demander, non seulement pourquoi j’ai commis ces actes délictueux, mais aussi par quel cheminement j’en suis arrivé à cette extrémité. Que ces victimes de mes détournements de fonds me pardonnent est mon vœu le plus cher.

Aussi est-ce celui que j’exprime en premier en commençant ce travail : « À tout péché miséricorde », a-t-on coutume de dire.

Jean-Claude Têtu

En vente dans les librairies Siloë et Pain des rêves à Saint-Brieuc, et Nicolas à Trégueux, dans la librairie de l’Abbaye de Landévénec, ainsi qu’au magasin Imagine de Langueux et à l’Espace culturel au Leclerc de Plérin.

Voir en ligne : Voir aussi l’article sur Maville.com