croix orange
Actualité

Fratelli tutti : le pape François signe sa nouvelle encyclique à Assise

Au terme de la messe célébrée par le Pape François, samedi 3 octobre dans la crypte de la basilique d’Assise, ce dernier a procédé à la signature de l’encyclique “Fratelli tutti”, dont le texte a été rendu public le lendemain, dimanche 4 octobre.

Extraits choisis

C’est le jour de la fête de Saint François d’Assise que le Pape François signe cette lettre encyclique qu’il a intitulée « Fratelli tutti », expression en italien tirée d’un écrit du Saint qui s’adressait « à tous ses frères et sœurs, pour leur proposer un mode de vie au goût de l’Évangile ». C’est d’une « fraternité ouverte qui permet de reconnaître, de valoriser et d’aimer chaque personne… » dont va nous entretenir le Pape au long des 216 pages de cette encyclique.

Dans l’introduction à cette lettre, le pape François livre son rêve de fraternité et d’amitié sociale. « Je livre cette encyclique sociale comme une modeste contribution à la réflexion pour que, face aux manières diverses et actuelles d’éliminer ou d’ignorer les autres, nous soyons capables de réagir par un nouveau rêve de fraternité et d’amitié sociale qui ne se cantonne pas aux mots. Bien que je l’aie écrite à partir de mes convictions chrétiennes qui me soutiennent et me nourrissent, j’ai essayé de le faire de telle sorte que la réflexion s’ouvre au dialogue avec toutes les personnes de bonne volonté. »

Par un vœu et un rêve, le Pape François nous invite à entrer dans une espérance tout au long de cette lettre qu’il nous adresse. « Je forme le vœu qu’en cette époque que nous traversons, en reconnaissant la dignité de chaque personne humaine, nous puissions tous ensemble faire renaître un désir universel d’humanité. Tous ensemble. […] Rêvons en tant qu’une seule et même humanité, comme des voyageurs partageant la même chair humaine, comme des enfants de cette même terre qui nous abrite tous, chacun avec la richesse de sa foi ou de ses convictions, chacun avec sa propre voix, tous frères. »

Revivez la signature de Fratelli tutti

Au terme de la messe célébrée par le Pape François, samedi 3 octobre dans la crypte de la basilique d’Assise, ce dernier a procédé à la signature de l’encyclique “Fratelli tutti”, dont le texte a été rendu public le lendemain, dimanche 4 octobre.

Conseil Permanent de la CEF

Le Conseil permanent de la Conférence des évêques de France (CEF) a publié une déclaration, e 6 octobre, à la suite de la publication de l’encyclique « Fratelli tutti » du Pape François, sur le thème : « Violences, catastrophes naturelles, bioéthique… Notre société est-elle fraternelle ? »

Commentaire du Père Vincent Feroldi

Pour la sortie de la publication de l’encyclique « Fratelli tutti » du Pape François, le Père Vincent Feroldi, directeur du service national pour les relations avec les musulmans, commente ce texte majeur sur la fraternité et l’amitié sociale.

« Dans cette lettre encyclique sur la fraternité et l’amitié sociale où il trace « des chemins d’espoir », propose une « mystique de la fraternité » et qu’il qualifie lui-même d’« encyclique sociale » et « modeste contribution à la réflexion » (cf. § 6), le pape François non seulement nous donne l’un des textes majeurs de son pontificat, mais encore nous partage l’intimité même de sa vie de croyant et de chrétien, profondément marqué par celui dont il a pris le nom, à savoir François d’Assise.

« Il doit à ce dernier d’avoir inspiré les pages de cette troisième encyclique et permis de rêver à une société fraternelle. Au Poverello, il reprend cette idée que seul l’homme qui accepte de rejoindre d’autres êtres dans leur vie particulière, non pour les retenir à soi, mais pour les aider à devenir un peu plus eux-mêmes, devient réellement père. Il faut se libérer de tout désir de suprématie sur les autres, se faire l’un des derniers et chercher à vivre en harmonie avec tout le monde (cf. § 4). »

Tweet du Mgr de Moulins-Beaufort

Archevêque de Reims et Président de la Conférence des évêques de France.

Tweet de Mgr de Moulins-Beaufort sur Fratelli Tutti

Contexte de l’encyclique « Fratelli tutti »

En devenant le premier évêque de Rome à prendre le nom de François d’Assise, en 2013, le Pape avait en effet immédiatement tracé la ligne d’un pontificat orienté vers le respect de la Création et la défense de la fraternité avec tous les êtres humains, au-delà des appartenances nationales, confessionnelles et culturelles.

Sa précédente encyclique Laudato Si’, dédiée au respect de la Maison commune et publiée en 2015, tout comme la Déclaration sur la Fraternité humaine signée en 2019 à Abou Dhabi avec le Grand-Imam d’Al-Azhar, portent la marque d’un pontificat de style franciscain, bien que François soit avant tout jésuite.

Vidéo du Père Dominique Greiner

L’encyclique « Fratelli tutti » (Tous frères) porte sur la fraternité humaine. Dominique Greiner, théologien, économiste et rédacteur en chef au journal « La Croix » explique comment chaque pape s’est saisi de ce thème ​​​afin d’éclairer son époque.

croix blanche

Les dernières actus