Mercredi 7 novembre 2007 — Dernier ajout jeudi 21 février 2008

Retour d’Ecclésia 2007

Une expérience ecclésiale forte

Nous attendions de ce congrès une expérience d’Église structurante, et nous n’avons pas été déçus !

L’enjeu pour nous était de fédérer le diocèse autour d’un projet porteur : le renouveau de la catéchèse. Nous espérions aussi, et nous l’avons vécu, une prise de conscience commune : l’Eglise a pour mission de faire résonner la Parole de Dieu dans la vie des personnes qu’elle côtoie, à des moments-clés de l’existence : l’enfance et l’adolescence, mais aussi lors d’un mariage, de la naissance d’un enfant, de la maladie et du deuil… et partage donc la responsabilité catéchétique.

Nous étions 172 participants, prêtres et laïcs, d’horizons divers, autour de notre Père évêque et de l’équipe épiscopale. Nous sommes heureux de cet élan missionnaire fort, suscité dans le diocèse par ce congrès. Il témoigne d’une grande vitalité et nous permet d’être confiants pour la mise en œuvre d’un nouveau projet catéchétique diocésain.

Un programme riche et varié

Beaucoup nous ont dit : cela fait du bien, cela nous donne du souffle, du tonus ! Ce congrès nous a permis de vivre :

  • Des enseignements de grande qualité. Nous avons tous été marqués par les conférences de Christoph Théobald ( se mettre à l’école du Christ, premier initiateur…) … la table ronde, avec Véronique Margron, Guy Coq… Un CD avec l’enregistrement de quatre conférences est disponible au service (Enzo Bianchi, François Moog, Christoph Théobald, Christian Philibert). D’autres conférences et vidéo ont aussi été mises en ligne sur les sites de Croire.com et le Jour du Seigneur : voir les liens.
  • Des témoignages marquants ( jeunes, convertis…)
  • Des temps de ressourcement spirituel ( eucharisties, lectio divina, une belle marche méditative sur le Notre-Père, avec Enzo Bianchi)
  • Des découvertes d’initiatives locales, dans les forums et les stands d’exposition. J’ai moi-même découvert, en présentant la démarche d’initiation par étape à la première Eucharistie, des initiatives intéressantes de parrainage communautaire et de rencontres intergénérationnelles.

Bien-sûr, il est difficile de rendre compte de tout ce que nous avons reçu. Nous attendons les actes de ce congrès pour pouvoir retravailler tous ces apports. Évidemment, nous avons aussi des regrets : nous sommes passés à côté d’expériences sûrement très intéressantes….

Une Église entre Tradition et innovation

Ce qui m’a marqué dans ce congrès, c’est l’insistance sur un retour aux sources, en continuité avec la démarche d’aller au cœur de la foi. Il s’agit pour tous de vivre en disciple du Christ , s’ajuster à la volonté du Père, et se laisser travailler par l’Esprit, notre « maitre intérieur ». Mettre la Parole et la prière au centre de nos vies. Nous ne pourrons rayonner et transmettre que ce que nous vivons. Nous sommes appelés à une conversion de chaque jour pour annoncer, comme le Christ, un Dieu bon et plein de tendresse. La posture d’aîné dans la foi, que la pédagogie d’initiation nous demande d’adopter, est à la fois belle, car respectueuse d’autrui, et exigeante.

La seconde leçon que je retiens, c’est que pour se mettre à l’écoute du monde et de nos contemporains, il faut avoir de l’audace et innover : utiliser les media… provoquer des rencontres… diversifier les approches. Le chantier n’est pas terminé : courage à tous !

Documents à télécharger