Mercredi 27 avril 2016 — Dernier ajout lundi 2 mai 2016

Retour sur le pèlerinage de la Miséricorde avec Mgr Denis Moutel

Le 26 avril s’est tenu le pèlerinage de la Miséricorde à Tréguier avec les salariés et engagés pastoraux du diocèse de Saint-Brieuc. Cette journée fraternelle, menée par Mgr Denis Moutel, a été placée sous le signe de l’accueil.

Calvaire de réparation à Tréguier -  voir en grand cette image
Calvaire de réparation à Tréguier

En guise de point de départ de cette Journée de la Miséricorde, Daniel Giacobi (membre du Fonds Saint-Yves) a permis aux membres du diocèse de Saint-Brieuc de mieux comprendre l’histoire du calvaire de Tréguier. « Le calvaire de réparation a été réalisé grâce à une souscription nationale et inauguré le 19 mai 1904, jour de la Saint-Yves. Nous pouvons y voir Saint-Paul sur la croix entre le riche et le pauvre. C’est le dernier grand calvaire de Bretagne ».

Entrée par la Porte Sainte -  voir en grand cette image
Entrée par la Porte Sainte

Au moment de passer la Porte Sainte de la cathédrale de Tréguier, Mgr Denis Moutel a voulu s’adresser aux équipes qui l’accompagnaient. « Passer la Porte Sainte, c’est se laisser toucher par l’amour de Dieu qui est au cœur de la vie des chrétiens. C’est une démarche intérieure porteuse de pauvreté », a-t-il ajouté, remerciant les salariés et engagés pastoraux du diocèse de Saint-Brieuc d’avoir répondu présents. « Que chacun se sente le bienvenu là où il en est et que le Seigneur nous conduise sur le chemin ».

De gauche à droite : Père Gérard Nicole, Mgr Denis Moutel et Père Mickaël Levacher -  voir en grand cette image
De gauche à droite : Père Gérard Nicole, Mgr Denis Moutel et Père Mickaël Levacher

Durant ce temps-fort du passage de la Porte Sainte, il a été important de se souvenir des mots du Pape François tenus dans le cadre-même du Jubilé de la Miséricorde en faveur des chrétiens du monde : « Cette porte de la Miséricorde nous est généreusement ouverte mais nous devons courageusement en franchir le seuil. En ces temps difficiles, l’Eglise est encouragée à ouvrir ses portes pour sortir à la rencontre de ses enfants. […] Une Eglise inhospitalière, ou une famille renfermée sur elle-même, humilie l’Evangile et endurcit le monde ».

Mgr Denis Moutel a donné une messe en la cathédrale de Tréguier -  voir en grand cette image
Mgr Denis Moutel a donné une messe en la cathédrale de Tréguier

Durant son homélie, Mgr Denis Moutel s’est adressé à nouveau aux membres du diocèse de Saint-Brieuc. « C’est une joie de nous voir ici réunis dans la cathédrale historique de Tréguier ». Celui-ci a rappelé que les collaborateurs de l’évêque étaient là pour évangéliser et accueillir à travers leurs missions au quotidien. « Laissons-nous toucher par la miséricorde de Dieu. […] Seigneur, que la communion avec Toi nous conduise au service de l’autre », a souligné l’évêque de Saint-Brieuc et Tréguier. « Conseiller ceux qui sont dans le doute, enseigner des ignorants, consoler les affligés, prier Dieu pour les vivants et pour les morts » sont autant de missions que possède l’Eglise, a rappelé Mgr Denis Moutel.

Les membres du diocèse de Saint-Brieuc -  voir en grand cette image
Les membres du diocèse de Saint-Brieuc

Durant l’après-midi, les équipes du diocèse de Saint-Brieuc ont marché sur les pas de Saint-Yves afin de découvrir – ou redécouvrir – sa vie et ses lieux de réflexion, notamment à Minihy qui abrite une chapelle édifiée sous l’impulsion du Saint-Patron de la Bretagne et des avocats. Dans le cimetière à proximité se trouve « le tombeau de Saint-Yves », qui est très probablement (et plus vraisemblablement) l’autel de la chapelle.

pèlerinage miséricorde 5