croix orange
Actualité

15 août : les catholiques fêtent l'Assomption de la Vierge Marie

La fête de l’Assomption célèbre la mort, la résurrection, l’entrée au ciel et le couronnement de la bienheureuse Vierge Marie. La liturgie de l’Assomption célèbre Marie comme la « transfigurée » : elle est auprès de Lui avec son corps glorieux et pas seulement avec son âme ; en elle, le Christ confirme sa propre victoire sur la mort. De nombreux pardons en Bretagne, et notamment dans le diocèse de Saint-Brieuc, célèbrent l’Assomption de la Vierge Marie [ lieux et horaires des messes ]

Que fêtent les chrétiens le jour de l’Assomption ?

Fête de l'Assomption dans le diocèse

Grâce au site Messe Infos, retrouvez toutes les célébrations (lieux et horaires) dans le diocèse de Saint-Brieuc à l’occasion de la fête de l’Assomption 2022.

Une question ? Besoin d’un renseignement ? Joignez votre paroisse ! [ annuaire en ligne ]

Le saviez-vous ?

Le Sanctuaire Notre Dame de Toute-Aide à Querrien (La Prénessaye) est le seul sanctuaire de Bretagne où les Apparitions de la Vierge Marie ont été authentifiées par l’Église catholique.

Le 15 août 1652, la Vierge Marie est apparue à Jeanne Courtel, jeune bergère, sourde et muette, qui gardait ses moutons. Lui demandant un agneau, elle la fit parler, la guérissant de sa double infirmité. Dans les jours qui suivirent, elle lui manifesta le désir qu’une chapelle soit construite au centre de Querrien pour qu’on vienne y prier en foule. En septembre, Mgr Denis de La Barde, évêque de Saint-Brieuc, authentifie l’apparition.

Le 5 août 1950, le Vatican autorisait le couronnement de la statue de Notre-Dame de Toute-Aide. En présence de plus de 200 prêtres et de 20.000 pèlerins, le 14 août, Son Excellence le Cardinal, entouré des évêques et abbés de Bretagne, la couronnait solennellement.

L’Assomption de Marie et l’Ascension du Christ

On associe souvent l’Assomption de la Vierge Marie avec l’Ascension du Christ. Pourtant, « Assomption » ne vient pas du verbe latin « ascendere » (monter, s’élever) qui a donné « Ascension », mais d’« assumere » (assumer, enlever). L’étymologie souligne l’initiative divine : Marie ne s’élève pas toute seule vers le ciel, c’est Dieu qui fait le choix de l’« assumer », corps et âme, en la réunissant à son Fils.

La foi en l’Assomption, générale parmi les chrétiens d’Orient (même si ceux-ci préfèrent parler de « dormition de la Vierge »), est partagée par les catholiques. On célèbre cette fête dès le IVe siècle, à Antioche, et au Ve siècle en Palestine. Il semble que la date du 15 août ait été choisie en Orient par l’empereur Maurice (582-603) pour commémorer l’inauguration d’une église dédiée à la Vierge montée au ciel. C’est le 1er novembre 1950 que le Pape Pie XII affirmait la foi de l’Église en l’Assomption de la Vierge Marie par une définition dogmatique. Il écrivait notamment : « Nous affirmons, nous déclarons et nous définissons comme un dogme divinement révélé que l’Immaculée Mère de Dieu, Marie toujours Vierge, après avoir achevé le cours de sa vie terrestre, a été élevée en corps et en âme à la gloire céleste. La Vierge Marie, depuis 1638, sous le règne de Louis XIII, est la Patronne de la France (Sainte Jeanne d’Arc étant la patronne secondaire), patronage confirmé par le Pape Pie XI en 1922.

Pour aller plus loin

L’Assomption est une des grandes fêtes de la vie chrétienne. Célébrée le 15 août, elle commémore la gloire de Marie avec Dieu au terme de sa vie terrestre. Pour Marie, l’Assomption est la suite de sa participation à la vie de Jésus.

Entretien avec Sylvie Barnay, historienne et auteur de ‘La Vierge, femme au visage divin’ (éd. Gallimard, avril 2016)

« C’est un comble qu’un différend majeur entre les chrétiens soit survenu à propos de la mère de leur Sauveur », écrit le Groupe des Dombes, association de théologiens catholiques et protestants.

croix blanche

Les dernières actus