Mardi 12 juillet 2016

Rencontre inter-Eglises à Dinan : le diocèse de Saint-Brieuc souhaite la bienvenue aux prêtres étrangers

Comme chaque été, le diocèse de Saint-Brieuc accueille des prêtres venus de diocèses d’autres pays. Mardi 12 juillet s’est donc tenue la rencontre inter-Eglises à Dinan en vue de partager une journée d’échange et de fraternité. Près de 70 participants ont répondu présent, dont 19 prêtres étrangers issus en grande majorité de pays africains. « Eux qui viennent d’autres églises ont beaucoup de choses à nous dire. Je suis très heureux de pouvoir accueillir une telle diversité humaine et culturelle », a assuré le Père Denis Chamaret, délégué épiscopal pour la mission universelle. Mgr Denis Moutel était également présent aux côtés ces prêtres missionnaire. « Dans chacun de vos pays, vous connaissez des douleurs. C’est vrai, aujourd’hui, nous vivons dans un monde brutal. Alors que le monde est en feu, que veulent dire nos petites disputes ? », a-t-il demandé à l’assemblée.

  • Père Valentin, prêtre originaire de Côte d’Ivoire
    « Il y a six ans, j’étais déjà en service à Saint-Brieuc. Je pense que notre travail, notre échange missionnaire compte beaucoup aux yeux des gens. En revenant dans le diocèse de Saint-Brieuc, je voulais saluer ceux que je connaissais et prier pour ceux qui sont partis en mission. Chaque jour, il faut que nous grandissions dans l’échange, que nous nous enrichissions mutuellement ».
  • Michelle, laïque française en mission au Vanuatu pendant 15 ans
    « Nous devons vivre cette communion avec notre foi personnelle et la partager avec les autres. Mon expérience au Vanuatu m’a beaucoup apportée, d’abord au travers de l’écoute. Bien sûr, il y a eu le barrage de la langue, je crois que c’est très important de l’apprendre pour se sentir accepter. Cela fait partie de leur culture ».

Durant la messe qui a clôturé la journée, Mgr Denis Moutel a voulu remercier les prêtres étrangers de leur présence. « Cette journée est une journée de communion et d’ouverture. Nous ne pouvons pas choisir l’espérance si nous sommes séparés de nos frères et de sœurs chrétiens. Aujourd’hui, ne fermez pas vos cœurs mais écoutez la parole du Seigneur ». L’évêque de Saint-Brieuc et Tréguier a exprimé toute sa gratitude envers ces prêtres venus parfois de loin. « Vous n’êtes pas un problème, au contraire ! Vous êtes notre grande joie. Nous ne sommes pas faits pour la tristesse, la division ou la séparation. Entre Eglises sœurs, cette rencontre est source de conversion. Nous pouvons être parfois déstabilisés, surpris par l’autre. Nous sommes appelés par le Seigneur à nous tourner vers le mystère de l’autre en l’aimant ».