Vendredi 9 mai 2014 — Dernier ajout dimanche 4 mai 2014

Pourquoi aller à la messe ?


www.lejourduseigneur.com

Vos témoignages

  • Jérémie 15 mai 2014 21:56

    C’est dingue ! Quand je pense que je suis très engagé dans ma paroisse (piano et percu notamment) et qu’on ne m’a jamais dit que c’était un sacrifice. Je me suis un peu renseigné sur internet et on dirait bien que vous avez raison, c’est bien un sacrifice, non sanglant tout de même :-)). En fait je me rends compte que mon rôle dans les célébrations est avant tout de distraire les autres au lieu de les aider à entrer dans le mystère de Christ. J’en parle dès ce we à la rencontre pastorale. Je suis encore sonné, et pour un pro des percus c’est quelque chose ! Merci de tout cœur de votre témoignage, vous m’avez ouvert les yeux, aucun prêtre ne m’avait jamais dit ça…

  • Jacques 14 mai 2014 22:33

    Que Dieu vous prenne en pitié. La messe est ce qu’il y a de plus important sur la Terre, le renouvellement du sacrifice du Christ en expiation de nos péchés, Jésus lui-même, présent, qui s’offre au Père et qui se donne à nous par l’Eucharistie pour nous restaurer dans la nature qu’il a créé, parfaite et participante à sa vie. Je vous en supplie, cessez au plus vite vos commentaires minables, et surtout ineptes, indignes d’un prêtre à qui a été confié la mission d’agir in persona Christi. Laissez donc Dieu agir et cessez de vous mettre en avant dans vos spectacles de sow-biz à la messe. En présentant la messe comme vous le faite, dans une totale évacuation de la Bible dans son ensemble, notamment sur la question du sacrifice, des apôtres, des pères de l’Église et de tous les saints, des conciles, vous tuez la foi, car la foi, c’est l’adhésion à la vérité, et la vérité c’est Jésus, qui en est la voie, et qui est la vie.!!! Vous proposez une introversion en assistant à la messe (avec le regard de dieu !?). En ce qui me concerne, sous le regard de Dieu, invité à la cour céleste dimanche prochain, j’offrirais votre cas, avec le mien pas brillant non plus, au moment de la goutte d’eau dans la calice, comme une petite prière au Mont des oliviers, pour le salut de nos âmes, plus encore que pour nous-mêmes, pour la justice et la gloire d Dieu. Amen. Alleluia.

  • Marie Patricia 14 mai 2014 22:22

    Il faudrait d’abord rappeler ce qu’est la Messe ;:non pas simplement le « rassemblement des chrétiens »(on oublie que tous les chrétiens ne sont pas des catholiques.) qui écoutent la Parole de Dieu . La Messe est avant tout le renouvellement non sanglant de Jésus Christ qui se donne à nos âmes dans son Eucharistie ,pour habiter en nous et nous transfigurer en Lui. Franchement, moi aussi comme d’autres personnes ci dessous, j’ai quitté les églises où le sens transcendant de Dieu a disparu, les chants ineptes , vulgaires ou sirupeux pour la Messe traditionnelle où le silence et le recueillement sont au rendez vous pour plonger dans le Mystère..Enfin des prédications dans la profondeur qui font avancer dans la vie spirituelle, un enseignement conforme à celui de l’Eglise et pas du bla bla bla. Ces églises sont pleines de jeunes gens, de familles qui n’ont pas peur d’avoir 5,6 7 8 9 enfants parce qu’elles ont l’Espérance et qu’elles vivent en vérité de leur foi et où éclosent des vocations très nombreuses. On juge l’arbre à ses fruits : en voulant s’ouvrir au monde au lieu d’être une Lumière pour le monde, l’Eglise s’éloigne de sa mission, celle de convertir et conduire les âmes à Dieu, en restant ferme sur les principes, la doctrine dans la Charité .

    • Pourquoi aller à la messe ? 14 mai 2014 23:16, par Jacques

      Merci Marie de ton témoignage. La messe est ce qui se passe de plus important dans le monde, c’est ce qui nous entrouvre les portes du Ciel, le sacrifice parfait, la plus grande source de graces et l’acte le plus agréable à Dieu qui soit, surtout s’il s’accompagne de nôtre conversion (notre retour), cette grace qu’elle opère à tous ceux qui sont conscients de la présence de Jésus, réelle, en ce lieu, en ce temps, avec nous, maintenant. La beauté de la liturgie, ils ne la connaissent pas car la liturgie c’est le service divin et ils se croient au service des hommes. L’homme est créé image de Dieu, sert-on une image ou une personne ? Dieu te garde. Jacques

  • Robert 14 mai 2014 14:50

    Je suis aussi assez navré par cette petite vidéo. J’imagine qu’elle est sensée s’adresser à des catholiques un peu tièdes ou à des enfants, mais pourquoi prendre les gens pour plus bête qu’ils ne sont et ne pas leur dire les choses telles qu’elles sont, cela n’empêche pas de travailler la forme du message pour le rendre audible et efficace. Je crois que ce type de communication qui veut faire « cool » est plus désastreuse qu’efficace.

    Puisque vous proposez à chacun de laisser un témoignage, je vais donner le mien.

    A 11 ans, fraichement baptisé et convertit (je ne suis pas d’une famille pratiquante) je m’ennuyais en effet à la messe, mais non pas par manque de participation, plutôt par incompréhension, ou parce que les cérémonies telles qu’elles étaient célébrées dans ma paroisse à l’époque me paraissaient ridicules, vulgaires, grotesques ou kitsch… Un peu comme dans cette vidéo, j’avais l’impression qu’on essayait de me prendre pour un imbécile et qu’on renonçait à m’expliquer ce qu’était vraiment la messe par peur de nous décevoir. J’ai donc peu à peu cessé d’aller à la messe…

    Et c’est plus tard en découvrant la liturgie traditionnelle que j’ai recommencé à aller à la messe par gout, par envie et par amour… Cette fois-ci j’avais l’impression qu’il se passait quelque chose d’extraordinaire même si je ne comprenais rien. J’ai demandé et on m’a expliqué, et depuis je ne suis jamais plus allé à la messe que dans l’ancien rites, ou plutôt dans des anciens rites (orientaux ou romain).

    A vouloir vulgariser la messe, la rendre « cool », on la désacralise. On prétend vouloir faire comprendre, mais on comprend encore moins le mystère. Dans cette vidéo il n’est pas à un seul moment question du mot sacrifice. Or dans le catéchisme de l’Eglise catholique la messe est définit ainsi : « La messe est à la fois et inséparablement le mémorial sacrificiel dans lequel se perpétue le sacrifice de la croix, et le banquet sacré de la communion au Corps et au Sang du Seigneur ».

    J’espère ne blesser personne dans mon message, je voudrais simplement inviter les pasteurs à réfléchir sur leur communication :

    Le monde n’attend peut-être pas de vous que vous soyez cool (car entre nous, dans le monde si l’on cherche des trucs cool, on ne va peut-être pas spontanément penser à l’Eglise…), si vous voulez plaire aux jeunes proposez leur quelque chose qui soit justement mieux que le monde, qu’ils ne trouvent pas dans le monde ! L’Evangile !

    Ceci dit cela n’empêche pas de travailler la forme du message, d’emprunter au monde ses arts et ses techniques (vidéo, web, art…) pour rendre accessible notre message, mais ne touchons pas à la radicalité qui est inséparable du message du Christ, car c’est ça que le monde attend de nous (si le sel vient à s’affadir…).

    Dans le Christ !

    • Pourquoi aller à la messe ? 14 mai 2014 22:44, par Jacques

      C’est bien, bravo, moi j’ai été moins cool dans mon commentaire… La gloire de Dieu n’attend pas après nous, mais nous nous devons de défendre son honneur car c’est le nôtre. Amitié. Jacques

  • 14 mai 2014 13:49

    A la vue de cette vidéo, je n’en reviens pas. Je suis véritablement sidérée.

    Je ne comprends pas qu’à aucun moment ne soit abordé le sujet principal, le centre de la messe, le sacrifice de Jésus-Christ. Face à cela, on a l’air égoïste de « s’ennuyer ».

    Car la messe, fondamentalement, ce n’est pas une prédication, des chants, c’est le sacrifice de Jésus-Christ pour nous sauver. Comment un prêtre peut-il l’omettre ? On dirait un pasteur protestant.

    C’est vraiment très inquiétant…

    • Pourquoi aller à la messe ? 15 mai 2014 10:49, par GIRON Philippe

      Après tout, sur ce site, si plusieurs avis différents peuvent légitiment témoigner, il n’y a pas de raison qu’un autre avis que celui « traditionnel » (« traditionaliste » ?) qui s’est exprimé jusque là ne puisse pas le faire.
      La « messe » ce n’est pas seulement la commémoration du sacrifice sanglant du Christ pour le rachat de nos péchés, c’est aussi et surtout la célébration du Mystère pascal, du Christ qui est venu dans notre monde, a souffert, est mort mais surtout est ressuscité.
      C’est aussi le moment où on écoute la Parole de Dieu sur la Table de la Parole, avec l’élaboration d’un cycle de lectures beaucoup élargi, qui comporte le dimanche une lecture supplémentaire de l’Ancien Testament, l’insistance sur l’homélie (et non plus le sermon), la restauration de la prière universelle (cf st Paul), la concélébration des prêtres, la possibilité de plusieurs prières eucharistiques comportant notamment une épiclèse, la communion possible sous les deux espèces…
      Tout cela nous fait entrer dans mystère qui ne s’arrête pas à la mort du Christ mais le peuple des catholiques rassemblés autour du président célèbre le Christ proclame certes la mort du Christ mais aussi célèbre sa résurrection et attend son retour dans la gloire. Nous rendons alors grâce, d’où le mot « eucharistie » qui dit bien plus que le mot « messe », étant à l’origine l’envoi en mission (ce qui n’est pas incompatible !).

      • Pourquoi aller à la messe ? 15 mai 2014 18:45

        Vous écrivez : « Après tout, sur ce site, si plusieurs avis différents peuvent légitiment témoigner, il n’y a pas de raison qu’un autre avis que celui « traditionnel » (« traditionaliste » ?) qui s’est exprimé jusque là ne puisse pas le faire. »

        Il ne s’agit pas d’un « avis », il s’agit de dire ce qu’est la messe. Comment espérer donner envie aux gens d’aller à la messe si on ne commence pas par leur dire ce que c’est, le leur expliquer ? Comme le dit si justement Robert, il ne faut pas prendre les gens pour des idiots. Tous ont droit à la vérité et cela nous est un devoir, et plus particulièrement de la part d’un prêtre, que de les aider à la découvrir. Et parler de « sacrifice », n’empêche pas de parler du reste, en y mettant la forme. Si on vous demande ce qu’est une maison, ne direz-vous d’abord que c’est c’est un bâtiment avec des murs et un toit ? Il faut commencer par le principal, puis on donne des indications supplémentaires.

        • Pourquoi aller à la messe ? 15 mai 2014 20:08, par GIRON Philippe

          Vous ne m’avez pas compris, le mot « avis » n’a que peut d’importance. J’essayais de mon côté de présenter la messe telle qu’elle est vécue dans la suite du Concile Vatican II. Je ne suis pas certain personnellement qu’insister sur le sacrifice sanglant du Christ sans aborder ce que nous proclamons dans l’anamnèse soit une bonne théologie catholique.

          • Pourquoi aller à la messe ? 15 mai 2014 21:31

            Vous insistez beaucoup sur le sacrifice sanglant du Christ. Est-ce cette référence au sang qui vous gêne ? Je vous pose la question car, sur l’autel, c’est le renouvellement non sanglant du sacrifice du corps et du sang du Christ opéré sur la croix. (Source : Concile de Trente). En effet, puisque le Christ est entré dans la gloire, il ne peut plus souffrir.

            Vous parliez de l’Eucharistie : « L’Eucharistie est ainsi un sacrifice, parce qu’elle re-présente (rend présent) le sacrifice de la croix » (Catéchisme de l’Eglise Catholique, paragraphe 1366).

            En tout cas, je note qu’avant le concile Vatican II, on parlait plus simplement aux fidèles. Pas question d’anamnèse :-)):-))