Deux baptêmes célébrés par la Pastorale des Gens du Voyage

croix orange
Actualité

Église de Lanvollon : 2 nouveaux enfants baptisés, le 21 juin

Je dis souvent aux enfants :
Je suis l'ouvrier du Seigneur,
mais je suis aussi ton Frère,
et on est tous des enfants de Dieu.
portrait de denis chanteau
Denis Chanteau
Aumônier de la Pastorale
des Gens du Voyage
Les Saints nous ont précédés dans l'Histoire
pour nous aider à poursuivre notre chemin.
Nous avons tous un père, une mère, des grands-parents.
Nous ne nous sommes pas construits tout seul.
Yves Piron
Diacre et délégué épiscopal
pour la Pastorale des migrants

L'aumônier, un pasteur au quotidien

La préparation du baptême

« Je ne sais pas si, chez les Gens du Voyage, le baptême soit considéré comme réellement l’entrée dans la grande famille de Dieu. Ils sont souvent entourés par les Évangélistes qui ont d’autres rites, comme le baptême par immersion », raconte Denis Chanteau, aumônier de la Pastorale des Gens du Voyage du diocèse de Saint-Brieuc.

« Durant sa préparation, Lévy était très intéressé par l’histoire des apôtres. Il voulait comprendre comment chercher les textes dans la Bible. J’ai été surpris, par exemple qu’il avait lu, et compris !, l’Évangile des Rameaux », se souvient-il.

Et maintenant ?

« Ce sont des jeunes que j’espère emmener jusqu’à la Confirmation mais entre aujourd’hui et demain… Nous avons les mêmes préoccupations chez les sédentaires. Les curés font beaucoup de baptêmes  mais combien de baptisés continuent après ? », questionne Denis Chanteau.

« Eux [les Gens du Voyage] qui sont à la « périphérie », pour reprendre l’expression du Pape François, ne leur demandons pas d’en faire davantage que nous, les « Gadjé » (appellation utilisée pour nommer les sédentaires) », souligne l’aumônier.

Un diacre pour la célébration

Une expérience humaine

« C’est la première fois que je célèbre un baptême de Gens du Voyage. C’est une expérience humaine que je suis heureux de vivre car ce sont des personnes très sympas », précise Yves Piron, diacre et délégué épiscopal pour la Pastorale des migrants. « C’est la famille chrétienne qui s’agrandit un peu plus au même titre que les autres baptêmes que nous avons l’habitude de célébrer en paroisse ».

Une homélie au cœur des réalités

« Quand on demande à Jésus quel est le plus grand des commandements, il répond : ‘Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de tout ton âme et de tout ton esprit’. Cela veut dire que tu l’aimeras sans partage, sans te poser de questions. Aimer Dieu, c’est Lui faire confiance.

Jésus dit aussi ceci : ‘Tu aimeras ton prochain comme toi-même’. Déjà, si on ne s’aime pas soi-même, on va avoir du mal à mettre en pratique ce commandement. S’aimer, c’est déjà pouvoir se regarder dans une glace. Si on n’est pas fichu de se regarder dans le blanc des yeux, c’est qu’il y a quelque chose qui dérape dans nos vies.

Retenez deux choses : Et d’une, je me mets sous la protection de Dieu. J’essaye que ma  vie soit en accord avec les parole du Seigneur. Et de deux, je me tourne vers mon voisin et je le regarde comme un Frère. C’est ce que le Seigneur nous enseigne.

croix blanche

Les dernières actus

logo nuit de la lecture
Maison Saint-Yves

Nuit de la lecture 2019

Actualité Nuit de la lecture 2019 Samedi 19 janvier, dans le cadre de la 3e nuit de la lecture, la Médiathèque diocésaine Saint-Yves […]

Voir