croix orange
Actualité

Fête des projets éducatifs de l'Enseignement Catholique en Côtes d'Armor

Mardi 28 septembre 2021, s’est tenue la fête des projets éducatifs de l’Enseignement Catholique en Côtes d’Armor à la Cité des Congrès de Ploufragan ; l’occasion de rappeler les orientations pastorales mais aussi le projet éducatif mis en place dans les établissements scolaires privés costarmoricains.

Fête des projets éducatifs de l'Enseignement Catholique 22

Contexte de la Fête des projets

Préparée par un long parcours au plan diocésain et dans chaque établissement, la Fête des projets éducatifs porte maintenant les orientations et les engagements des établissements scolaires de l’Enseignement catholique en Côtes d’Armor.

Mgr Denis Moutel, évêque de Saint-Brieuc et Tréguier :

« Nous pouvons parfois douter des projets et même de l’avenir pour tout dire. Je me rappelle alors les mots de Jean Sullivan, écrivain rennais et prêtre (1913-1980) : « Je jette les mots au-devant de moi pour qu’ils me tirent ». Oui les mots ont cette force quand ils portent la parole, une promesse et un mouvement. N’ayons pas peur d’envisager cet à-venir avec confiance : indiquer que des voies sont ouvertes, c’est un grand cadeau à faire aux jeunes et aux enfants dans notre mission éducative »

L’Enseignement catholique en Côtes d’Armor s’engage :

  • L’Enseignement catholique 22 s’engage à promouvoir l’écoute bienveillante, la parole authentique, le dialogue et la participation de tous. L’Enseignement catholique se fait témoin de la Parole reçue.
  • L’Enseignement catholique 22 s’engage à faire grandir les relations à soi-même, aux autres, à la Création et à Dieu. Dans l’accueil de tous, l’Enseignement catholique vit l’hospitalité, développe l’interdépendance, invite à l’émerveillement et élève chacun dans sa dimension spirituelle.
  • L’Enseignement catholique 22 s’engage à exercer sa liberté pour innover, créer, expérimenter. En développant les conditions nécessaires pour vivre des relations de confiance, l’Enseignement catholique place le discernement et la relecture au coeur des voies nouvelles pour répondre aux enjeux éducatifs.
Depuis 4 années, ensemble, nous cheminons : la démarche entreprise (parole des acteurs, convictions communes, engagements), les projets reçus traduisent aujourd'hui des convictions partagées que veut vivre l'Enseignement catholique 22. Nous sommes ainsi appelés à faire grandir la personne, à grandir ensemble en humanité. Ensemble, librement, communautés éducatives et direction de l'Enseignement catholique, avec nos singularité et notre diversité, nous nous engageons dans un chemin éducatif commun.
Françoise Gautier
Directrice diocésaine de l'Enseignement catholique

La Fête des projets en bref

La Fête des projets de l’Enseignement catholique des Côtes d’Armor s’est ouverte sur un jeu scénique réalisé par des jeunes âgés de 10 à 11 ans sur l’importance de ne pas oublier de rêver.

« Nous avons voulu une fête qui rassemble, qui n’oublie pas les jeunes. Par votre témoignages, vous les jeunes, vous nous apportez un bel élan de fraîcheur », a introduit la soirée Françoise Gautier, directrice diocésaine de l’Enseignement catholique. « C’est le projet éducatif qui donne notre raison d’être, qui nous donne un sens et une perspective. Comment désormais en faire un outil pour chacun ? », a-t-elle questionné l’assemblée composée des acteurs de l’Enseignement catholique en Côtes d’Armor.  « La stratégie d’équipe est le point central pour se mettre en marche. Ne partons pas des constats mais des valeurs », a appelé Françoise Gautier, en appelant à s’appuyer sur la pensée sociale de l’Église.

Pour les professeurs et chefs d’établissement appelés à témoigner sur le projet éducatif lors de cette soirée, tous souligneront son aspect englobant. « Ce projet éducatif nous permet de faire équipe tout de suite, il nous met d’accord sur des valeurs communes », explique Roselyne. « Il a permis de redynamiser la formation collective et de prendre du temps pour réfléchir à un nouvel élan, à un nouveau souffle dans nos établissements scolaires », ajoute Bérengère. « Ce projet éducatif permet de dépasser les urgences du quotidien. Une cohérence se met en place, ce n’est pas uniquement celui d’un chef mais de la communauté éducative toute entière », renchérit Mickaël.

Pour Philippe Delorme, secrétaire général de l’Enseignement catholique, « la communauté éducative est une force, où se vit des questions de solidarité, d’investissement, d’attention à l’autre. Le projet éducatif n’est pas un slogan, c’est une réalité ». Ce dernier a souligné l’importance pour les jeunes d’être confrontés à la différence pour mieux l’accueillir. « Plus nos jeunes rencontrent tôt la différence, plus on contribuera à une société fraternelle. L’Enseignement catholique porte du fruit, nous aidons les jeunes à se construire. Nous contribuons à l’excellence pour chacun, ce qui ne veut pas dire élitisme. »

Trois jeunes éco-déléguées issues du lycée Saint-Joseph de Lamballe sont venues témoigner sur scène de leur engagement au sein de leur établissement scolaire. Les jeunes qui acceptent cette mission d’éco-délégué sont de véritables ambassadeurs des projets pédagogiques menés au sein de école. « Pour ma part, je m’investis pour que le lycée Saint-Joseph (Lamballe) conserve son label ‘éco-école’« , explique Lisa. Nous avons mis en place le tri sélectif ou encore un distributeur de protections périodiques, et nous organisons des marches vertes de sensibilisation autour du lycée. » Quant à Emma, cette mission d’éco-déléguée lui permet de se sentir utile. « Je suis actrice dans mon lycée et pas simplement élève. Cela me permet de rencontrer de nouvelles personnes qui ont les mêmes convictions de moi. »

Mgr Denis Moutel, évêque de Saint-Brieuc et Tréguier, a conclu les échanges. « Dans l’expression des projets, il me semble que la recherche d’un sens à la vie est souvent mis en parallèle avec la présence de Dieu. Sur la question du sens, Dieu n’a pas été enfermé dans son Ciel, on peut dire que les Cieux sont ouverts. » Ce dernier a appelé de ses vœux que « chaque enfant puisse grandir », accompagné par la communauté éducative qui « puisse respecter l’élan qui l’habite ». « Je me suis dit que Dieu est le complice de toutes nos croissances, Il est l’ami de tous nos recommencements », a-t-il souligné avec force. « Ma foi, c’est d’espérer la vie qui est devant. Il faut attendre intensément demain pour accompagner les jeunes qui se construisent aujourd’hui. »

Enseignement catholique en Côtes d'Armor

L’Enseignement catholique des Côtes d’Armor fixe les grandes orientations pour les années à venir sur lesquelles les écoles s’appuient dans la construction de leur projet. S’appuyant sur l’Encyclique Laudato Si, ces orientations constituent un socle de valeurs, un support de réflexion dont les établissements peuvent s’emparer pour élaborer leur projet éducatif.

croix blanche

Les dernières actus