croix orange
Actualité

Le diocèse de Saint-Brieuc vous souhaite une bonne et sainte année 2022

Retour sur des initiatives qui ont marqué la société et le monde ; initiatives qui ont toutes un point commun : mettre l’humain et la fraternité au coeur de chaque projet. Mais aussi, retrouvez quelques idées pour bien commencer l’année : retraite spirituelle, dimanche fraternelle, rencontre interreligieuse… au sein du diocèse de Saint-Brieuc.

Fraternité et Solidarité

  • « Toutes habitantes, tous habitants » : un livre qui raconte et rapproche

Pendant deux ans et demi, Carole et Anouk, respectivement illustratrice et architecte professionnelles, ont vécu en immersion à l’Espace Solidarité Habitat de la Fondation Abbé Pierre. « Nous, architecte et dessinatrice, observons, dessinons, questionnons et décortiquons ce qu’est l’habitat et le mal-logement au contact de celles et ceux qui sont directement touchés par ce sujet. » Aujourd’hui « Tous habitants » est plus qu’un livre, c’est un ouvrage participatif que les intéressées souhaitent faire connaître au plus grand nombre, afin de poursuivre leur démarche de proximité et d’interactivité.

  • Changer le regard et rendre acteur grâce à la Fondation Abbé Pierre

Depuis sa création, la Fondation Abbé Pierre finance des opérations de promotion des habitants dans les quartiers en difficulté. Théâtre, expositions, micro-activités, actions solidaires… pour réduire les conséquences sociales du mal-logement, la Fondation soutient des actions des habitants dans les quartiers dégradés, des projets artistiques conçus avec la participation de personnes en grande précarité et des projets de sensibilisation du grand public. Elle a soutenu plus d’une quarantaine de projets pour renforcer le pouvoir d’agir des habitants des quartiers dégradés, pour des personnes en grande précarité exclues du logement et de la société, pour sensibiliser le grand public sur la vie quotidienne et le devenir des habitants.

Les migrants, nos frères en humanité

  • Migrants : construisons des ponts, pas des murs !

A l’occasion de la Journée mondiale du migrant, le 18 décembre, l’Action Catholique Ouvrière (ACO) France a publié une déclaration, un véritable appel à notre devoir d’hospitalité. « Au lieu de favoriser l’accueil et la rencontre, en de nombreux endroits, on construit des murs. Il y a en Europe aujourd’hui plus de 1000 kilomètres de murs et le monde n’a jamais autant vu autant de murs se construire qu’aujourd’hui. (…)

Militants du Mouvement mondial des travailleurs chrétiens (MMTC), nous voulons continuer à marcher dans les pas de Jésus, lui qui se tournait de préférence vers les plus petits, les plus pauvres, les exclus de notre société. L’histoire de l’Humanité est une histoire de migrations, de rencontres, de métissage. Nous voulons continuer à être les co-créateurs d’un monde meilleur.

  • Réinventer l’accueil des personnes migrantes dans les villes

S’appuyant sur l’exemple de la politique migratoire de São Paulo au Brésil, qu’il a participé à construire, le réseau Red Sin Fronteras, partenaire du CCFD-Terre Solidaire depuis 2012, agit auprès des villes pour développer un modèle fondé sur le respect des droits et la participation politique des exilés. Face à l’absence de politique de protection des plus vulnérables, et notamment des exilés durant la pandémie, les acteurs locaux ont continué à porter des alternatives, jouant un rôle essentiel.

Après plusieurs mois de travail avec les communautés migrantes, la ville de Catamarca a mis en place un conseil municipal des migrants. La première expérience de ce type dans le nord-ouest de l’Argentine ! Son objectif : être un espace de consultation des exilés et des associations pour la construction de politiques d’accueil et d’intégration.

Noël, révélation d'un Dieu par les plus pauvres

  • La parenthèse de Noël pour ceux de l’accueil de jour

Les personnes isolées ou en situation de grande précarité vivent la solitude encore plus durement pendant la période des fêtes. Des repas fraternels apportent un peu de réconfort, comme à l’accueil de jour du Secours Catholique de Pontoise, en région parisienne. Reportage. La scène est familière : quatre personnes autour d’une table qui tartinent des toasts au saumon et au foie gras. Ce jeudi-là, à l’accueil de jour du Secours Catholique de Pontoise (Val d’Oise), on prépare le repas de Noël. Pour Howasem, « ce repas, ça fait plaisir, c’est un petit moment de convivialité entre nous, qui sommes seuls. »

  • Des réveillons « Fraternoël » pour que  plus personne ne se sente seul

Des milliers de bénévoles du Secours Catholique se mobilisent durant ces fêtes de Noël auprès des personnes en précarité et isolées. Sur plus d’une centaine de territoires les équipes de l’association organisent des réveillons Fraternoël pour que  plus personne ne se sente seul. Rencontre avec l’une d’elle à Décize, dans la Nièvre.

A venir dans le diocèse de Saint-Brieuc

  • Week-end interreligieux à l’abbaye de Saint-Jacut

Du 28 au 30 janvier sur le thème 2022 : « Rire de nous pour rire de tout ? » en présence de témoins, d’experts et de théologiens issus des principales traditions spirituelles. L’Interfestival s’adresse à tout public désireux de mieux connaître les grands monothéismes comme les courants de pensée contemporains et leurs rapports à la société actuelle. Toutes les générations sont les bienvenues. La richesse des échanges en sera renforcée.

  • Vivre une retraite au Foyer de charité de Tressaint

Vivre une retraite spirituelle à Tressaint, six jours qui changent une vie pour enraciner sa foi, s’arrêter et de ressourcer, rencontrer Dieu dans le silence et la prière, redonner un sens à sa vie…

  • Au contact du Chemin Neuf à l’Abbaye de Boquen

Venez vivre des haltes spirituelles, des dimanches fraternels, des retraites selon les exercices de Saint Ignace, des journées de désert… grâce à la Communauté du Chemin Neuf à l’Abbaye de Boquen (Plénée-Jugon). L’occasion aussi de participer à des journées Ora et Labora pouraider la communauté présente du place au service de l’entretien, la restauration et l’embellissement de l’Abbaye !

La reconstruction de l’abbaye suit le tracé des fondations du XIIème siècle. Conformément au plan traditionnel cistercien, l’ensemble des bâtiments s’ordonne autour de l’église. Elle présente les caractères du style roman de transition de la fin du XIIème siècle. En 2019, quinze vitraux ont été créés spécifiquement pour l’abbatiale de Boquen par deux ateliers de maîtres verriers, Antoine Le Bihan (Quimper) et Claire Barbet (Chartres)

  • « Skoazell » au service de la fraternité en Côtes d’Armor

« Skoazell » a pour objectif de servir le lien fraternel en paroisse en présentant l’entraide comme un appel de l’Évangile et une occasion de vivre le cadeau de la rencontre.

croix blanche

Les dernières actus

messe chrismale 2022

Nominations – Mai 2022

Actualité Nominations – Mai 2022 « En présentant ces nominations, je souhaite remercier, avec vous, les personnes qui acceptent […]

Voir