Jeudi 24 mars 2016

Quintin : Une procession chère au cœur des paroissiens

Depuis bientôt 600 ans, les chrétiens qui le souhaitent sont appelés à se réunir à la procession aux flambeaux, procession qui se tiendra au soir du Vendredi Saint. Ce temps-fort rassemble chaque année des centaines de processionnaires dans les rues quintinaises.

Depuis 1418, et au soir de chaque Vendredi Saint, la commune de Quintin vit au rythme de la procession aux flambeaux. A 20h30, les chrétiens se réunissent en vue de participer à la célébration donnée en la basilique Notre-Dame-de-Délivrance avant de marcher jusqu’au calvaire, sur les pas du Dominicain Saint Vincent Ferrier (Espagne, 1350 – Vannes, 1419. Canonisation, 1455). Entourant le Christ sur la Croix, les chrétiens traverseront les rues de Quintin pour poursuivre ensemble ce « chemin de croix ». C’est Saint Vincent Ferrier lui-même qui aurait inspiré les habitants de la commune à pratiquer cette dévotion, en souvenir de la Passion du Christ. Un vitrail de la basilique rappelle notamment ce passage.

Dans sa prédication, Vincent Ferrier met l’accent sur la miséricorde de Dieu et encourage les processions comme étant le complément d’une démarche de pénitence personnelle, à la suite du Christ. Cette procession fait référence à celle « des pénitents, comme ça se fait beaucoup en Espagne », rappelle le Père Yves Poilvet, curé des paroisses Notre-Dame de Délivrance de Quintin, de Plaintel et de Ploeuc-sur-Lié. « Cette procession est ouverte à tous ceux qui le souhaitent. La Croix doit être porté par, au moins, six adultes qui se relayent jusqu’au Calvaire ». Cela fait dix ans que le Père Yves Poilvet participe à la procession, dix ans durant lesquels il se dit touché par « l’ambiance recueillie » du moment. « On participe vraiment à la célébration du Vendredi Saint ».

Procession à Quintin au soir du Vendredi Saint -  voir en grand cette image
Procession à Quintin au soir du Vendredi Saint