Edito de Mgr Moutel - ECA Septembre 2017
Lundi 18 septembre 2017 — Dernier ajout jeudi 5 octobre 2017

Synode et Maison Saint-Yves

Et maintenant, tout commence !

En ce mois de septembre 2017, notre rentrée pastorale est marquée par l’ouverture officielle de la Maison Saint-Yves. Notre nouvelle maison diocésaine est habitée depuis près de deux mois, après un déménagement impressionnant, mais rondement mené. De façon inattendue, quelques centaines de personnes sont déjà venues visiter les lieux et tout particulièrement la chapelle, trop méconnue jusqu’ici : ils nous disent leur bonne surprise et leur admiration. Nous le devons au magnifique travail des concepteurs et artisans de cette belle restauration.
Plus qu’une « propriété » du diocèse, la Maison Saint-Yves se présente ainsi comme un don à recevoir et j’y vois une belle concordance avec la réception de notre synode diocésain. Même si nous avons vécu, à la Pentecôte, une très belle clôture du synode, c’est bien maintenant qu’il est « inauguré » : « Et maintenant, tout commence ! ».

Quels sont les mots-clés de cette double inauguration ?

Ouverture

Cette volonté d’ouverture est manifestée dans l’intention pastorale et le projet architectural de la nouvelle Maison diocésaine : abaissement du mur de clôture, aménagement du parvis et d’un vaste hall d’accueil, médiathèque, accueil à « l’Escale-Familles », libre accès du cloître jusqu’à la chapelle, expositions et dialogue culturel.
De nombreuses propositions du synode nous entraînent à « sortir », à inventer de nouveaux lieux de rencontres, à partager plus largement l’espérance que porte la vie chrétienne.

Service

Ce mot sera décliné au pluriel, avec les « services diocésains » qui habitent la Maison Saint-Yves. Elle est leur lieu de travail et d’engagement dans la mission du diocèse. Elle sera un lieu de départ, une maison de l’envoi pour tous les services.
Le service, quand il est au singulier, nous fait toujours repartir du Christ. La grande croix du parvis de la Maison Saint-Yves dessine cet itinéraire avec le Christ. C’est en vivant de Lui, en aimant en Lui, en portant les joies et les peines de tous avec Lui que nous pourrons vivre le service. La Croix du Christ est comme la signature qui porte et authentifie la qualité évangélique de tous nos services.

Dans ce temps de rentrée pastorale, je pense aussi à toutes les paroisses qui connaissent des changements importants … aux paroissiens et aux pasteurs qui y sont nommés. Que notre prière commune nous tienne dans la confiance et l’espérance.

+ Denis Moutel
évêque de Saint-Brieuc et Tréguier