Mardi 19 avril 2016 — Dernier ajout mercredi 20 avril 2016

Ukraine. Appel à la solidarité

Véritable « œuvre de miséricorde », la collecte voulue par le Pape François dans toute l’Europe, le 24 avril prochain, sera gérée par le Conseil pontifical Cor Unum. Elle est destinée à tous les Ukrainiens dans le besoin, sans distinction.

Pape François (© Service des pèlerinages 22) -  voir en grand cette image
Pape François (© Service des pèlerinages 22)

Extrait du discours du Pape François :

« En ce jour, qui est comme le cœur de l’Année Sainte de la Miséricorde, mes pensées vont à toutes les populations qui ont le plus soif de réconciliation et de paix. Je pense, en particulier en Europe, au drame de ceux qui souffrent des conséquences de la violence en Ukraine : de tous ceux qui restent sur les terres marquées par les hostilités qui ont déjà causé plusieurs milliers de morts, et de ceux qui – plus d’un million – ont été contraints de les quitter à cause de la grave situation qui perdure. Ce sont surtout les personnes âgées et les enfants qui sont touchés. En plus de les accompagner constamment par ma pensée et ma prière, j’ai décidé de promouvoir un soutien humanitaire en leur faveur.

Dans ce but, une quête spéciale aura lieu dans toutes les églises catholiques d’Europe dimanche 24 avril prochain. J’invite les fidèles à s’unir à cette initiative du Pape par une contribution généreuse. Ce geste de charité, au-delà de soulager les souffrances matérielles, veut exprimer ma proximité et ma solidarité personnelle et celle de l’Église toute entière envers l’Ukraine. Je souhaite vivement que cela puisse aider à promouvoir sans délai la paix et le respect du droit sur cette terre si éprouvée ».

+ Pape François, Place Saint-Pierre, le dimanche 3 avril dernier.

Mgr Denis Moutel a réagi à l’annonce du Pape en faveur du peuple ukrainien.

« Le Pape François fait appel à la solidarité de tous les catholiques d’Europe en faveur des populations qui souffrent en Ukraine.
Même si ce pays ne fait plus la Une de l’actualité, la situation humanitaire est dramatique pour ½ million de personnes : manque de nourriture, besoins très nombreux pour la santé. Les catholiques d’Ukraine (10% de la population) disposent des infrastructures nécessaires pour ces secours d’urgence mais ils manquent de moyens ».

+ Mgr Denis Moutel
évêque de Saint-Brieuc et Tréguier

Voir en ligne : Article sur Radio Vatican