Lundi 9 janvier 2017 — Dernier ajout mercredi 4 janvier 2017

Soutien aux étudiants en Irak. Chaque don est le bienvenu !

« En soutenant les jeunes, nous les maintenons dans le pays. Il y aura ainsi des médecins, des pharmaciens et architectes, des ingénieurs » - Mgr Youssif Thomas Mirkis, archevêque chaldéen de Kirkouk.

Engagé depuis longtemps auprès des minorités persécutées de son diocèse, il prit à de nombreuses reprises des positions fortes contre la poussée de l’Etat Islamique dans son pays : « Si nous partons, nous donnons raison à Daesh ».

Ardent défenseur de son pays, Mgr Mirkis, veut tout faire pour que les jeunes restent et se forment. « Pour moi, c’est la priorité et l’avenir de l’Irak ! ». Inlassablement, il répète qu’il faut donc « aider les futurs cadres à poursuivre leurs études, (que) c’est essentiel pour reconstruire notre pays ».

Kirkouk : étudier malgré tout

La progression de l’Etat Islamique en Irak a causé la fuite de plus de 150.000 personnes. Parmi ces réfugiés des étudiants… Ils ont quitté la région de Mossoul et la Vallée du Ninive pour Erbil, dans l’attente que la situation puisse se stabiliser. Mais à Erbil, l’enseignement se fait en kurde, langue que ne maîtrisent pas les réfugiés chaldéens.

Depuis le 3 décembre 2015, l’Église de France a mis en place un partenariat avec l’Œuvre d’Orient pour permettre à 380 étudiants d’Irak de poursuivre leurs études dans leur langue cette année. Suite à une décision ministérielle, les étudiants de langue arabe sont transférés à la faculté de Kirkouk. Pour l’année 2015-2016, ils sont plus de 400 jeunes à prendre un nouveau départ.

« L’Eglise de France soutient les étudiants en Irak » veut mobiliser les catholiques par une action commune autour de la prière et la collecte de fonds. L’objectif est de fournir logement, nourriture et connexion Internet à une promotion d’étudiants pour un budget total de 1.140.000€. Ce projet s’inscrit dans un partenariat entre l’Eglise de France, représentée par la Conférence des évêques de France, et l’Œuvre d’Orient.

Aider les futurs cadres à poursuivre leurs études en vue de les maintenir dans leur pays, c’est également leur fournir un logement, de la nourriture, l’accès aux soins, des fournitures scolaires et une connexion internet. Près de 900 000 euros ont d’ores et déjà été levés grâce à la générosité des donateurs. L’objectif est de trouver encore 240.000€ pour financer les besoins de tous les étudiants.

Le 18 avril 2016, une délégation d’évêques français (Mgr Georges Pontier, Mgr Pascal Gollnisch, Mgr Stanislas Lalanne et Mgr Olivier Ribadeau Dumas) ont pu rencontrer ces étudiants irakiens. Après une messe célébrée dans la ville, la délégation a rencontré des étudiants irakiens dont les études sont en partie financées par des dons de fidèles en France.

Projets de l’Œuvre d’Orient en Irak et en Syrie

  • Don par chèque

A l’ordre de « Œuvre d’Orient – Etudiants Irak »
L’Œuvre d’Orient – 20, rue du regard 75006 Paris
* Les dons sont déductibles fiscalement

  • Don en ligne

>> Suivre ce lien <<
* Lien sécurisé

Voir en ligne : Site de l’Oeuvre d’Orient

Documents à télécharger